Three Headed Dog - Howling at the sun

Three Headed Dog - "Howling at the sun"
chronique Three Headed Dog - Howling at the sun

Étrange pochette pour un premier album. Un chien à trois têtes qui semble sur le départ pour un voyage que l'on devine long dans un désert nouveau où traîne des vestiges de civilisation. Le genre d'artwork que n'auraient pas reniés les Pink Floyd, E.L.O et autres Alan Parsons Project. Oui, ça sent bon la nostalgie à papa !

 

Un rapide coup d'oeil sur la bio nous informe que le groupe est composé de vieux briscards. Leur principal fait d'armes est d'avoir soutenu et développé un post-punk/blues au sein de Dimi Dero inc entre 2006 et 2010. Quoi vous pensiez que j'allais vous faire un panorama entre 1976 et 1981. Ouep, dans d'autres lignes peut-être. De même, dès les premières notes, un vent australien nous caresse les racines. I'm stranded comme dirait l'autre.

 

Les parisiens (hé oui) de Three Headed Dog pratique un rock unifié, canal historique. Ils développent une vraie richesse dans les arrangements, sans en faire des tonnes. Entre les Rolling Stones, Gun Club et The Saints, justement, leur blues référencé est envoyé du fond du garage. Les 2 premiers titres dépassent, étonnement, les cinq minutes. Les gaillards sont là pour prendre leur temps.

 

Les écoutes se succèdent avec un plaisir non dissimulé. Aucune surprise dans le propos, l'intérêt n'est pas là. Ça joue bien, ça joue juste et ça laisse des traces comme le cabot sur la pochette le laissait supposer. Le chanteur principal – les choeurs sont présents partout – cabotine allègrement dans le registre d'un Bowie jeune. Howling at the sun est un titre tout trouvé tant ce disque sent le vent chaud et le soleil.  

photo de Eric D-Toorop
le 03/10/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019