Septekh - Interview du 12/12/2015

Septekh (interview)
 

Salut. Peux-tu dans un premier temps, te présenter à nos lecteurs français ?

Staffan: Oui, Je suis Staffan, batteur et principal semeur de trouble au sein du groupe Septekh.

 

En tant que groupe, Plan For World Domination est votre premier album. Quel est votre passé en tant que musiciens ?

Effectivement, nous avons joué dans des formations différentes mais pas dans des groupes connus, au fil du temps dans des genres différents. Et à des postes différents. Je ne veux pas dire que nous sommes tous des multi-instrumentistes talentueux mais ce furent de bonnes expériences, utiles le moment venu.

Nous avons enregistré notre premier EP en 2009, nous traînons nos guêtres depuis un petit moment déjà.

 

N'est-ce pas difficile de trouver son propre son quand on joue du Swedish death/thrash metal ?

Je pense que ça pourrait être le cas mais pas pour nous. C'est l'une des choses que j'ai rapidement réalisé; nous avons un "son". Le groupe a sa propre voix, sa marque de fabrique. Je ne dirais pas que nous avons quelque chose de complètement unique mais il se tient et il nous est venu naturellement. Nous n'avions conscience de rien et ne nous sommes pas forcés à aller dans une direction pour nous démarquer.

Une des raisons serait que tout cela est une grosse erreur. Le plan vaguement défini depuis le début était en fait de jouer du "death metal"

 

De quelle manière êtes vous connectés à cette scène ?

Je ne sais pas. Ce qui signifie certainement que nous n'avons aucune connexion. Nous connaissons quelques groupes de la région de Stockholm (ainsi que d'autres, locaux et internationaux), avec qui nous donnons des concerts, etc. Parfois, nous sortons et rencontrons des gens mais c'est exagéré de parler de scène. Je dirais qu'il y a trop de groupes actuellement pour que ce genre de petite communauté puisse exister. Il y a beaucoup de groupes géniaux, donc je ne me plains certainement PAS !.

Comme je suis le seul à vivre à Stockholm (ou même proche de la civilisation d'ailleurs), je rencontre les autres groupes de temps en temps. Mais nous avons tendance à rester dans notre propre coin et faire notre propre truc.

 

Sur votre site web, on trouve une série de photos en noir et blanc. Pouvez-vous nous en dire un peu plus dessus, et sur votre esthétique assez inhabituelle pour un groupe de metal ?

Ces portraits ont été pris pour l'édition de vinyle de Plan For World Domination. Comme ils sont en noir et blanc, ils dégagent une sensation très différente de l'image de couverture qui est plutôt colorée. Un chouette contraste selon moi.

Nous envisageons le look du groupe de la même manière que sa musique, il peut et va certainement changer. Il est cependant important que l'esthétique reflète la musique d'une certaine manière. Notre dernier album comporte 13 chansons pour une durée de 60 minutes. C'est beaucoup. Et il comprenait beaucoup d'idées différentes et de styles aussi. Un véritable melting-pot metal en quelque sorte. Et si vous regardez la couverture et notre "look", c'est la même chose. Ils sont assez bigarrés. Notre prochain album sera probablement un peu plus sombre et je pense que l'esthétique suivra.

 

Vous jouez un type de metal populaire à la fin des années 90, quelle est votre opinion à l'égard de la vague rétro thrash, influencé par les années 80 ?

Hmm difficile à dire. Je ne suis pas complètement sûr de savoir quels groupes méritent cette appellation. Tant qu'il ne s'agit pas d'un copier/coller exact de ce qui a été produit dans le passé, pourquoi pas (Nekromantheon, par exemple, est un groupe que j'adore, je ne sais pas s'ils comptent?). Cela dit, je dois aussi ajouter que thrash est un style de metal qui est en quelque sorte intemporel. Même les groupes qui essaient de reproduire le son rétro et revenir à cette époque grandeur nature, avec les baskets high-top et tout peut être fun à mater live, s'ils sont suffisamment bons. La clé est là : la qualité. Il en va de même pour tous les styles de musique. Même si ce n'est pas ma came, je peux l'apprécier de temps à autre. Il y a certainement de pires époques musicales à raviver que le thrash 80's…

 

Une tournée européenne fait-elle partie de votre plan pour la domination du monde (Plan For World Domination) ?

Oui tout à fait. Malheureusement il n'y a rien de booké pour le moment. Nous allons entrer en studio pour enregistrer notre prochain album au début de l'année prochaine et cela va concentrer nos efforts dans les mois à venir. Mais nous adorons jouer live et nous espérons être en mesure d'en faire beaucoup plus à l'avenir. Une tournée européenne devrait se monter dans un futur pas trop lointain je l'espère.

 

Comment en êtes-vous venus à signer un contrat avec Musica Diaboli Management, une structure française ?

C'est en fait monsieur Loïc (Leymerégie, patron de MDM, ndt.) qui nous a contacté via un ami commun qui nous a rejoint comme bassiste de session plus tôt cette année. Nous étions à l'affût d'une boîte de management comme Musica Diaboli et quand l'occasion s'est présentée, nous avons sauté le pas. Ça nous a semblé être l'alliance parfaite.

