Traître Câlin - XIII EX-VOTOS

Chronique CD album (45:56)

chronique Traître Câlin - XIII EX-VOTOS

- Service Après Vente Core And Co, Margoth à votre écoute.
- Bonjour Madame, je vous appelle car j’ai une réclamation concernant votre site..
- Pourriez-vous m’indiquer votre nom et numéro de client ?
- Jean-Michel Trüeducoolte, numéro de client 666...
- Que puis-je faire pour vous Monsieur Trüeducoolte?
- Et bien voilà, vous annoncez que vous êtes le, je cite, “webzine musical du metal, hardcore, rock et de leurs dérives”….
- Tout à fait...
- J’aimerais que vous me détailliez un peu plus la notion de “dérives”...
- Monsieur, nous sommes très ouverts chez CoreAndCo. Nous sommes certifiés “ISO-NAWAK-19001” et nous avons reçu à plusieurs reprises le label “Ouverture Facile”. Faites vous référence à un article en particulier de notre catalogue?
- Tout à fait mademoiselle. Je pense à XIII Ex-Votos de Traître Calin. Mais qu’est ce que c’est que ce truc? Vous n’avez pas honte de chroniquer des choses pareilles?
- Un instant, laissez-moi consulter ma base de données. Traître Câlin...XIII Ex-Votos...Oui, effectivement, c’est un article de notre gamme “black hip-hop expérimental noisy nihiliste”. C’est un album sorti en 2020. Il est proposé par deux vendeurs de notre marketplace: nAda et Jbaâl. Ecoutez, je ne vois aucune réclamation de notre dernier acheteur, un certain 8oris qui a semblé très satisfait du deuxième album de ce duo Corse.
- L’album? Mais un album, c’est de la musique et des textes. Là, on a l’impression que de la musique, il n’y en a même pas. On dirait deux bouffons qui se sont fait caca dessus en étant assis sur un clavier MIDI 12 touches branché dans une version obsolète de FL Studio.
- Monsieur, je vous confirme qu’il s’agit bien d’un album de musique..et même bien plus. Minimaliste, bruitiste, expérimental, avant-gardiste, à la limite de la musique concrète. Mais l’absence de recherche harmonique ou mélodique ne constitue pas un caractère discriminant et notre service produit a souhaité l’ajouter à notre catalogue pour l’originalité totale et tonale qu’il propose. Vous trouverez très difficilement ce type de produit ailleurs.
- Justement, je suis tombé dessus à cause de votre algorithme de recommandations. Il est complètement buggé vot’ truc. Tout ça parce que j’ai eu le malheur de regarder les pages produits de Stupeflip, Cadillac ou Diapsiquir. Je me suis dit Traître Câlin, sympa l’oxymore, ça sent le groupe de hip-hop-metal français un peu underground.
- Effectivement, c’est très proche dans l’aspect débridé et conceptuel mais en moins rigolo que Stupeflip et en moins malsain que Diapsiquir. C’est évidemment une oeuvre très personnelle qui traduit sans aucune contrainte artistique ou esthétique les malaises de ces auteurs, qui pourraient être nos propres malaises..
- Mouais..mais prenez le morceau "Dorica Castra". C’est parfaitement inécoutable. Le flow en mode bégaiement, le synthé en fond qui ressemble à modem 56k en train de se faire violer par la fibre SFR...
- Mais Monsieur Trüeduculte, c’est justement le but. La dorica castra est une figure de style en littérature. Elle consiste en la reprise d'un même son de la fin d'une unité au début d'une autre unité, à la manière de la comptine “Trois petits chats”. Je vous invite à mettre ce choix artistique en regard de réflexions sur la condition humaine qui se répète sans cesse, notamment dans ses erreurs. Traître Calin nous invite à nous demander si l’humain ne serait finalement pas le bégaiement malheureux de la nature, et ce par le biais d'une interprétation musicale qu'ils font de ce concept.
- Tu parles, j’en sais rien et j’m’en fous. J’veux pas de la philosophie, j’veux pas du profond moi. Je veux d’la guitare en tremolo picking qui fait "tling tling tling", des blast-beats de batterie qui fait "ratatak ratatak ratatak" et de la voix poussée dans ses extrêmes...Bref, pas un truc d'homo fragilus!
- Nous ne sommes pas au fait de cette branche de la lignée humaine. Nous vous invitons à une écoute plus attentive, ce qui vous permettrait de déceler la finesse des morceaux et d’apprécier la froideur parfaite du concept, entre autre sonore, promu ici par ces deux passionnés d’acousmatique et du verbe incisif.
- Le concept?
- Tout à fait Monsieur. n’avez-vous pas remarqué que l’album est une oeuvre complète? 13 morceaux comme 13 tableaux nietzschéens, imprégnés du désespoir, du malheur dans lesquels le langage musical est mis à mal, déconstruit et met l’auditeur face à ses propres peurs et à sa schizophrénie personnelle.
- Ca expliquerait donc les textes dégueulasses et incompréhensibles..
- Hormis pour Enhancer, dégueulasse est un adjectif que nous n’utilisons pas chez CoreAndCo. Nous préférons dire que les textes se moquent de la poésie, raillent le verbe, harcèlent la sémantique, provoquent le joli vocabulaire et sont de ces alcools frelatés qui au-delà de leur mauvais goût savent conduire l’auditeur sur la route sinueuse de l’introspection, un delirium Tremens verbeux. Mais en aucun cas, les textes ne manquent ni d’une certaine profondeur ni de sens. C’est un disque qui s’écoute, qui se lit, qui se réfléchit, ce n’est pas un disque que l’on entend d’une oreille distraite ou discrète. On se saisit de lui comme il se saisit de nous.
- Ouais, ben moi, j’trouve qu’c’est d’la merde. Je préfère même le dernier Ac-Dc. Je souhaiterai immédiatement un remboursement!
- Mais...vous n'avez rien acheté ?
- Et alors? Imaginez que ça soit le cas...
- Désolé, monsieur, nous n’offrons pas la possibilité d’un remboursement sur ce genre d’article. Une fois que vous l’avez écouté, il vous marque à vie et vous pourrez difficilement l’oublier. En revanche, nous pouvons vous offrir en guise de dédommagement le Mug 2020 CoreAndCo...
- Ahhhh...Ça serait très cool. Ça m’intéresse. Qui a fait le design cette année?
- C’est le responsable de notre service “Communication et Fidélisation Client”, M. Cromy. Je vous envoie tout de suite son choix de design par MMS

