STILL REMAINS - Interview du 30/11/1999

STILL REMAINS (interview)
 
Pour commence peut tu présenté Still Remains?
Still Remains c’est Evan Willey a la Bass, A.J. Barrette aux baguettes, Jordan Whelan à la guitare et T.J. Miller au micro.

Où vous êtes-vous rencontré et comment ?
Jordan, Zack et moi (T.J.) on étaient dans un groupe ensemble avant Still Remains. Even lui était dans un autre groupe avec qui on avais l’habitude de jouer. Finalement, les 2 groupes ont splittés. Jordan et moi on décidé de continué l’aventure ensemble, et nous avons demandé a Evan, il était ok. Plus tard, nous finissions d'ajouter Zach au mix, et il y a environ 4 mois, nous avons commencé à travailler avec AJ. nous avons fait sa connaissance, lui aussi avait un groupe dans notre ville.

Quelles sont vos principales influences ?
Still Remains est influencé par le métal, certaines groupes européens comme par exemple In Flames et Soilwork, ou d’autre influences comme le rock indé, le punk. Ou encore quelques groupes comme The Killers, Pearl Jam, The Faint, Metallica, Slayer, Pretty Girls Make Graves, French Kicks, Children of Bodem, The Cure, Minus The Bear, Stone Temple Pilots, Botch, Deftones, et quelques autres groupes de milieu musical différent.

Parlez nous de votre dernier EP « If love was born to die” réalisé en été 2004 :
Le Ep a été réalisé en avril 2004. On l’a enregistré réellement pour nous faire de la promo et pour démarcher chez les label, mais grâce aux très bonnes critiques nous avons décidé de voyager tout seuls. Avec l'aide de notre manageur nous avons préparé une tourner au USA et étions sur la route la majeure partie de l'été.

Où l'avez-vous enregistré ? Était-ce une bonne expérience ? Avez-vous une anecdote pour le nôtre des lecteurs ?
Nous avons enregistré " If Love was Born To Die " aux studios d'Azmyth à Indianapolis, Indiana. C'était une très bonne expérience pour le groupe. Nous n'avions jamais travaillé ensemble dans un vrai studio avant. De façon générale, c'était une expérience très bonne pour nous. Quand je pense qu'il a été enregistré en seulement 5 jours.

Quand nous avons écouter la version finale de la chanson « "I Can Revive Him With My Own Two Hands”, zach mangeait un taco.

Je ne vois pas comment sur terre quelque ‘un pourrait trouver ça amusant à moins qu'ils aient été réellement là, mais il était vraiment hilare.


Parlez nous maintenant de votre premier album " Of love and lunacy " qui est prévus pour le printemps 2005:
Au fur et à mesure de notre recul sur l’album, on peut dire qu’on a augmenté l’intensité de plusieurs niveaux. On a décidé d’être un peu plus expérimental avec notre style. Jordan joue du e-bow * sur certaines parties. Je fais des trucs avec ma voix qui sonnent différents . En fait, on est en train d’enregistrer au moment même ou je réponds à tes questions. En ce moment Evan commence juste à enregistrer la basse d’une chanson qui s’appelle “Bliss” et qui sera sur l’album. Cet album sera notre premier album complet.

*Le e-bow est un archer électronique pour guitare qui produit un sustain infernal


Parle nous de votre tournée américaine. Avez vous des anecdotes pour nos lecteurs ?
L’été dernier a été une tournée géniale pour le groupe. Les gars de “Haste the day” font définitivement partie de nos meilleurs amis. Je peux dire honnêtement que depuis qu’on a tourné avec eux, ce sont les personnes avec qui j’aimerais personnellement retourner. Ce sont des gars super marrants à côtoyer. Au niveau des anecdotes, la tournée n’est pas spécialement d’une intensité énorme. Je veux dire qu’on fait beaucoup de route, la plupart d’entre nous avons notre propres Game Boy SP donc on s’occupe comme ça dans le van. Cet été on avait un écran dans le van donc on a beaucoup joué aux jeux vidéo et on a regardé plein de DVD.

Puis quand on arrive à la salle tout est une question de décharger le matériel. Et quand le concert finit on traîne un peu pour rencontrer du monde. On a rencontré plein d’amis sur la route avec qui on garde contact. Les fans de “Still remains” font vraiment un bouquet de tarés !


Parle nous de votre deal avec Roadrunner records et de l’opportunité de vendre votre premier album à l’échelle mondiale.
Etant un groupe de musique , et musicien tu veux que le plus de monde possible écoute ta musique. La distribution mondiale est quelque chose qu’on ne connaissait pas avant, c’est aussi quelque chose qu’on longtemps rêvé d’atteindre. Roadrunner est une étape énorme pour nous, ils nous donnent l’opportunité de développer notre base américaine de fans en une base mondiale. On est tous très excités à cette idée et très reconnaissant que Roadrunner soit sur nos dos.

Qu’est ce que tu connais de la France et de son public ?
Honnêtement je ne connais rien sur la France et sur le public français. Mais j’ai hâte d’y venir un jour pour y jouer.

Avec quels groupes rêves tu de jouer dans le futur ?
Simplement n’importe quel groupe qui peut ouvrir des opportunités d’avoir de nouveaux fans. On parle souvent qu’on aimerait tourner avec des groupes allant de Slipknot à Sum 41, à Killswitch Engage et à “As I lay Dying”

Donne nous ton meilleur et pire souvenirs avec Still Remains :
La tournée : être bloqué dans un van durant 6 semaines a été le meilleur et le pire souvenir de ma vie à la fois. HAHA

Qu’est ce que tu écoutes en ce moment ? Quel est ton dernier achat ?
En ce moment même j’écoute les parties de bass d’Evan pour l’album. Mais le CD le plus récent que j’ai acheté c’est le dernier best of de Pearl Jam “Rearviewmirror”

”Hardcore”…Ca veut dire quoi pour toi ?
Pour moi être Hardcore c’est ne pas avoir peur d’être soi même. C’est s’engager pour ce qui te motive, vivre jour après jour. C’est la raison pour laquelle beaucoup de groupes font ce qu’ils font. C’est faire le point ou faire la différence.

Aimes tu le cinéma ? Quel genre de films aimes tu ?
On regarde tant de films, c’est même pas drôle. Ce matin on a regardé “The Lady Killers”. Avant on regardait beaucoup de films d’hhreus, barrés un peu bizarre : Mulholland Drive, Fight Club, From Hell, Dawn of the dead, etc.

Je te laisse le dernier mot :

Un truc auquel je pense depuis un moment alors qu’on compose et qu’on enregistre les chansons du prochain album. C’est qu’il y a plein de trucs qui peuvent influencer une personne à se sentir déprimé. C’est quelque chose qu’on a tous à supporter. Sonde ton cœur pour trouver ce à quoi tu crois, et trouve ce que tu aimes. Pour moi ça peut être mettre mes Cd préférés dans ma chaîne , prier, ou parler au téléphone. Pour d’autres ça peut aller à des concerts , composer ou s’en sortir. Peu importe ce que c’est, essaye juste de rester en haut de ta vie, de ton jeu ! on se voit sur la route.

photo de Bender
le 26/03/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements