S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Ultra Vomit - "Objectif : Thunes"

Ultra Vomit - "Objectif : Thunes"
chronique Ultra Vomit - Objectif : Thunes
8/10 0
Acheter Ultra Vomit Objectif : Thunes sur Amazon

CD album CD album (40 minutes)

 

Année : 

2008

 

Tracklist :

01. Intro
02. Quand j'étais petit (feat. Lemmy)
03. Darry Cowl Chamber
04. Les bonnes manières
05. Boulangerie Patisserie
06. Maïté Ravendark
07. Jack Chirac
08. Pour Un Mosh
09. Pauv' connard
10. Mechanical Chiwawa
11. Gremlins At The Gates
12. Je ne t'ai Jamait Autans Aimer
13. Poil De Cul
14. Croûte De Pus
15. La Flemme
16. Mountains Of Maths
17. Morbid Cocker
18. Welcome To The Jingle
19. Je possède un cousin
20. Canidal Corpse
21. Condemned To Headbang
22. W.A Mozart 25th Symphony Allegro in C Minor K.183
23. Je Collectionne Des Canards (vivants)
24. Outro

 

Label : 

Listenable Records
Dans le même style :
Dancefloor Disaster - Démo
Objectif : Thunes est le second album des Nantais qui avaient fait pas mal de bruit, pour ne pas dire un vrai vacarme, 4 ans auparavant avec M. Patate, leur premier album de grind brutal et délirant à la fois, avec des chansons aux lyrics en total décalage avec la violence de la musique, on prendra pour exemple : Une Souris Verte ou bien encore Captain Igloo. Sans parler des nombreux hymnes imparables ("I like to vomit-vomit") qui avaient la faculté de rentrer dans les têtes dès la première écoute. Inutile de s'étendre plus longtemps sur leur biographie, vous connaissez.

Le nom de leur nouvel album n'a rien d'anodin, hormis le jeu de mots évident avec une célèbre bande déssinée de Tintin, on y verra en effet un petit clin d'oeil malicieux adressé à leurs détracteurs, comme pour anticiper les éventuelles critiques car certaines personnes trouveront, en effet, que les Nantais ont adoucit leur musique afin de toucher un public plus large. Ce qui n'est pas faux. Cet opus, malgrè un format purement Grind de 24 titres, pour un total de 40 minutes, est cependant très varié et beaucoup plus accessible. Différent du précédent mais ne vous détrompez-pas, cela n'empèche en rien Ultra Vomit d'envoyer du très lourd et de dérouler son savoir faire en matière de Metal ! Tout y passe : Hardcore, Black, Death, Heavy... mais aussi Rock'n'roll, Punk, Country.... Les Nantais savent tout jouer avec une aisance déconcertante. Musicalement c'est donc très carré et ils démontrent, par la même occasion, qu'être un groupe parodique avec des paroles débiles n'est en rien antinomique avec le fait de soigner au maximum l'aspect musical. On prend vraiment plaisir tout au long de l'album (très bien produit par ailleurs) à écouter de bons riffs, un chant capable de retranscrire à merveille n'importe quel style, et cette fameuse variété musicale qui leur faisait un peu défaut, à mon goût, sur leur précédent opus. Sans oublier les textes, bien évidemment, car durant ces 4 longues années, Ultra Vomit a eu le temps de mûrir jusqu'à faire un bond dans la cour des grands (du primaire au collège)...

