Carnifex + Veil of maya + Deep In Hate + Suffokate le 03/06/2010, Le Batofar, Paris (75)

Carnifex + Veil of maya + Deep In Hate + Suffokate (report)
C’est la soirée Deathcore qui tâche ce soir à Paris. A partir de 18h on retrouve au Batofar dans l’ordre de passage : Deep In Hate, Suffokate, Veil Of Maya et Carnifex en tête d’affiche.

Le seul problème c’est qu’un début de concert à 18h en pleine semaine correspond exactement à l’heure où tout le monde lâche le taff... Ça va donc un peu coincer niveau timing, tout repose sur la traditionnelle demi-heure de retard.

Le temps d’arriver sur les quais de Seine et Deep In Hate avait déjà sévèrement entamé son set. C’est le seul groupe français de la soirée et j’en avais déjà entendu beaucoup de bien. Et bien que le public soit encore assez timide, je pense que les franciliens ont tapé très fort avec leur Brutal Death parsemé de low-tempi écrasants. Le chanteur s’est arraché du début à la fin et la double-pédale du batteur a été sans faille. Le dernier album du groupe date tout de même de 2007, un concert parisien sur une telle affiche est donc un bon moyen de refaire parler d’eux.

Juste le temps de sortir reprendre sa respiration et on retourne dans la fournaise pour le second groupe que je n’ai découvert que récemment : Suffokate. J’ai carrément adhéré à leur musique avec leur dernier opus où ils se sont imposés comme l’un des groupes les plus lourds et écrasants de cette scène Deathcore. Nous sommes beaucoup à dire que la prestation des californiens a été la plus accrocheuse de la soirée, nous avons tous pris une très grosse claque avec leur set pachydermique exécuté avec brio. Le chanteur/grogneur de Suffokate est juste impressionnant, ce gars vit le Deathcore jusqu'au bout de ses élargisseurs protubérants. Les blastbeats sont rares et la musique est surtout composée de mid-tempi sismiques et terriblement groovy. On n'a vraiment pas fini d’entendre parler de ces bûcherons californiens.

Ça s’enchaîne très vite et la petite salle commence à devenir une vrai étuve, c’est maintenant le tour d’un des meneurs du Deathcore technique en pleine ascension en ce moment : Veil Of Maya. Il y a une seule chose qui a gâché ce concert, c’est sa courte durée ! Le groupe a joué tout juste 30 minutes et n’a proposé que quatre morceaux... C’est vraiment dommage pour un groupe dont les compos de leur précédents albums ont fait un petit carton dans l’underground, et dont le dernier album « [id] » fût l’une des sorties Deathcore les plus attendues de ce début 2010. Les coreux de Chicago ont ouvert le jeu avec le tube de ce "[id]" : « Unbreakable ». Le son de la salle est étouffé et la clarté des grattes a du mal à ressortir du lot. Nous avons surtout le droit aux titres du dernier album, mais aussi au très bon « It’s Not Safe To Swim Today » de "Common Man’s Collapse". Passage éclair donc, mais ils ont bien assuré leur metalcore destructuré et enragé !

On espère que la courte durée des concerts sera au profit de celle de la tête d’affiche, qui vient également faire la promo de son dernier opus sorti en février. C’est au tour de l’un des poids lourd du Death metal actuel : Carnifex. Autant le dire, j’avais bien aimé ce qu’il avait fait avec leur premier album mais depuis je trouve que leur musique a un intérêt limité. Malgré tout, ils ont gagné en notoriété et ça reste d'une grande efficacité dans l’ensemble. Verdict de ce concert ? Sans plus. Comme je le disais, ils font passer une bonne efficacité, le public est assez réceptif aux moshparts mais concrètement on ne comprend pas trop ce qui se passe sur scène... On ne prend pas de grosse claque, le batteur ne m’a pas impressionné, au contraire. Les breakdowns restent cependant bien exécutés, mais quand on a Suffokate qui passe avant c’est dur de nous aplatir plus qu’ils ne l’ont fait ! Le set se conclut par un « Lie To My Face » très attendu avec son « WHAT THE FUCK » repris en coeur par la fosse.

Une bonne soirée en somme, Suffokate a concrétisé les espérances que j’ai pu avoir avec leur dernier album ; j’aurais aimé que Veil Of Maya joue plus longtemps et dans une salle plus adéquate pour leur musique, quant à Carnifex, un peu décevant, mais on a eu la dose de brutalité qu’on attendait.
photo de Domain-of-death
le 08/06/2010

2 COMMENTAIRES

Kurton

Kurton le 08/06/2010 à 23:37:37

je veux pas faire le relou...mais veil of maya n'a rien de deathcore. Et c'est vrai c'est un putain de groupe sur CD comme sur scène!

Youngroad

Youngroad le 21/01/2011 à 21:57:59

Deathcore, si on peut l'dire quand même car c'est pas du death metal tout court. Le chanteur fait des Higs typiques du deathcore, et le gourpe utilise un groove monumental, et des break venu tout doirt de la scene 'Core. Apres c'est sur que ca ressemble pas a suicide silence ou carnifex.

Mais en tout cas je dirais pas que c'est du deathmetal on plus. C'est pourquoi les genres sont stupides, laissons les musiques parler d'elles mêmes

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Inhumate - Expulsed
Mad Sin - Burn and rise