Unanswered - Casualities of Innocence

Chronique CD album (38.06)

chronique Unanswered - Casualities of Innocence

Cet album est une petite visite guidée de l'horreur de notre normalité... Nous voilà prévenus.

 

Casualities of Innocence est vraisemblablement plus qu'un album pour les protagonistes. On lit qu'il faut parcourir le disque comme une sorte de concept album, assez proche d'un The Wall dans ses intentions, l'influence pesante de la mère mise à part.

 

Casualities of Innocence se décline en plusieurs chapitres, détaillés dans le menu. Un monde cadenassé, loué aux tourments de démocraties ultramodernes et sans âme. La guerre comme passe-temps pour contenir une jeunesse en éveil, surveillée par le Grand Réseau (asocial). Ce monde plongé dans les croyances, où toutes les églises tentent d'y tirer un brevet de validité... le très Laïbach sous acides «  Pervitine Für Alle » pour échapper à la soumission,... l'évasion.

 

Unanswered sont des convaincus, des apôtres aussi, n'allez pas chercher une quelconque once d'originalité, ce n'est pas le propos. Le véhicule qui nous embarque sur la Hellraiser Highway est connu, familier, cabossé, maintes fois rétamé... un bon vieil Heavy-Metal braillard, qui joue vite et sale. N'étant pas le spécialiste maison du genre, je ne me risque pas à un name-dropping mal venu. Tout juste, l'auditeur se surprend à ressentir une mélancolie lancinante sur le terminus « Hellraiser way »

 

La force du combo réside dans la sincérité et l'engagement. Ces gens sont fidèles à leurs idées, conscients dans le monde dans lequel ils évoluent même si l'image qu'ils en donnent est forcément déformée. Et en ce sens, les illustrations accompagnent parfaitement la plaque.

Aux Etats-Unis, ce groupe serait gros, gras, bouffi de vidéos en tous genres toutes plus caricaturales les unes que les autres. À Bergerac, on reste sec jusqu'à l'os, les doigts salis par l'encre des dessins.

photo de Eric D-Toorop
le 11/02/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Redsphere - Facts
Tanertill - Tanerthos