BURST - Interview du 28/09/2005

BURST (interview)
 
Bonjour à toi ! Allez, on commence. Tout d'abord, je sais que c'est toujours embêtant, mais comment présenterais-tu BURST à quelqu'un qui ne vous connait pas du tout ?
Hmmm... Je pense que je lui dirait que l'on joue de la musique "Heavy", avec beaucoup d'émotions, de rythme...Et beaucoup de "coeur" dans ce que l'on fait.

Bon, je ne te le cache pas, j'ai connu BURST lors de votre passage au FURY FEST 2004. As-tu de bons souvenirs de ce concert ?
Oui! On a passé un très bon moment à ce festival. Par contre nous avons eu beaucoup de problèmes techniques pendant le show, c'est dommage. Mais il y avait tellement de monde! Je crois qu'on n'avais jamais joué devant autant de personnes. En plus, on a pu voir UNSANE, MORBID ANGEL, c'était un festival très sympa pour nous.

"Prey on life", votre premier veritable album (car il y a eu quelques EP avant, ndlr), est sorti sur le label RELAPSE, et "Origo" va suivre le même chemin. Comment avez-vous réalilsé ce deal avec ce "gros" label?
Hmm, je pense que l'on fait le genre de musique qui les intéresse. Tu sais, ils ont le flair pour trouver des groupes qui ont un son assez "unique", comme MASTODON, DILLINGER ESCAPE PLAN, HIGH ON FIRE, C'est que des groupes de qualité ! Et j'espère que l'on fait partie de cette liste (rires). On leur a envoyé notre cd, à d'autres aussi, et on avait reçu pas mal d'offres. Mais RELAPSE était le meilleur choix pour nous, car je pense qu'ils ont la meilleure structure pour promouvoir le groupe.

Toujours sur "Prey on life", tu remercies Aaron TURNER (gérant de HYDRAHEAD records mais également membre de ISIS, qui a réalisé la pochette du disque). Comment l'avez-vous rencontré ?
En fait, on a eu des contacts avec lui car il voulait également nous signer sur son label. Et donc on a voulu faire un truc ensemble, alors il a réalisé l'artwork de "Prey on life", et il est venu avec ISIS faire un show chez nous.

Donc il n'était pas en colère quand vous avez signé chez RELAPSE ?
(rires) Oh non! Il n'est pas comme ça. Je ne me rappelle plus trop comment ça s'est passé mais il n'y a pas eu de "mauvais sentiments" par rapport à ça.

Ok, venons-en maintenant à "Origo", votre nouvel album qui sort ce mois d'octobre. Vous avez été l'enregistrer au “Music-A-Matic Studios”. Toujours avec Frederick Reinedahl à la production ?
En fait, Frederik nous produit depuis plusieurs années, et là on a voulu changer un petit peu, donc il l'a co-produit. On voulait vraiment avoir un nouveau son sur cet album. On voulait changer de sonorité par rapport à tous les groupes métal suédois qui enregistrent au même endroit, c'est pour cela que l'on est allés au Music-A-Matic, qui est très réputé pour les albums rock. On est très influencés par le métal mais on ne voulais pas nécéssairement sonner pareil. On a d'autres aspects qui nous permettent de ne pas avoir le même son.

Ca a donc été une bonne expérience d'enregistrer dans ce studio ?
Oui, beaucoup. On a aimé les idées et il a des micros incroyables qui donnent un son vraiment à part!

Est-ce qu'il a changé certaines choses dans vos chansons ?
C'est un grand fan du son 70's, il a donc apporté sa patte au niveau du son, c'est certain.

Après le succès (relatif) de "Prey on life", avez-vous senti une pression sur vous lorsque vous avez composé le nouvel album ?
Et bien c'est la première fois qu'on avait une sorte de "deadline" pour finir cet album, avant on n'avais jamais eu de réel contrat donc c'était un peu nouveau pour nous. On devait finir l'enregistrement dans les temps. Mais hormis cela, c'est toujours une question de satisfaction personnelle. On ne se pose pas la question de savoir si les gens vont aimer ce que l'on fait. il n'y a que notre vision des chose qui nous importe.