- Superbe. Simple et efficace. Ce sera parfait pour amener à mon nouveau boulot.Je commence lundi et voilà qui me fera sympathiser facilement avec mes futurs collègues. Allez, je ne vous en veux pas de proposer des albums de merde qui n’ont rien à foutre sur un webzine de métal, pas grave si vous avez des goûts de chiotte. Tout le monde n’est pas Métalor...
- C’est moi qui vous remercie M. Trüeducoolte. Toute l’équipe CoreAndCo et moi-même vous souhaitons…une bonne journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Plus tard, nous apprendrons par le hasard des réseaux sociaux que M. Trüeducoolte s’est fait renvoyé de son nouvel emploi dès le premier jour. C'est un peu plus tard en renversant son mug qu'il comprit ce qui s'était passé.

Depuis, Monsieur Trüeducoolte a appris à ne pas juger un objet uniquement sur sa facette la plus accessible et...noie son chagrin en écoutant en boucle XIII Ex-Votos de Traître Câlin qu'il a fini par comprendre et apprécier.



On aime bien: l’écoute du SAV de CoreAndCo, un album original qui mettra en PLS bien des algorithmes de recommandations, la noirceur artistique totale
On aime moins: un album qui provoquera énormément de retours client.

 

photo de 8oris
le 16/01/2021

4 COMMENTAIRES

Xuaterc

Xuaterc le 16/01/2021 à 10:01:55

Ah ah ah, ça me rappelle aussi mon boulot!
Et moi non plus je n'ai pas de réclamation à apporter. un disque que j’aurais pu chroniquer aussi
"moins rigolo que Stupeflip et en moins malsain que Diapsiquir", 100% d'accord.

cglaume

cglaume le 16/01/2021 à 10:14:27

Haha, ISO-NAWAK-19001, parfaitement :)

cglaume

cglaume le 16/01/2021 à 14:47:30

(j'aurais pu me contenter d'un "super chronique!", bien plus indiqué)

8oris

8oris le 16/01/2021 à 15:50:02

Merci! Je savais que le ISO-NAWAK-19001 allait te taper dans l'oeil ! ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Computers Kill People
Allobrogia - Sonnocingos