Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Vl - "De Praestigiis Angelorum"

Vl - "De Praestigiis Angelorum"
chronique Vl - De Praestigiis Angelorum
8,9/10 0

écouter "Regarde tes cadavres car il ne te permettra pas qu'on les enterre."

Acheter Vl De Praestigiis Angelorum sur Amazon

CD album CD album (46:00)

 

Style musical : 

Black Metal

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

1. Et in pulverem mortis deduxisti me.
2. Par le jugement causé par ses poisons.
3. La terre ne cessera de se consumer.
4. Regarde tes cadavres car il ne te permettra pas qu'on les enterre.
5. Une place parmi les morts.
6. Voilà l'homme qui ne te prenait pas comme Seigneur.
7. Il est trop tard pour rendre gloire. Ainsi la lumière sera changée en ombre de la mort.
8. Plus aucun membre ne sera rendu.

 

Label : 

Agonia Records

 

Lieu d'enregistrement : 

BST Studios
Dans le même style :
Glorior Belli - Sundown (The Flock That Welcomes)

VI c’est INVRI à la guitare et au chant (Aosoth, ex-Antaeus), BST à la basse (Aosoth, ex-Antaeus, ex-Aborted), ainsi que Blastum à la batterie (ex-Aosoth, ex-Antaeus, Merrimack) pour un premier album « grosse mandale 2015 ».

 

Encore une fois la scène française se montre au plus haut niveau. Elle continue d'évoluer par divers chemins de black brutaux et primitifs à d’autres formes de manifestes de pure haine.

Ici ça cogne sévère l’auditeur, jusqu’à sa dernière respiration, grâce à une puissance implacable et des motifs hypnotiques qui jamais, au grand jamais, ne se perdent dans les méandres du progressif (avec tout le côté poussif que le terme sous-entend). Les morceaux sont certes relativement poussés puisque jamais en dessous des 5mn20 - tapant jusqu’à 7 - mais restent sévèrement racés jusqu’au sang évitant les « pauses » mid-tempo dégueulasses. Pas de ça ici, et si quand même ils ralentissent, c’est pour mieux nous enfoncer. Ils ne lâchent pas la corde. Ils nous enveloppent, nous tabassent, prêts à nous hanter. Ils arrivent même mieux, sur certains morceaux, que certain de leurs illustres aînés (on citera tous Deathspell Omega cons de bafouilleurs de mots que beaucoup d’entre-nous sommes quand VI pourrait nous faire penser aussi au monstrueux Celeste - le chant en français ?) à rester efficaces - et percutants -  sur la longueur. Pas de temps morts je vous disais. Les riffs hypnotiques et leurs mélodies nous tiennent dans les cordes. Ils ne font pas semblant.

 

Dans sa continuité, avec la réussite de tenir l’album de bout en bout alternant plans inclinés et plans frontaux en mode prise à la gorge, l’album est une entière réussite. Ils ont évité tout faux pas que d’autres, eux, n’ont pas réussi à échapper (les ralentissements aux riffs mid-tempo balourds limite « Heavy Metal » dont je vous parlais, qui laissent penser à des musiciens à genoux, au pied du temple, alors que ça devrait être la place de l’auditeur).

 

Les trois musiciens tiennent la forme, nous écrasent la face, et écrasent ceux qui se contentent du « true » par manque d’acharnement. "Il est trop tard pour rendre gloire. Ainsi la lumière sera changée en ombre de la mort".

photo de R.Savary
le 05/01/2016

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Shook ones - Facetious folly feat

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017WITHIN THE RUINS au Ferrailleur à Nantes le 14 août 2017CROWBAR au ferrailleur à Nantes le 15 août 2017