Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Wizards - "Plagues"

The Wizards - "Plagues"
chronique The Wizards - Plagues
8/10 0

Acheter The Wizards Plagues sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP

 

Style musical : 

Heavy Rock

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1 - Plagues
2 - It's a secret, bitch
3 - Thick green tedium
4 - Misty day

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Solace - Further

Je comprendrais que les esthètes ne soient pas engagés par cet artwork tout sauf original, et je suis aussi assez certain qu'il leur inspirera plus un espèce de thrash metal ou encore du black que la musique des Wizards. Ne vous fiez donc pas aux apparences, car ce groupe tout récent est loin d'être mauvais, très loin.

 

The Wizards, c'est du rock, du heavy metal, même un peu du punk, en fait ça rassemble tout ce qui nous fait bouger la tête de haut en bas, et ça le fait bien. Les influences sont nombreuses, mais avant de les citer, sachez que le groupe n'est une pâle copie de personne, et dispose d'un réel talent. Allons-y pour les fans de Black Sabbath, de Motorhead, de Black flag, et enfin de Clutch. Clutch ? Oui, car la voix de Ian Mason fait des ravages. Ce bonhomme investi jusqu'au cou dans la scène underground des pays basques a eu quantité de projets originaux (Montana, The jesus grip, Mounstro, et bien d'autres encore), mais là c'est différent : The Wizards lui permet enfin de prouver son talent vocal, une voix puissante, qui peut aller haut, et dont le timbre rappelle celui de Neil Fallon, et la comparaison est flatteuse, les connaisseur en conviendront, car ils sont rares les chanteurs à pouvoir arriver à ce niveau là. Mais j'irai encore plus loin, car cette incroyable voix n'est pas qu'une pâle copie de celle du chanteur de Clutch, elle a aussi sa propre personnalité aisément reconnaissable.

 

Les influences citées plus haut seront aisément reconnaissable, elles peuvent quasiment être appliquées chacunes à un morceau propre, mais ce qui m'étonne agréablement, c'est que ce petit EP reste malgré tout très homogène, et cela est grâce au talentueux riffing, aux gimmicks puissants de la batterie, et enfin de par la voix, qui lie le tout.

 

Bon. Assez de masturbation pour aujourd'hui, si vous souhaitez en savoir plus sur ce groupe qui cherche par tous les moyens à se produire en France, supportez-les et faites leur savoir, ils n'attendent que ça. Et moi, j'ai tout simplement hâte d'entendre un album complet de leur part, dont je ne manquerais pas de vous parler.

 

Achat ou pas achat ? Achat.

photo de Carcinos
le 02/07/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Blood In/Blood Out - No one conquers who doesn't fight

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017WITHIN THE RUINS au Ferrailleur à Nantes le 14 août 2017CROWBAR au ferrailleur à Nantes le 15 août 2017