Après une intro, digne de ce nom, reprenant le thème de l'émission culturelle Koh Lanta où le groupe annonce la couleur : "au programme des tubes de légende, des riffs d'exception et surtout : une experience humaine sans précédent..." les petits plaisantins envoient Quand j'étais petit, et retracent l'aventure du fameux poireau de Lemmy Kilmister (Motörhead), s'en suit une imitation parfaitement zozotante de Darry Cowl et une avalanche de parodies stylistiques, de références au quotidien du Français moyen et de clins d'oeils/hommages en tout genre qui sont pour l'écrasante majorité, de véritables hymnes en puissance : de Maïté Ravendark à Jack Chirac (sur un air 100% Country) en passant par le très Brassensien titre La Flemme, l'excellentissime Boulangerie Patisserie et son refrain entraînant que vous reprendrez très vite en choeur ou bien encore Croûte De Pus, un clin d'oeil à leurs potes de Gronibard. N'hésitant pas à reprendre des airs célèbres comme "Pour un Flirt" de Michel Delpech transformé en l'occasion en un titre hilarant (Pour un Mosh) aux sonorités Hardcore qui vaut son pesant de cacahuètes, croyez-moi. Ou bien encore "You Can Leave Your Hat On" de Joe Cocker version Morbid Cocker, un titre sur lequel il est fortement déconseillé de tenter de faire un striptease, mis à part si vous aimez prendre des risques. Sans oublier Mechanical Chiwawa, version Death de "Tirlipinpon sur le Chiwawa", en hommage au regretté Carlos ! Ultra Vomit repousse encore plus loin les frontières de la connerie et du mauvais goût, pour notre plus grand plaisir, avec le terrifiant Mountains Of Maths ("Vous me ferez tous les exercices plus le problème page 666"), Je Possède Un Cousin ("Qui s'est rompu le frein...") sans oublier Je Ne T'es Jamait Autans Aimer, une chanson d'amour... un peu particulière. Comment ne pas dire un mot de Condemned To Headbang, où les Nantais se transforment le temps d'un morceau en amateurs de Oi! remplis de bière bon marché pour "foutre la merde sur ce CD de merde" sur les airs de "Au clair de la lune" et "30 Millions d'amis", des aboiements, au sens propre, de Canidal Corpse ou bien encore Les Bonnes Manières, un morceau à l'accent Néo/HxC New School qui mériterait de figurer au générique du Grand Frère...

Comme les Nantais ne font pas les choses à moitié, on a le droit à un Outro vraiment fun qui suit Je Collectionne Des Canards (Vivants) que je vous laisse découvrir par vous-même, histoire de ne pas gâcher le plaisir. Puis après tout, inutile d'aller plus loin, vous l'aurez compris : Objectif: Thunes est un album d'utilité publique à posséder de toute urgence ! Très fun, avec une nouvelle orientation musicale, qui n'est plus uniquement axée sur le côté grind bourrin au son crade, et des vannes bien senties, les 24 titres sont un vrai régal et il y en a pour tous les goûts ! Si vous avez aimez M. Patate, vous allez adhérer les yeux fermés à ce nouvel opus, mis à part si vous vous êtes levé du pied gauche, à ce moment là vos crierez plutôt au scandale, au commercial, au retournage de veste et au passage dans quelques années sur le plateau de la Star Ac pour un medley de leurs plus grands tubes, si c'est le cas : retournez-vite vous coucher. Si au contraire vous aviez adhérez au concept mais trouvé la musique trop extrême, Objectif : Thunes est fait pour vous. Au final, tout le monde y trouvera son compte. Et comme dirait l'autre "C'est que du bonheur!".

Il est à noter que l'album qui a reçu un excellent accueil, a très bien marché sur les plate-formes de téléchargement payant avant de signer avec Listenable Records qui distribue l'album depuis Mars 2008. Les Nantais avaient donc vu juste et devraient avoir les moyens de se payer autre chose que des Kebabs cet été...

"Toujours plus de hits, Ultra Vomit"
photo de Sonny
le 29/05/2008

Commentaires

Inconnu

Inconnu le 29/05/2008 à 17:49:45

Les Bonnes Manières ne sonne pas du tout Néo comme c'est dit dans la chronique mais sonne grave HxC à la Out For The Count.

Sonny

Sonny le 29/05/2008 à 18:12:21

Out For The Count (comme Furious Styles et un paquet d'autres groupes dans le genre) mélange metal et hip-hop, comme certains groupes de neo. Musicalement ça sonne peut-être plus hxc mais j'ai trouvé que la voix la plus claire qui part un peu en hip-hop sonnait plus comme enhancer (même si c'est pas une référence). Pour ça que je parle d'accent...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Slayer - Christ illusion

Évènements

In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018