Vacivus - Annihilism

Chronique CD album (38:24)

chronique Vacivus - Annihilism

- Bonjour Docteur Caurène-Caux!

- Monsieur Vestapache, bonjour, ça fait longtemps dites donc! Qu’est-ce qui vous amène ? Des problèmes respiratoires ? Vous n’êtes pas allé dans l’Oise manger dans un restaurant italien tenu par des Chinois au moins ?

- Ah non, pas du tout. Avec le confinement et tout leur bazar, ça ne risque pas, c’est plutôt pâtes au PQ tous les soirs en ce moment. Par contre, comme je suis coincé chez moi, je me suis dit que j’allais en profiter pour essayer de découvrir des nouveaux groupes. Et c’est là que je me suis rendu compte que j’avais un problème. Voyez, docteur, j’ai maintenant un certain âge, ou du moins un âge certain, et je me rends compte que je suis blasé. J’écoute beaucoup de musique, du metal surtout, du death metal plus qu’autre chose et je dois dire que cela fait déjà quelques années que je ne trouve plus mon compte. J’ai peur de ne pas supporter plus longtemps cet état et de me réfugier le gel hydro-alcoolique.

- Je vois. Oui, c’est vrai que la situation sanitaire actuelle concernant le death metal n’est pas au mieux, les labeloratoires misent sur les traitements qui se vendent bien plutôt que sur ceux de qualités. Avez-vous essayé les traitements homéopathiques?

- Ah oui. Le deathCore, le djent et tout ces trucs modernes? 

- Par exemple…

- Oui mais, c’est pas pour moi, Docteur, tout ça. C’est tellement propre, tellement aseptisé. Je ne dirais pas que ça manque de vie, c'est plutôt que ça manque de mort, de morne, de hargne, de haine. Ce qui me donne de la joie de vivre, c’est d’entendre ceux qui ne l’ont pas la mettre en musique. Je suis de la vieille école. Bref, il me faudrait un vrai traitement de choc.

- Je comprends. Ecoutez, il y a ce nouveau produit qui nous vient d’Angleterre...

- D’Angleterre? Mais ce n’est pas le pays le plus réputé pour ce que je recherche...

- Détrompez-vous. Et puis, vous savez aujourd’hui avec la mondialisation...

- Si vous le dites...

- Alors, il s’agit de Vacivus, avec son nouveau traitement Annihilism, sorti en 2018 par le labeloratoire Profound Lore Records

- En quoi cela consiste?

- Alors, c’est un traitement qui dure 38 minutes environ, renouvelable autant de fois que vous voulez. On est sur de la thérapie old-school, du bon death des familles. Il y a effectivement une action thérapeutique assez proche du Morbid Angel 90. Pour commencer, on retrouve cette prod typique: sombre, liquide, insidieuse, lourde, sourde parfois mais suffisamment moderne et audible pour un traitement ciblé au niveau des tympans. Ajoutez à ça, une voix growlée sortie de derrière les cadavres qui permet de décongestionner rapidement les sinus, des riffs deaths aussi classiques qu’efficaces, bien lourds pour détendre la zone cervicalo-bracchiale. L’ANSM (Agence nationale de la Santé par le Metal) a comparé leurs effets à ceux du Schuldiner 80 avec un côté plus malfaisant, limite black parfois. Au niveau des solos, ils sont dissonnants et  basés sur un principe actif qui a fait ses preuves: la gamme mineure harmonique enrichie de quelques notes mal foutues qui font que justement c’est super bien foutu, le tout intelligemment enrichi en whammy bar.

- Ouhlaaa, là, je ne sais pas, j’ai fait des grosses allergies après un traitement au Slayer 2000 . Au début, je le supportais bien, puis sur la fin, ça m’a filé des furoncles dans des endroits…enfin...euh...voyez...des endroits où il n’y a pas beaucoup de lumière.

- Ne-vous-in-quié-tez pas, c’est bien meilleur et surtout sans risques. Aucun effet secondaire comme le Slayer 2000, qu’on a heureusement retiré du marché depuis. Quand on pense à tous ces malades trompés, si ce n’est pas malheureux. Bref, rien de ce genre ici. D’autant qu’il y a cet excellent excipient: une basse sourde, qui est là sans être là mais qui manquerait si elle n’était pas là, du genre qui hérisse les poils du tapis de double de la batterie. D'ailleurs, la batterie, ça castagne à tout va. De quoi vous remettre le service 3 pièces en place si vous voyez ce que je veux dire.

- Ah, ça me plaît. Et il existe une version générique?

- Mais c’est déjà une version générique. Mais vous savez, le générique a fait ses preuves par le passé, il n’y a pas de raison qu’il ne les fasse pas à l’avenir.

- Ben, écoutez, docteur, je veux bien essayer, si vous m’assurez que ça va aller mieux.

- Mais oui, vous allez voir, je vous fais une ordonnance et ça va vous remettre sur pied en un rien de temps. Il se pourrait même que ça vous donne envie de recouvrir quelques-uns de ces écussons qui ornent votre jolie veste. Tiens, ce n’est pas un de Metallica que je vois là. Attention, Monsieur Vestapache, Metallica, c’est avec modération, pas plus de deux morceaux par jour.

- Promis, Docteur, je serai raisonnable.

- Je vous fais confiance. Allez, bonne journée Monsieur Vestapache. Et pensez à bien vous laver les mains. Je vous laisse, j'ai un cas très rare de bubblegum-neo-glam-goth-emo-boy juste après vous, si je le fais trop attendre, il va commencer à écouter du Attack Attack dans la salle d'attente et on a déjà assez de problèmes comme ça avec le Coronavirus.





On aime: du death old-schoold classique, qui allie modernité et respect des codes ancestraux, le tout sans chichis.

On n’aime pas: pas original pour un sou.

 


photo de 8oris
le 10/04/2020

3 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 10/04/2020 à 09:09:17

Cromy, sors de ce 8oris (... et inversement !) :D

Très bonne chro au passage :)

pidji

pidji le 10/04/2020 à 10:25:46

Ce Dr Caurène-Caux a l'air sympa haha !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/04/2020 à 14:15:42

ça sent pas un peu aussi l'Incantation light tout ça ? Pas mal en tout cas...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements