Under The Conflicts - Interview du 02/07/2021

Under The Conflicts (interview)
 

Pour commencer, on aimerait bien avoir quelques nouvelles d’Under The Conflicts qui nous avait bien tapé dans les gencives il y a quelques mois. Je crois qu’il y a eu non seulement quelques changements depuis la sortie de l’album mais surtout des petites choses en préparation…

 

Et bien effectivement, tout d’abord du côté des zikos, Nicko a quitté l’aventure et nous avons accueilli Flav ! Il s’est très vite approprié le set, on lui a laissé champ libre pour ne pas restreindre son plaisir de créativité musical donc le set live est désormais un poil plus “bourrin”.

Nous sommes aussi juste après son arrivée partis une semaine dans les Hautes-Alpes pour pouvoir tous nous retrouver entre nous, nous recentrer sur ce qui est vraiment important pour nous, notre amitié et notre musique ! Pas mal de gros bouts de compos ont émergé ! 

On est en plein taff sur la composition et on veut pas presser les choses pour devoir répondre à un cahier des charges bien précis, on veut notre son plus violent qu’avant sans pour autant perdre de vue ce côté vraiment groovy et fun qui, je pense, nous caractérise bien !

 

C'est le moins que l'on puisse dire. J’ai découvert en te suivant sur Facebook que tu faisais partie d’un autre groupe de Hardcore : Another Bloodshed. Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ce projet parallèle ? 

 

Oui à la base je les ai rejoints pour les dépanner car leur ex-chanteuse Latoya était enceinte donc mettait un petit stop, en fait l’alchimie a plutôt bien pris et j’y suis resté !

C’est un groupe qui a déjà tourné depuis un paquet de temps avec leur ancien frontman Régis, ils ont voulu donner un 2nd souffle au groupe, dépoussiérer les amplis et pour un Hardcore un peu plus typé Beatdown (Heavy Hardcore grossièrement) je dois dire que c’est vraiment la branlée, tu pose ton cerveau et tu t’éclates !

 

Du coup, pourquoi deux projets hardcore? Qu’est ce que l’un t’apporte par rapport à l’autre ?

 

Disons que dans Under The Conflicts, je garde vraiment le côté fun côté paroles, je parle des nanars, leurs éventuelles morales ou ce qu’on en tire ! Dans Another Bloodshed par exemple, sur le nouvel EP qui arrivera en septembre, je parle de pandémie, de harcèlement de rue ou encore de la tumeur de mon chien contre laquelle il se bat (plutôt bien d'ailleurs, ce guerrier !) et des émotions/leçons que je peux en tirer, ça aurait moins sa place dans Under The Conflicts, bien que j’avais fait un morceau sur la grossophobie ("Normality" ndlr) !

Bosser avec d’autres zikos permet aussi de vachement se remettre en question, de bosser autrement ! 

 

J’ai cru comprendre que tu étais aussi à l’origine de l’association “Challans Hardcore Productions”. De quoi s’agit-il exactement ?

 

A l'origine, c’était simplement une asso pour ajouter une structure légale à Under The Conflicts, qu’on puisse faire des factures quand on nous en demandait, compte en banque etc… et en fait ça a pris une telle ampleur avec les potes qu’on part vraiment sur une asso pour faire vivre et émerger autour de nous la musique Underground, on a fait un 1er test réussi en privé en Octobre et c’était du pur bonheur !

 

Du coup, tu donnes l’impression que la scène Hardcore de l’ouest de la France est assez active et se bouge pas mal. Ce n’est que toi qui donne cette impression ou tu dirais qu’il y a vraiment une effervescence générale ?

 

Et bien écoute je peux pas parler pour tout l’ouest mais de ce que j’en vois, entre le RNHC à Rennes, les assos comme Réglisse Asso, Los Herbos Crew vers Les Herbiers / Montaigu (Vendée aussi) ou Boc’Hall vers Bressuire, ouai ça bouge !

Pas de coup de mou, on se bat tous pour faire des évents assez réguliers, de mon côté je reste vachement sensible à leurs dates de prog pour pas mettre quelque chose en même temps, dans un 1er temps pour pas diviser un potentiel public et dans un 2nd pour pouvoir m’y rendre !

 

La reprise des concerts semble être pour bientôt. De ton côté, comment envisages-tu le retour sur scène ? Est-ce que tu sens une différence côté organisation par rapport à l’avant-COVID ? Les salles sont-elles encore frileuses?

 

Alors nous on a joué le 19 dans un lieu privé, avec Under The Conflicts et Another Bloodshed (c’était sport !), c’était une énorme délivrance pour tout, ça moshait dans tous les sens !

Certaines salles vont programmer les plus gros, comme d’hab’, t’as pu voir les scandales qui ont éclatés dans le domaine des musiques extrêmes, les organisateurs s’en foutent et leur fileront toujours la priorité, c’est comme ça et c’est pas prêt de changer ! Par contre pour notre tournée prévue en Octobre t’a des lieux qui n’ont absolument jamais baissé les yeux, je pense particulièrement au Mad Cats à Evreux, La cave à Rock à Toulouse et Le Salem à Bordeaux (périphérie), ça fait super plaisir d’avoir le sentiment d’être les bienvenus à ce point même après tout ce temps ! (ndlr: depuis la date de l’interview, Under The Conflicts a confirmé cette tournée du 9 au 16 octobre avec The Elapsed Time)

 

 

Dernière question avant de se quitter, je ne sais pas si tu connais la chaîne JunkyTV qui présente des groupes français de métal de tous styles? Je crois que vous y êtes passés d’ailleurs. Je lui pique une question qu’il pose souvent et que je trouve intéressante: si tu pouvais choisir n’importe qui (mort ou vivant) au poste de ministre de la culture, qui prendrais-tu ?

 

Bien sûr je connais Junky ! Son taff et son acharnement sont incroyables, gros big up mec ! Pour répondre à ta question : Patrick ROY je pense ! il n'était clairement pas inconnu dans le milieu des musiques extrêmes et s’est toujours battu pour elles, ça aurait donné quelque chose de cool je suis sûr !



Merci encore à Maxime pour sa disponibilité et sa gentillesse sans faille.

 

photo de 8oris
le 24/08/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021