Tiger Army - Music From Regions Beyond

Chronique CD album (37 minutes)

chronique Tiger Army - Music From Regions Beyond
Tiger Army a été formé en 1996 en Californie par Kearney "Nick 13" Jones : chanteur, guitariste, principal parolier et véritable âme de ce groupe Psychobilly, qui a fortement contribué au renouveau d'un style musical généralement décrit comme un mélange de Punk Rock 70's et de Rockabilly. Là où de nombreux groupes font référence à des films d'horreur, au gore, à la violence et à des sujets relativements tabous -souvent sur fond d'humour et d'auto-dérision comme peuvent le faire les Français de Banane Metalik, Tiger Army se démarque en privilégiant le romantisme. Leurs précédents albums ont été un véritable succès auprès de la scène Punk/Psycho/Horror et leur ont permis de se forger une solide réputation Outre-Atlantique, grâce notamment à une rythmique entraînante et surtout un chant totalement maîtrisé, ce qui n'est pas vraiment le cas de tous les groupes Psycho.

Trois années se sont écoulées entre la sortie de "Ghost Tigers Rise" et leur dernier album nommé "Music From Regions Beyond". Un laps de temps pendant lequel les fans de la première heure ont spéculés sur l'avenir du groupe et la dérive éventuelle vers un style s'éloignant du Psychobilly. Il est vrai que leur précédent album, malgrè le fait qu'il soit une réussite, avait exploré d'autres horizons avec une rythmique un peu plus lente, délaissant leur accent "Hardcore Mélodique" en mettant en retrait la guitare mais tout en renforcant un maximum la contrebasse, chose qui avait un peu tendance à leur faire défaut...

Alors qu'en est-il pour ce "Music From Regions Beyond" ? Toujours sur le label Hellcat Records, fondé par Tim Armstrong de Rancid, les Américains se sont cette fois-ci entourés d'un producteur et plus précisément de Jerry Finn (Rancid, Blink-182, AFI...).

L'intro "Prelude - Signal Return" part sur une rythmique vive et bien pêchue. Les deux morceaux suivants sont aussi de qualité, deux tueries au son pur, rapide et bien exécuté. Malheureusement, la suite est beaucoup plus légère, on retombe dans des ballades romantiques assez répétitives et lassantes avec un rythme qui redescend donc très vite vers des profondeurs abyssales comme en témoigne le titre "Forever Fades Away", un morceau insipide qui sonne très Pop commerciale. Les californiens intègrent même des synthétiseurs sur "As The Cold Rain Falls", une fausse-bonne idée puisque le résultat n'est pas convaincant. On ne peut pas s'empecher de penser, même après plusieurs écoutes, qu'on manque cruellement de cohésion entre les pièces et qu'on se perd un peu dans le mélange des styles. Cependant, parmis ce lot de déception, on retiendra tout de même du positif comme la qualité de la production au niveau du son à qui on ne fera aucun reproche et le tout dernier morceau aux sonorités Country qui se marie à merveille avec la voix de crooner de Nick 13, on termine donc l'opus aussi bien qu'il avait commencé avec ces deux-trois premiers morceaux pourtant si encourageants...

C'est par conséquent un sentiment de gachis qui se dégage de cet album qui par sa tendance commerciale touchera certainement un plus large public mais décevra les puristes car les quelques bons morceaux présents ne suffisent pas à faire oublier que l'ensemble est sans réel interet. Pas de quoi faire regretter aux fanas du trio californien de s'être fait tatouer en nombre le logo du groupe sur différentes parties du corps, comme on peut le constater sur leur page myspace, mais esperons tout de même que la suite de Tiger Army soit plus à la hauteur de ce qu'ils ont pu nous démontrer par le passé. Un album a éviter pour les mordus de Psycho, sous peine d'être fortement déçu...
photo de Sonny
le 07/12/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021