Wedingoth - The other side

Chronique CD album (55:00)

chronique Wedingoth - The other side

En général, la découverte d'un groupe débute par un petit dialogue intérieur.

 

"Bon Rémi [Ouais, c'est mon prénom, je devais être un enfant non désiré], Wedingoth est un groupe de métal progressif. Un truc décrit entre Dream Theater et ton groupe favori : Opeth. Tout pour kiffer.

Alors t'arrêtes de faire ta tafiole musicale, t'acceptes quand on te propose la chronique [sans douter que tu vas en chier plus tard]."
 

Hé là tu fais la moue.

 

Déjà t'as besoin d'une bonnne heure devant toi pour la 1ère écoute. "'Tain Y'a 10.000 trucs dans cet album" est la 1ère phrase sortie. C'est bien travaillé, le son est d'ailleurs de qualité pour apprécier les détails. 

Hormis une formation "classique", on retrouve un vrai boulot avec une harpe celtique, des percussions, une flûte traversière, des samples, des chants d'oiseaux, des vagues qui se fracassent contre des rochers. Bref : tout ça est bien foutu, bien intégré.

 

Certains passages sont d'ailleurs hyper-bien orchestrés. Au sens propre et littéral. Un aspect symphonique est présent, puis dans ce métal progressif, les plans sont amenés avec une certaine finesse ou au contraire de bonnes cassures.

 

L'ennui c'est qu'à un moment ou un autre de chacun des morceaux : ça retombe à plat malgré d'audacieuses tentatives (à chaque piste !).

"The other side Part 2" avec son passage jazzy / "Bliss" et ses percus puissantes en intro...tristounettes ensuite / "Mistreated" et son côté un peu trip-hop...gâché par un solo peu passionnant. 

Wedingoth a tous les arguments pour passionner (sauf sur "La jeune martyre" qui manque clairement de piquant et de relief) mais gâche son excellent travail par un classicisme qui ne lui convient pas ou un manque de conviction particulièrement sensible dans certains soli ou encore dans le chant.

 

C'est d'autant plus décevant qu'on sent vraiment une capacité du groupe à atteindre une forme d'excellence vocale et musicale touchée par leurs congénères scandinaves (Opeth / Nightwish légèrement) et bataves (After Forever / Within temptation) tout en touchant à d'autres styles.

 

Mais depuis ce "The other side", le groupe n'a plus de chanteuse, et a l'occasion de retravailler ces défauts qui nuisent à leurs compositions...

En attendant, il faut aborder (et esperer) ce 2e album comme étant la genèse d'une réussite complète au 3e essai

photo de Tookie
le 31/05/2013

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/05/2013 à 18:36:16

Z'auraient enlever le TH, ça aurait donné un fuckin' groupe de cannibales !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019