Billy Talent le 12/11/2013, Splendid, Lille

Billy Talent (report)
J'ai 28 ans, mais j'voulais en avoir 16.
Ce soir là j'en avais marre des factures, marre des débats de société le dimanche en famille, des sales nouvelles du 20h, des voisins bruyants etc.
Marre de la vie du jeune adulte que je suis.
J'aurai pu tuer pour un excès de sébum, une voix encore instable et retrouver ma virginité (hummm, j'vais peut-être un peu trop loin).

Je me présente donc au guichet d'accueil du Splendid, accueilli avec le sourire par une dame bien cool. (Ouais, faut le dire quand les gens sont cools, c'est suffisamment rare).
D'ailleurs le public est cool. Bien présent pour voir Alt dans cette salle qui, malgré son aspect assez vieillot, est agréable tout en proposant un son aussi confortable que la vue sur la scène (la fosse est en pente).

Bref, retour sur Alt : un trio. Ma formule préférée : la plus efficace, la plus vivante, même si sur scène c'est aussi la plus difficile à faire vivre.

Ils s'en tirent plutôt bien les 3 bonshommes avec "leur-rock-pas-si-étiquetable-que-ça".
Y'a de la resucée des 90's, un peu grunge, un peu indie, parfois même stoner, heavy voire bluesy : ce qui ne me déplaît pas du tout,malgré quelques longueurs.
Et puis ces mecs savent ouvrir :
La salle est vite chauffée, les musiciens impeccables et il y a un certain rythme pour la mission "foupoudav" de 1ère partie.

Le plus courageux c'est d'être là pour quelques dates avec les canadiens et de n'avoir qu'assez peu de points communs avec eux musicalement et scéniquement. La sauce prend quand même : le public est assez enthousiaste, attentif. Même si Alt n'est pas vraiment pour moi, j'ai envie d'être de bonne foi : on est face à un bon groupe (qu'on oublie pas comme ça) avant la déferlante.

Parce que pour une déferlante, c'en est une belle.
Rappel : je fais un peu parti des vieux dans le public. Pas le genre de musique pour daron, même si certains paternels s'étaient aventurés à prendre un billet pour écouter le groupe favori de leur capote pétée / enfant.

Le fan de 16 ans a plein de défauts, et je le sais, j'en étais un. Il est un peu foufou, il a un humour en pleine construction, il est sur-excité par le sucre de 2 cocas.
Peut-être ouais. Mais c'est un sacré public quand il s'agit d'accueillir son groupe.

A s'en péter les cordes vocales, 1000 fans s'égosillent sur "Devil in a midnight mass".
Et j'peux vous dire qu'en ces temps de pessimisme continu ça fait du bien !
Ça saute de partout, ça reprend en chœur des paroles connues par cœur.
Bref : c'est beau.

Avec ses Converse (ou un truc du genre) montées sur ressort, Benjamin Kowalewicz tient sa réputation de leader hyper mobile. Ce mec doit suivre un régime Ovomaltine pour tenir aussi bien, aussi longtemps.

Sa voix, inimitable, sauf si vous avez les parties serrées dans un étau avec une pince à linge sur le pif, est décidément ce qui fait l'originalité du groupe.
Ce super chanteur, pas nécessairement hyper-coffré a aussi l'intelligence bien canadienne d'être bavard et très sympa.
Entre les chansons on se poile, on en apprend un peu plus sur la vie du groupe, du chanteur, son vécu de concert et même une petite leçon moraliste sur l'Histoire.
Évidemment, le public de 16 ans bavant devant l'idole applaudit. Si je n'étais pas cynique, j'aurai fait de même : ça vaut toujours mieux qu'un discours de beubeu voire haineux.

Bref, on avance dans le concert, l'ambiance ne retombe pas d'un cran. La setlist (ci-dessous) permet de facilement naviguer d'un album à un autre, tous plutôt égaux en qualité. (J'ai une petite préférence pour "II").
Les bonshommes sur scène semblent prendre pas mal de plaisir. Le boulot est super pro, carré...

Ne nous leurrons pas. Toutes les chansons de Billy Talent se ressemblent. Et bien tant mieux !
C'est toujours bien ! Toujours vivant ! Et on avance à 1h20 de concert comme si le groupe n'avait torché que 3 chansons.

Le chanteur demande au public de participer sur "Devil on my shoulder". Évidemment, il s’exécute reprenant les chœurs du refrain "Over and over" ("lower and lower et closer and closer").
Hop, le groupe quitte la scène. Faux départ bien sûr. Le besoin de se faire désirer.

Et je n'avais plus vu ça depuis bien longtemps mais ce public de 16 ans : lui qui dégage des phéromones à tout va, dégage surtout une sacrée patate !
En reprenant avec un plaisir hyper communicatif le refrain tout entier de "Devil on my shoulder"...j'vais pas mentir : j'ai eu un petit frisson.
Du bonheur en barre offert par 1000 fans, des vrais, pas des gens là pour dire "Ouais, j'étais au concert d'untel" avec une allure pompeuse. Non, ces gens étaient là pour s'amuser, pour le groupe, pour la musique !
Pour preuves ? Pas trop de portables allumés, pas trop de photographes Iphoniques ou de discussions pendant et entre les chansons.

Ce qui a fait beaucoup de bien aussi ce sont les 3 titres du rappel :
"Fallen leaves", toujours aussi entêtant, aussi puissant et dansant, sans parler du tube de "Dead Silence" : "Surprise Surprise" qui a achevé les fans, même les plus excités.

Quant au départ sur "Red Flag", il ne peut que nous laisser heureux. Histoire d'enfoncer le clou et convaincre s'il le fallait pour les plus sceptiques que Billy Talent est un excellent groupe live qui a les fans qu'il mérite.
Et c'est bien la première fois que je le pense et l'écris dans un sens positif.

Bref, quelque soit votre âge, jeune ou vieux, tout ça ça se passe dans la tête, et si vous voyez passer les canadiens, faites le plein de positif : on en a trop peu l'occasion.

Set-list :
Devil in a Midnight Mass
Viking Death March
The Ex
Love Was Still Around
This Suffering
Stand Up and Run
Show Me the Way
Rusted from the Rain
Saint Veronika
Surrender
Runnin' Across the Tracks
Diamond on a Landmine
This Is How It Goes
Pins and Needles
Try Honesty
Devil on My Shoulder

Rappel :
Fallen Leaves
Surprise Surprise
Red Flag
photo de Tookie
le 25/11/2013

2 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/11/2013 à 18:45:42

Exxxcelent report "vieux jeune".

Tookie

Tookie le 26/11/2013 à 20:58:16

Hé bé merci !
J'voulais juste rajouter que Billy Talent, malgré des allures teenage, c'est aussi des paroles pas cons du tout : ça fait plaisir de tomber sur des mecs rock'n'roll qui, sur scène en tout cas, ne sont pas prise de tête et semblent vraiment pas bêtes.
Voilà, bref, si vous ne connaissez pas trop penchez vous dessus et si vous hésitez à claquer 20? ou aller à un festoche où ils passent : allez-y vraiment !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019