En croisant les doigts, cela signifie que nous allons descendre en France très bientôt.

 

Les derniers mots sont à vous...

Merci beaucoup pour cette interview. Je salue tous ceux qui soutiennent Septekh et je veux saluer particulièrement Loïc de Musica Diaboli, Dan de Abyss Records et le fabuleux Hatpastorn de Sundsvall!

 

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 


Hi there. Can you first please introduce yourself to our French readers ?
Staffan: Yes. I am Staffan; drummer and general mischief maker of the band Septekh

 

As a band, Plan For World Domination is your first album, but have you been playing in other bands before ?

Yes we have. Not in any famous or well known bands though and it’s been during different times and in varying genres. And on different instruments as well. I am not saying that all of us are hyper talented multi-instrumentalists but it’s definitely some good experiences to be able to pull out of the bag.
Our first EP was recorded in 2009 so we have been in this constellation for quite some while now actually


Isn't it difficult to find your own sound when you play Swedish death/thrash metal ?
I guess it could be but I wouldn't say so in our case. That’s one of the things I realized early on; that we actually have a “sound”. The band has its own voice or mark if you will. I wouldn't say that we have something completely unique but it stands on it’s own and that’s something that came naturally. We have not been conscious about it or actually forced ourselves in a certain direction to stand out.
One of the reasons could be that it is all a big mistake. The loosely defined plan from the beginning was actually to play “death metal”


How are you connected to that scene anyway ?

Not sure. Which probably means that we are not that connected at all. We know some bands in the Stockholm area (and in other places both domestic and internationally) that we tend to do gigs with and so on. Sometimes we even hang out and meet at shows but I’d say that it is a stretch to call it a “scene”
I think there are too many bands today for that kind of close knit community to exist. There are many really great bands around though so I am certainly NOT complaining!
Since I am the only one living in Stockholm (or even close to civilization for that matter) there is only so much networking that can be done... I meet the other bands every now and then. But must of the time we tend to stay on our own end out in the 508 and just sing our gospel to ourselves.

 

On your website can be found a set of black & white pictures. Can you tell us a bit more about it, and about your quite unusual aesthetics for a metal band ?
Those portraits were taken for the vinyl edition of Plan For World Domination. Since they are in black and white they give off a very different feeling to the cover picture which is rather colorful. It’s a nice contrast I think.
We approach the look of the band the same we think of our music; it can change and it will do so eventually. It is important though that the aesthetic reflects the music in some way. Our latest album had 13 songs on it and was 60 minutes long. That’s a lot. And there were a lot of different ideas and styles on there as well. A real metal melting pot if you will. And if you look at the cover and our “look” it’s the same thing. It’s pretty feisty. Next album will probably be a bit more sombre and I think that the aesthetic for that will follow suit.


You play a kind of metal which was popular during the late 90's, what's your opinion toward the retro thrash revival, influenced by the 80's ?
Hmm hard to say. I’m not completely sure which bands fall under that moniker. As long as it isn't an exact copy paste of what has gone before I think it’s alright (Nekromantheon for example is a band that I love, don’t know if they count?) Having said that though I must also add that thrash is a style of metal that is sort of timeless. Even bands that try to replicate a retro sound and return to that era 1:1 with the sneakers and all can be kind of fun to watch live if they are good enough. But that’s the key; quality. It goes for all types of music.
So while it is not the kind of music I am into myself I can certainly dabble with it now and then. There are certainly worse eras of music to revive than 80’s thrash…


Is an European tour part of your Plan For World Domination ?

Yes very much so. Unfortunately there is nothing booked at the moment. We will enter the studio to record our next album early next year so that is what we will be focusing on in the near future.

But we love playing live and hope to be able to do so much more in the future. A European tour will happen in a not too distant future I hope.

 

How did you inked a deal with Musica Diaboli Management, a French structure ?
It was actually Monsieur Loïc who contacted us after discovering the band through a mutual friend who had stepped in as a session bass player earlier this year. We had been on the lookout for a management company like Musica Diaboli and when this opportunity arrived we decided to go for it. It just felt like a perfect fit.
Hopefully it means that we will come down to France sometime soon

 

The last words are yours…
Thank you very much for the interview. I salute everybody who supports Septekh and want to add an extra shout out to Loïc of Musica Diaboli, Dan from Abyss Records and the fabolous Hatpastorn from the nifty town Sundsvall! Worship music and stay safe. Hoping to see you on a tour sometime soon.

 

 

photo de Xuaterc
le 10/02/2016

4 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 10/02/2016 à 12:18:36

Ah, chouette: un nouvel intervieweur dans l'équipe ! :)

Xuaterc

Xuaterc le 10/02/2016 à 12:30:56

C'est ma première, je me lance dans l'exercice, soyez indulgents

pidji

pidji le 10/02/2016 à 12:44:05

C'est un très bon début :D

Xuaterc

Xuaterc le 10/02/2016 à 13:14:38

Merci :-)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019