Speed science - Interview du 02/04/2009

Speed science (interview)
 
Alors, première question... SPEED SCIENCE, d’où vient ce nom ?
-Julien : Oulala … le premier nom du groupe était « Graveyard » on l'a gardé un moment mais ça ne nous plaisait pas beaucoup. Alors une après midi on s’est tous assis autour d'une table et on a cherché...
-Bat : Nous avons choisi celui-ci d'une part pour justifier nos paroles et artwork. D'une autre part il nous fallait un nom qui n'apparaisse pas 50 fois quand on le tape sur google !


Quel a été le ou les disques, ou les évènements, qui vous ont poussé à intégrer ce créneau « métal » et pas un autre ?
-Julien : Je me rappelle que tout petit j'avais adoré « Money for nothing » des Dire Straits et un peu plus tard « Hail Ceasar » de AC/DC .
J’ai tout simplement adoré ces riffs, j'ai constamment cherché de nouvelles musiques a écouter à peu prés dans ce genre, et au final l'album « Master of puppets » de Metallica a été ma révélation.
-Bat : Dans l'ordre je dirais "Americana" de The Offspring, Ride The Lightning de Metallica, "Life Is Peachy" de Korn, en passant par Megadeth, Limp Bizkit, et bien d'autres qui se ressemblent plus ou moins. l'énergie qui se dégage de ces groupes sur scène à été aussi très motivante.
-Corentin : Pour ma part c'est incontestablement metallica qui m'a donné goût au metal et qui m'a donné envie de jouer dans un groupe pour jouer des compositions.


Vous arrive t-il de vous inspirer de musiques « autres » et partant de là, pourrait-il arriver que vous les intégriez à vos compos ?
-Julien : C'est fort probable, mais je pense que ça se fait de manière inconsciente. En ce qui me concerne l’inspiration viens souvent de ce que j’écoute sur le moment !!
-Bat : Pour ma part, mon style s'est fait à la fois dans Speed Science et dans Heet Seas (ma seconde formation, un groupe d'electro). J'ai, avec le temps, mélangé un peu tout ça. Sinon j'aspire de plus en plus à ce que l'on trouve notre propre style qui ne soit pas une copie de ce qui existe déjà.


Comparativement à la scène plus strictement rock, le métal a-t-il sa place, au niveau local, au niveau du public ?
-Julien : Le métal a toujours eu sa place !! Il est vrai que en ce moment c'est un peu en déclin , ce qui est fort dommage , mais cela ne nous empêchera pas de continuer a faire ce que l'on aime!!
-Bat : J'ai l'impression que ça dépend des périodes,nous avons faits des concerts où les gens se sont bougés (cf le dernier en date ou bien le tout premier que l'on ai fait), nous avons connus des concerts où le public n'était constitué que de nos potes,ou même presque personne.
-Corentin : Je pense que oui, le metal, a la base, c'est du rock. Je pense que les personnes qui aiment le rock seraient moins réticentes a l'idée de voir un groupe de metal s'incruster pendant un concert rock plutôt que l'inverse. Les gens qui écoutent du metal sont beaucoup trop fermés à mon goût.


Pensez-vous qu’il y ait encore un certain cloisonnement entre les publics rock et métal ?
-Julien : Bien sûr qu’il y a un cloisonnement.
Les styles de métal les plus extrêmes s'adressent a un public averti, de plus le métal, en général est toujours bourré de clichés qui « effraient » les gens, alors que le rock a le vent en poupe, c'est redevenu a la mode, mais c'est aussi plus facile d’accès et beaucoup moins sujet au cliché. Du coup le public n'est pas le même.
-Bat : Très certainement. Personnellement j'ai déjà entendu quelques noms de ces groupes de vieux rock sur Amiens mais cela s'arrête là, et je pense que c'est réciproque. On trouve partout des gens peu ouverts d'esprit qui ne souhaitent pas se mélanger.


