Ugly Kid Joe le 13/06/2012, Le Forum, Vauréal

Ugly Kid Joe (report)
Dans la famille concert à ne surtout pas rater je demande l'unique passage en France de Ugly Kid Joe !
Pour faire simple, ce groupe c'est toute ma jeunesse, mes premiers émois dans le monde merveilleux du Metal! Impensable de rater cette évènement, un bond dans le temps, retour à l'époque où Internet, les I-phone, les vélib', les Mp3 n'existaient pas!
Faites péter les chemises bûcherons, les Reebok Pump et les Walkman K7! Ce soir je redeviens ado!!!

Arrivé copieusement à la bourre, je ne verrai pas les premières parties... premières parties dont je me fous éperdument, ma soirée se résume à trois mots que j'ai écrits, gravés, décalqués sur mes cahiers, sur les murs des chiottes du collège et sur les tables de la salle de perm': UGLY – KID – JOE!!! On déboule donc dans le Forum de Vauréal, la salle est remplie de trentenaires venus revivre un bout de leur jeunesse! Les gugusses montent sur scène acclamés par un public conquis d'avance, un look à l'arrache, zéro frime, Ugly Kid Joe a vieilli, les bouilles juvéniles sont flétries mais le cœur est resté espiègle! Le concert s'ouvre sur l'incipit de Menace To Sobriety intelligemment appelée "Intro", et là, on reste sur le cul, on a du mal à réaliser qu'on est en face de Ugly Kid Joe! Le rêve de gosse démarre plein pot, un son énorme, une chape de plomb ultra groovy s'abat sur le public qui affiche un sourire béat! Le charisme est là, ils sont là, bien présents et toute une surchiée de souvenirs reviennent à la surface... On enchaîne avec le titre VIP... première chanson de la soirée, là, c'est pas sorcier: tout le public gueule les paroles! Ambiance salsa du démon! Ca groove du sol au plafond, d'autant plus que les mecs sont carrés: à la fraîche, décontracté du gland, certes mais professionnel jusqu'au trognon!

Whitfield Crane est en voix, et c'est presque orgasmique de pouvoir enfin entendre ce chanteur extrêmement talentueux et modeste haranguer la populace!!! A l'instar de son chanteur, le reste de ce mythe du Heavy Metal des 90's n'a aucun "look", ils sont sur scène comme s'ils allaient s'acheter un pack de bières... pas de posers, juste du groove!

L'ambiance monte doucement à mesure que Ugly Kid Joe passe en revue ses tubes qui sentent le soleil, la sueur et le fun! Il faudra attendre quatre titres pour entendre un extrait du cultissime America's Least Wanted... la BO de l'adolescence de la majorité du public présent ce soir... Neighbor, l'hymne de la fête des voisins! A ce point, le concert est lancée à pleine vitesse et c'est les oreilles ouvertes comme une fleur qu'on se prend les riffs légendaires! Ca chante, ça saute partout, c'est la pure fête du slip! Le chanteur n'a presque plus besoin d'être là, le public s'occupe de bramer les paroles! Fuck yeaaaah!

Entre les titres, les gens trépignent comme des marmots devant le sapin de Noel, on sait que chaque titre est un gros cadeau, mais on est foufou à l'idée de le déballer! Que du bonheur!!! L'intro de Panhandlin' Prince... la chorale entonne les paroles à tue-tête et chaque coup de grosse caisse nous envoie au Walhalla, ça groove à mort, ça groove à s'en faire péter la panse, ça groove dans le moindre atome du Forum de Vauréal! Terrible, et chose extrêmement agréable, le groupe a l'air de s'amuser autant que le public, tout le long du set les musiciens gardent une banane sincère, ils se vannent déconnent avec le public tout en assurant une prestation parfaite. Entre deux titres, le père Whitfield présente la batteuse, je ne sais pas qui est cette nana, mais elle tape sec et ferait presque oublier le batteur qu'elle a remplacé au pied levé. Ugly Kid Joe parcours son répertoire et n'oublie pas son album "vilain petit canard". Motel California, beaucoup détestent … ce que j'ai du mal à piger… Bref, Dialogue et plus tard Sandwich… seulement deux titres… tant pis…

Là, changement d'ambiance, ils troquent les grattes électriques pour chausser les grattes sèches. On est au coin du feu, et on s'enduit les conduits auditifs de "Come Tomorrow" et du slow qui a accompagné les séances de roulage de pelle des fêtes du collège: "Cats In The Cradle" ! La pause guimauve s'achève et on attaque avec le gros riff baveux de Sweet Leaf – reprise de Black Sabbath ! Ca réveille!

