ROSES ARE RED - Interview du 13/10/2004

ROSES ARE RED (interview)
 
Peux-tu présenter Roses are red:
Roses are Red sont : Brian Gordneret Matthew Gordner à la guitare, Michael Lasaponara à la batterie; Kevin Mahoney à la Basse ; Vincent Minervino (moi même) – au chant. On sort de Rochester à New York qui juste au center de Syracuse et de Buffalo à l'Ouest de New York.

A propos de la scène, je ne considerai pas vraiment notre groupe comme faisant partie d'une scène particulière. On a fait enormément de tournées, avec plein de différents styles de groupes : de Norma Jean à Evergreen Terrace, de Glasseater à Hawthorne Heights. On a trouvé une petite niche confortable dans la scène rock en général


Comment vous êtes vous rencontré ?
On a tous été amis bien avant que le groupe ait commençé. On avait tous des groupes autour de la scène de Rochester qui jouait ensemble de temps en temps. A la fin ces groupes ont splitté et on a tous réalisé qu'on était la force conductrice de tous ces groupes respectifs, on s'est donc mis ensemble avec un ut commun / faire de la musique, en faire son gagne pain et passer de putain de moments.

Par quoi êtes-vous inflencés ?
Musicalement nos influences varient beaucoup,n mais on partage la même passion pour le Rock and Roll brut. Certains écoutent beaucoup de métal, d'autres plus des trucs de type émo mellow, d'autres de la pop et d'autres du jazz. Notre raison d'exister c'est la scène, on adore jouer en live.On essaye de donner au public un super concert autant au niveau musical que visuel.

Parle-nous de “Conversations” votre nouvel album. Est-ce que l'enregistrement s'est bien passé ?
Nous avons enregistré “Conversations” à “Portrait Recording studio” avec le producteur Chris Badami. Il a travaillé pour beaucoup de groupes : Early November, Dilinger Escape plan. On aime vriament le son de cet album, très naturel, organique en tout cas un tout cas un son gros et puissant.
Enregistrer l'album était très marrant. Des fois c'était douloureu, comme toutes les sessions d'enregistrement avec des fois des centaines d'idées se regroupant autour de la salle de contrôle. Mais Chris a été très patient et nous a beaucoup aidé.n C'est un producteur très doué et un gars super sympa. On est sortit du studio avec un produit dont nous étions tous très fier. On avait hâte que les gens le découvre.


Parle-nous des paroles et de la composition. Quel message voulez vous faire passer ?
Nos chansons sont composées par l'esprit des cinq membres qui essayent de créer notre idéal musical. En fait on compose des chansons qu'on aimerait écouter : mélodique, puissant, directe et honnêteAu niveau des paroles, il y a beaucoup de thèmes différents sur l'album. En tant que parolier j'essaie d'éviter d'écrire uniquement sur les relations et les peines de cœur. Je pense qu'il y a des thèmes plus important à traiter. J'essaie de composer des paroles déconcertantes dans un registre sombre et sarcastique. Quelque chose comme “cette situation craint mais tout ira bien” mais j'essaie d'écrire de telle façon que les gens puissent y chercher et y trouver leur propre sens.

Quelles sont les principales différences entre “Conversations” et “Handshakes and Heartbreaks” votre premoier opus ? Lequel préférez-vous ?
"Handshakes and Heartbreaks" est un album solide. On est tous fier de cet album pour ce qu'il est : le son d'un jeune groupe qui progresse, expérimente et trouve le son qui lui convient. “Conversations” est un album plus mature et plus solide du début jusqu'à la fin. On s'est développé en tant que musiciens et compositeurs depuis “Handsakes…”. On a passé beaucoup de temps à composer et à enregistrer les nouvelles chansons, en prenant beaucoup de soins pour chaque petits détails jusqu'à ce qu'on arrive à un résultat nous adorons absolument.

Qu'est ce que vous pouvez nous dire sur le public français. Est-ce que vous l'appréciez ?
Honnétement, je ne connais pas grand chose sur le publique français. Je n'ai jamais eu le privilège de visiter le pays. J'éspère que ça changera bientôt.

Avec quel groupe rêvez-vous de jouer ?
Ca c'est une question dure. Ca sera dur de n'en donner qu'un petit nombre. Mon rêve serait de partager la scène avec mon groupe préféré Def Leppard.

Quels sont tes meilleurs et tes pires souvenirs avec Roses are Red ?
Eh mec c'est dur. Je dois dire que mes meilleurs souvenirs pour l'instant seraient : toutes les tournées que l'on a fait, avoir signer à Trustkill, avoir joué au Warped Tour 2004, et au Hellfest 2004, et avoir tourbé une vidéo pour “White and gold”.
Je n'ai pas eu de mauvais souvenirs en particulier, à l'exception des trucs fous mais normaux qui arrivent en tournée … comme flinguer les freins sur l'autoroute juste après Detroit dans une pluie battante ou commencer un voyage de nuit de 15 heures qui doit impérativement être fait en 10. Mais honnêtement tous ces trucs ça devient de toute façon des bons souvenirs.


Qu'est ce que tu écoutes en ce moment, quels sont tes derniers achats (Cd, DVD) ?
La je suis dans le rayon métal en ce moment. J'ai beaucoup écouté It Dies Today, Lamb Of God, Killswitch Engage, Soilwork, et Dimmu Borgir. IL y a aussi dans ma chaine les nouvels albums de Jimmy Eat World, Eighteen Visions, Underoath, Velvet Revolver, and Further Seems Forever. Le dernier CD que j'ai acheté c'est "Ashes Of The Wake" de Lamb Of God qui est phénoménal. Je n'achète pas vraiment de DVD, mais le dernier que j'ai loué c'était usul suspect, c'est un très bon film.

Parle-nous de la récente scène émo aux USA ? Quels groupes aimes tu et n'aimes-tu pas ?
L'Emo ou bien le Rock semblent être les grosses influences en ce moment. Ce qui est très bien. Il y a cinq ans les plus grands goupes mondiaux étaient les the Backstreet Boys and N'Sync. Maintenant les groupes comme Blink-182, Yellowcard, and Taking Back Sunday qui prennent d'asault les charts et qui dominent leurs époques. C'est vraiment une période exellente pour des membres de groupes de Rock.

Je te laisse le dernier mot :
Merci beaucoup pour l'interview. Et merci pour tous ceux qui lisent et pour leur support. Ca veut dire énorment pour nous. Et écoutez notre nouvel album “Conversation”, on pense que vous l'aimerez.

photo de Bender
le 10/03/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019