J’ai cru comprendre que Speed Science avait sorti en tout et pour tout une démo. Est-il difficile de se faire une place, au niveau des productions discographiques, actuellement ?
-Julien : En fait on en a fait 2, mais la première n'est jamais sortie .
-Bat : elle faisait appel à l'ancien chanteur et il s'est passé beaucoup de choses depuis, l'état d'esprit n'est plus le même. Nous avons jeté le tout avec l'arrivée de Guigo et de cette seconde démo.
-Julien : Je dirais même que c’est un chemin de croix de se faire une place maintenant.
L’accès à l'enregistrement est devenu tellement plus simple ces dernières années qu il faut soit être dans « la mouvance » de ce qui se fait sur le moment soit avoir un super piston.
-Corentin : Le nombre de groupes, tous styles confondus, croît exponentiellement. C'est donc de plus en plus difficile de se frayer un chemin. De plus, pour réussir dans la musique, il faut beaucoup d'argent. Les groupes réussissent plus facilement quand l'ensemble des membres est salarié a temps plein. Et c'est loin d'être le cas avec Speed Science, à commencer par moi.


Quels sont vos coups de cœur actuels, tous styles confondus ?
-Julien : En ce moment :
- « Black hole and revelation » de Muse
- « Barbary » de EZ3kiel
- « Iron » de Ensiferum
-Bat : Niveau metal on m'a fait découvrir DEADLOCK dernièrement, c'est mon plus gros coup de coeur en ce moment. Le reste de ce que j'aime (non metal) n'est pas au goût de mes collègues !
-Corentin : J'écoute pleins de truc différents. Je me réécoute en boucle le " Garage inc. " de metallica en ce moment. Je me fais plaisir sur l'unique album de For My Pain (groupe du clavieriste de Nightwish). Et pour finir le dernier de Rage et de Kalmah qui sont vraiment très bon, même s'ils n'ont rien a voir.


Le groupe, est-ce ce pour vous un éventuel gagne-pain, ou est-il forcément voué à rester un trip entre potes ayant la même passion ?
-Julien : Nous aimerions tous que cela devienne un gagne pain, mais pour l'instant ce n'est pas du tout le cas. On verra ce que nous réserve l'avenir.
-Bat : Personne ne fait de plan sur la comète effectivement, vu le nombre incalculable de projets musicaux (plus ou moins sérieux) qui se bousculent partout aujourd'hui. Dans tous les cas ça restera quand même de bons souvenirs pour nos vieux jours.
-Corentin : Pour moi c'est un éventuel gagne pain. Je me suis cassé les dents a faire des études dans une branche qui n'est pas ma passion (informatique) justement pour avoir une solution de secours.


Humainement, que vous apporte le groupe ?
-Julien : Beaucoup de prises de tête !!! Plus sérieusement, nous nous entendons tous très bien, et on arrive de mieux en mieux a composer ensemble car chacun ramène ses idées, ça donne de plus en plus d’excellents résultats, mais aussi on arrive a construire des projets sérieux pour le groupe et ça c'est que du bon.
-Bat : Pour moi un groupe ça se conduit pareil qu'un couple (enfin il y a des limites,vous les aurez devinées), cad que quand ça ne va pas il faut savoir prendre des décisions à plusieurs, il faut savoir faire des concessions, on apprend ensemble certaines choses sur l'avenir et puis à côté de ça, une répète qui se passe bien c'est le pied ! Et sinon, cf question 8 !
-Corentin : Beaucoup d'emmerdes! Non en fait c'est extrêmement enrichissant de jouer dans un groupe de potes, mais avant tout un groupe sérieux. En étant un minimum entreprenant, on améliore inconsciemment sa méthodologie, l'organisation en général. On gère mieux le coté humain car un groupe ça t'oblige à te confronter à tes propres amis en permanence. Et puis tu développes forcément tes compétences de musicien.


Quelle est la suite prévue après cette démo ? Peut-on s’attendre à un album et à du live, de façon soutenue, à plus ou moins long terme ?
-Julien : Du live dès que faire se peu, au mois de février nous avons une date en hollande, ça fait super plaisir de se déplacer dans un autre pays. Et pour un album et bien … patience.
-Bat : C'est un scoop ! Sinon je dirais que du live à une fréquence stable ce ne serait pas du luxe... Vu la vitesse à laquelle les endroits où nous pourrions jouer ferment les uns après les autres on ne sait pas trop à quoi s'en tenir. Mais nous ne perdons pas espoir!
photo de Refuse to keep silent
le 07/04/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Marvin - Marvin
Chronique

Marvin - Marvin

Le 23/05/2007

Decline Of The I - Rebellion