Tony Reed - The Lost Chronicles Of Heavy Rock Vol. 1

Tony Reed - "The Lost Chronicles Of Heavy Rock Vol. 1"
Tony Reed - The Lost Chronicles Of Heavy Rock Vol. 1 (chronique)

Tony Reed est le guitariste-chanteur, principal auteur compositeur de Mos Generator... Il est aussi guitariste (et multi-instrumentiste pour le studio) de Stone Axe et également ingé son. Quand le monsieur fait un album solo, c'est vraiment solo puisqu'il joue tous les instruments et chante tout ici.

 

Ce The Lost Chronicles Of Heavy Rock Vol. 1 date en fait de 2015 mais à l'époque personne n'avait sorti le disque et Tony l'a donc proposé en numérique sur son bandcamp, en rêvant qu'il sorte un jour sur vinyle. Listenable a donc fait de ce rêve une réalité avec ce combo vinyle/CD.

 

On va commencer par un détail qui a une petite importance, pour moi on n'a pas ici un tribute au heavy rock, pour moi le heavy rock, c'est quelque chose dans le style de Back in Black de AC/DC. Ici on a un mélange de reprises entre hard rock, boogie rock, rock progressif, heavy blues et heavy metal. Après peu importe les querelles de clochers sémantique, vu le brillant résultat final.

 

Tony Reed est fan des groupes et des titres qu'il reprend ici avec des noms connus comme Rush, Wishbone Ash, Pentagram ou King Crimson et d'autres que je dois avouer ne pas connaître (Boomrang, Fanny Adams ou Necromandus par exemple). Mais d'artistes connus ou moins connus, le choix et l'interprétation sont toujours excellents et on ne trouve vraiment aucun titre faible sur ce disque.

 

On a donc sur ce disque du boogie avec « Battle » de  Boomerang (avec son orgue) et  « Queen Of Torture » de Wishbone Ash, du heavy blues avec le lent et excellent «Ain't No Lovin' Left » (Fanny Adams), du hard rock énergique «  Fifteen »  de Highway Robbery, « Garden Road » de Rush ou encore le saccadé  « Dier Not A Lover » de  Bloodrock, du heavy metal doomeux avec la reprise de Pentagram,  « Forever My Queen » et du (heavy) rock progressif « Nobody Else »  de Atomic Rooster avec son piano, «  Still Born Beauty »  de Necromandus ou encore le classique de  King Crimson, «  Court Of The Crimson King » qui voit Tony sortir mellotron, orgue et flûte, sachant que le titre sort d'un de ses disques favoris (il a la pochette tatouée sur l'avant-bras).

 

Les interprétations sont fines, et Tony Reed chante comme Tony Reed, il ne tente pas des imitations qui seraient mal venues. Le son (Tony s'en est chargé aussi) colle parfaitement. Et tout ça nous donne une palette des influences que l'on retrouve chez Mos Generator.

 

The Lost Chronicles Of Heavy Rock Vol. 1 est dispo dans un combo vinyle/CD avec 6 reprises bonus sur le CD (pas encore entendues pour le moment mais aucune raison que ça ne soit pas aussi bon.) On espère que Tony Reed nous proposera assez rapidement un Vol.2 tout aussi génial !

le 06/07/2018

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

Vinyle 12" Vinyle 12" (42:00)

Acheter Tony Reed The Lost Chronicles Of Heavy Rock Vol. 1 sur Amazon

Tracklist

1.Battle (Boomerang)
2.Ain't No Lovin' Left (Fanny Adams)
3.Fifteen (Highway Robbery)
4.Queen Of Torture (Wishbone Ash)
5.Nobody Else (Atomic Rooster)
6.Garden Road (Rush)
7.Still Born Beauty (Necromandus)
8.Forever My Queen (Pentagram)
9.Dier Not A Lover (Bloodrock)
10.Court Of The Crimson King (King Crimson)
Bonus sur le CD :
11) Much Too Young to Know (Pentagram)
12) Need Your Love (Cheap Trick)
13) Walk of The Bug (Poobah)
14) Know Who You Are (Slade)
15) Review Your Choices (Pentagram)
16) Butterfly Bleu (Iron Butterfly)

DANS LA VEINE

Xenophile - Systematic EnslavementXenophile - Systematic Enslavement

évènements

  • NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018
  • Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018
  • Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018