Contrairement à bien des groupes qui se reforment, Ugly Kid Joe ne se repose pas sur ses vieux lauriers fanés et défend ses nouveaux morceaux, le très étonnant "Devil's Paradise" puis le très couillu "I'm Alright"... pas trop envie de causer de ces nouvelles chansons, pour ça il y aura la review de l'excellent Stairway To Hell sorti il y a à peine un mois...

La soirée continue, le public est à fond dedans, le groupe s'amuse sur scène, bref, que du bonheur! J'aurais rarement vu un groupe autant porté par l'amour de son public! A plusieurs reprises, le compère Whitfield semble étonné de voir les gens chanter avec lui les paroles... Et non : on vous a pas oublié! Votre zik fait partie de nos vies! On replonge dans Menace To Sobriety, le groove bouillonne et suinte de partout dans cette salle surchauffée ! On se croit dans un sauna lorsque l'ode à Satan viendra nous picoter la raie: "Goddamn Devil" arrive et l'on communie sur ce titre à la patate exubérante !

Un rappel, Ugly Kid Joe ne se fait pas prier trop longtemps avant de revenir sur scène! On est vieux, moisi, on a moins de cheveux qu'à l'époque, on a remplacé le biactol par la crème anti-âge du Docteur Mamour, mais bordel on est pas encore mort! Le chanteur pousse Klaus derrière le micro pour un "Mr Recordman" cultissime! Et les paroles de cette chanson prennent une autre dimension avec la reformation du groupe... Une grosse baffe, Folk, fun, bluesy... Terrible!

On sent que le concert s'achève, il est tard, on va aller mettre les vieux Hardos au plumard mais d'abord un dernier gros GROS cadeau ! On la veut, on la connait par cœur, on crève d'envie de la chanter : deux fausses intros et hop; les premières notes du tube total "Everything About You" résonnent dans la salle et dans les boyaux des fans présents qui se replongent 20 ans en arrière !

EVERYTHING ABOUT YOU ! ! !

Un moment d'anthologie dont je rêvais depuis 1992 ! Voilà, le concert est fini... on a des étoiles plein les yeux, on a la voix en vrac d'avoir trop chanté, on a une patate pour le reste de l'année. Ugly Kid Joe est un groupe mythique, sous estimé depuis toujours mais que les péteux et les bande-mou les voient en concert pour ravaler leur suffisance!

L'un des meilleurs concerts que j'ai pu voir! Un set irréprochable, un playlist parfaite,un son en or, un charisme épatant, une ambiance bien sympatoche... j'espèrais passer un bon moment, j'ai passé une soirée inoubliable!

Un passage au merch (pas cher: 20€ le Tshirt) et hop, au dodo: demain faut retourner au boulot.
Hâte de revoir ce groupe cultissime!


Play-list du concert :

Intro
VIP
God
Dialogue
Neighbor
Panhandlin' Prince
Milkman's Son
C.U.S.T.
Devil's Paradise
Come Tomorrow
Cats In The Cradle
Sweat Leaf
I'm Alright
Tomorrow's World
Goddamn Devil
Encore
Sandwich
Mr Recordman
Everything About You
photo de Cobra Commander
le 26/06/2012

6 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 26/06/2012 à 09:31:23

Ouah, j'avoue, je connais que l'album où il y a "everything about you" et "cats in the cradle", mais ces 2 titres ça devait être un sacré bon moment !!!

Cobra Commander

Cobra Commander le 26/06/2012 à 09:33:27

Mi-molle et larmichette! :)

Jull

Jull le 26/06/2012 à 09:45:44

Putain 20 ans!!!!! 20 ans que je dansais un slow dans les boums pour "Cats in the Cradle"... Le temps passe vite!

josh

josh le 27/06/2012 à 12:21:55

putain ca donne envie!!!!

Nekobibu

Nekobibu le 30/06/2012 à 11:37:35

Raaaaaaaaaaaaaaaah je suis jaloux, mon p'tit Cobra !!
Bref, j'espère les voir et prendre mon pied comme tu l'as fait !

Niktareum

Niktareum le 28/07/2012 à 12:06:10

Pffffffffff je mate quelques vidéos sur le tube et qu(est-ce que ça me fait chier d'avoir loupé ça bordel!! J'espère qu'ils repasseront en France et là y'aura aucune excuse possible!!
Quel retour incroyable en tout cas!
Sinon la batteuse c'est une certaine Yael, jamais entendu parler avant, mais elle cogne.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Ö-nirik - Incoherence
Sigh - Graveward
Chronique

Sigh - Graveward

Le 10/06/2015