Mars Red Sky + Climat le 02/02/2013, le Stakhanov, Nantes (44)

Mars Red Sky + Climat (report)
Que reste-il de nos amours de ce 02 février 2013 ?

Je me souviens qu'en fait Climat existe depuis un peu avant que je rende compte qu'il existe. Oui dès fois les surprises ne sont pas forcément dans l'air du temps. Mais, dans ce cas, si en fait, un peu quand même. On s'accroche sur un départ power rock mélodique. Catchy tel un éternuement au milieu d'une première conversation. On n'aurait souhaité que ça ne se produise pas, mais en fait ça aide à ouvrir la conversation. Notre rencontre va, rapidement, évoluer vers un discours plus agressif, plus lourd, mais toujours mélodique. Il semblerait que l'on partage les mêmes passions. Mais pour éviter le mur, ultra-oméga-massif, parce que quand même nous sommes à Nantes, et ce genre de chose ne se fait pas ici, nous entrecouperont nos échange de passages, courts, aux envolées tout autant introductives que définitives, dignes d'un bâton rompu entre les grands Envy et Aussitôt Mort. Aussitôt dit, il arrivera par ce subterfuge à figer le temps, rien qu'un simple instant, aux portes de l'infini. On s'est quitté en excellent termes mais je n'aurais pas dis non à ce que cette découverte dure un peu plus longtemps.

Ensuite, déboulera timidement, un autre OM avec la même basse claire et répétitive. De son chant bien soigné – bien que toujours un peu timide - et sous une grosse reverb' il laissera entendre qu'il s'appelle Mars Red Sky.
Non non, ce n'était pas un chef sioux bien qu'il avait bien ce soir la carrure pour rameuter les foules.
Sous une tenue un brin stylée hard rock 70's qui marche bien en ce moment, il est définitivement aux goûts du jour, mais juste un peu plus lent, juste un peu plus heavy, mais toujours propre sur lui. Si d'abord sa guitare n'est pas très bien entendue sous les ponctuations de la basse, c'est quand viendra le temps du premier solo, à la wha-wha, folle et elle aussi très réverbérée, que l'on y verra un peu plus clair pour la suite. À nos côté un voyeur au t-shirts de Saint-Vitus, il n'avait pas tord d'être là ce soir, mais je me demande bien où il était toutes ces années passées. En bref, comme pour Climat, Mars Red Sky savait quoi dire et ce n'est pas leurs longues tirades qui me contrediront.

Une bien belle soirée où Nantes comme elle ne m'avait que trop rarement emballée.

Ps : Monarch I miss you !
photo de R.Savary
le 28/02/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019