Même si votre nouvel album dure 47 minutes, il n'a que 9 chansons. On dirait qu'en ce moment il y a une sorte de "mode" pour ce genre de concept, avez-vous été influencés par un groupe en particulier ?
Non, non... La seule raison, c'est qu'on n'a pas eu le temps ! On aurait aimé mettre plus de chansons, mais on n'a pas pu le faire. On était dans une bonne phase d'écriture en plus durant l'enregistrement, mais malheureusement on n'a pas pu aller plus loin.

Après quelques écoutes de "Origo", il semble que vous continuez dans la voie de "Prey on life", un mélange de hardcore et de death metal mais toujours avec cette pointe de mélodie, d'émotion. Tu es d'accord avec cela ?
Oui... En fait, je ne pense pas qu'il y ait un style particulier de musique, on a tous des goûts extrêmement différents, du coup nos influences sont vraiment diverses. Ca peut aller de la folk au death metal des années 90! L'évolution par rapport à "Prey on life" semble évidente. "Origo" a plus de tout ! plus de voix, plus de claviers, mais tout cela dans une progression naturelle.

Parlons maintenant de l'écriture. Qui compose les chansons ?
En fait, Robert (Reinholdz, 2e guitariste) et moi apportons les riffs. mais ensuite c'est toujours une collaboration entre nous 5, on 'jamme", et y a toujours des trucs qui en ressortent, qu'on garde de côté. Puis on finalise la chanson tous ensemble.

Il y a beaucoup de groupes metal et death metal eu Suède, avec qui être vous proches humainement ?
On ne joue pas beaucoup en Suède... Alors je ne sais pas si c'est nous qui n'aimons pas le public suédois ou si c'est lui qui ne nous aime pas, mais du coup on ne rencontre pas de groupes de notre pays ! Par contre on est potes avec MASTODON, DILLINGER ESCAPE PLAN... Il n'y a pas de scène en suède dans laquelle on se retrouve, car on n'est pas typiquement death metal, on n'est pas punk rock, ni heavy metal...

J'ai vu que vous allez faire une grosse tournée européenne en tête d'affiche cet hiver, Allez vous jouer dans toute la France ou bien seulement à Paris ?
On ne sait pas encore... On va venir en France, mais aucune idée de combien de dates nous allons faire. Ce n'est pas encore totalement booké donc on n'a pas plus d'infos pour le moment.

Vous ne savez donc pas encore avec qui vous allez tourner ?
Non, désolé.

Êtes vous en train de préparer cette tournée ? Je veux dire, répétez vous un set précis avec des choses en plus pour le show ?
On a été en Grande Bretagne récemment pour faire quelques concerts, mais on n'a pas encore préparé cette tournée qui arrive. Mais on va bosser dessus bientôt, car on veut sonner le mieux possible en live.

Votre style musical n'est absolument pas fait pour le succès, arrivez vous à vivre de votre musique ?
Non, impossible! On doit tous travailler à côté. On est bien loin de vivre du groupe. Ce serait génial, c'est sûr, mais bon. Moi je suis facteur, les autres bossent aussi.

Et ce n'est pas dûr de trouver du temps pour enregistrer, tourner ?
Non, on travaille tous dans des endroits où on sait que l'on peut avoir du temps à côté pour faire ce que l'on veut. La musique vient vraiment en premier, ensuite le travail nous ramène de l'argent pour vivre.

Il y a un groupe qui t'as impressionné récemment ? Que ce soit dans le métal ou autre...
J'aime beaucoup le dernier MESHUGGAH, j'aime vraiment ce qu'ils font. Sinon, le dernier album de Bruce DICKINSON, il tue ! Le dernier OPETH aussi bien sûr.

Est ce que tu pense que les livres ou le cinema peuvent influencer votre musique ?
Oh oui! Que ce soit les paroles ou notre musique, ça nous influence. Quoi que l'on lise/regarde/écoute chacun de notre côté, le tout revient forcément dans nos compositions. Moi je lis des trucs genre Edgar Allan poe.

Bien... Un dernier mot aux Français avant de nous quitter ?
Oui, regardez bien quand nos dates de concerts seront définies, pour qu'on se voie là-bas! J'ai hâte de revenir en France, vraiment...ça risque d'être sympa !

 

 


 

Voilà, je raccroche le téléphone après quelques amabilités avec Jonas. Merci à Julien de ACTIVE pour avoir planifié cet interview, et à Jonas d'avoir répondu à mes questions !

photo de Pidji
le 05/10/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Black Rainbows - mars 2017
Vodun - Ascend
Chronique

Vodun - Ascend

Le 27/09/2018