Ultra Vomit + 29/09 le 24/09/2008, Le Ferailleur, Nantes (44)

Ultra Vomit + 29/09 (report)
Il y a cinq ans, un disquaire métal ouvrait ses portes à Nantes (puis, un peu plus tard, déménagement à Rezé) : Ifern an Naoned. La boutique était largement la bienvenue dans le coin.
Sans rentrer dans les détails, plusieurs choses ont fait que la boutique a dû fermer ses portes le 31 Août dernier. Grande, grande perte pour les habitués.
Une soirée d'adieu à cette boutique d'exception (et à son créateur fort sympathique) s'imposait donc.
La date a été fixée au 24 septembre 2008, en semaine. Le concept était plutôt sympa : trois groupes nantais dont les noms n’ont pas été dévoilés allaient faire leur prestation (en hommage donc à la boutique, si vous avez bien suivi). Nous, gentils spectateurs, n'allions payer que 1€ et tout ce qu'on savait, à la base, c'était juste que les trois groupes étaient nantais. Le but de cette manœuvre était de venir pour Ifern, et pas pour un groupe !

Marcel Pagnol a dit un jour : "Un secret, ce n'est pas quelque chose qui ne se raconte pas. Mais c'est une chose qu'on se raconte à voix basse, et séparément."
Je crois qu'hier soir, à force de tous se le dire à voix basse, les groupes secrets de la soirée ont vite été révélés. Même à ceux qui n'étaient pas dans la confidence. C'est bien simple, avant même d'y aller je connaissais déjà un des groupes. Même pas entrée, je connaissais le second. Et au bout de 2-3 minutes dans la salle, je connaissais le troisième.
Un secret, ça ne se garde jamais très longtemps...

La soirée a commencé par une projection du premier épisode de NMATV (Nantes Mon Amour TV) qui était donc logiquement consacrée au "Mec d'Ifern" comme on l'appelle. Une petite interview de quelques minutes sur le pourquoi d'une ouverture et ensuite, hélas, de la fermeture de la boutique, sur ce qu'il pense de l'industrie du disque etc etc....

Les concerts commenceront par Karma Zero. Un groupe de death metal / hardcore ma foi plutôt efficace. Je ne connaissais absolument pas par contre. Le set semblait vachement carré et plutôt bien réglé avec la vidéo diffusée sur grand écran.
Même si on ne comprenait rien aux paroles, au moins avec la vidéo, on sait quels sont les thèmes qui tiennent à cœur à ce groupe : l'environnement, les problèmes mondiaux tels que la famine, le non accès à l'eau potable etc... Des grands copains de Greenpeace je pense alors.
Par contre, le set ne finit pas gaiment, genre : Pendant le set de Karma Zer (30 min), plein de personnes sont mortes de faim, etc etc... OK, bon, comment te refroidir ? Y a pas mieux....

Transition, bière.
Je savais que le second groupe allait être 29/09. Je me faisais presque une joie de les voir tellement j'en avais entendu parler à droite à gauche.

Les musiciens arrivent font leur balance. Puis phrase d'intro : « bon on voulait pas vraiment jouer là, on fait vraiment ça pour Guillaume (Le Mec d'Ifern). Ce sera exactement le même set que la dernière fois, rien de changé donc ben ceux qui nous on vu etc... » Et la conclusion : « Si y a bien quelqu'un à qui ne s'adresse pas la phrase que vous allez voir c'est bien à Guillaume ». Et bam, une phrase apparaît : « Certaines personnes méritent de mourir... »
Là, gros froid.
En fait, le concept de ce groupe, c'est « La violence thérapeutique » (le nom de leur album), et tout de suite, en concert, ça prend tout son sens. Ce qui était marqué sur leurs stickers, c'était Pends-toi. J'croyais que c'était pour rire, naïvement...
Pendant tout le set, il y a une vidéo (en noir et blanc) d'un mec devant la caméra, il s'agite dans tous les sens, écrit des trucs sur un cahier... Enfin, le truc super flippant. Et à la fin, ben il se pend.
Avec le recul, je me rends compte que je n'ai pas beaucoup prêté attention à la musique. J'étais réellement scotchée à la vidéo, comme hypnotisée.
De toute manière pour le côté musical, c'est... Violent. Grind. Une chronique de l'album a d'ailleurs été faite sur le site, je vous y renvoie ici.
Je pense que chacun vit ce concert d'une manière différente. Personnellement, j'ai trouvé ça malsain à souhait, flippant, glaçant (j'avais des frissons pendant tout le concert alors que ceux qui connaissent Le Férailleur savent qu'il y fait toujours une chaleur d'enfer). Mais bien quand même. Alors, je sais pas trop quoi en penser : ça a quand même un côté génial, original mais j'sais pas c'est quand même trop malsain.
A la fin, les applaudissements étaient peu enthousiastes, ou hésitants peut-être. Sûrement même en fait. Je crois quand même que les gens ont aimé. Mais c'est difficile de savoir quoi en penser.
Bref, je suis sceptique.

Transition : re-bière.

Le troisième groupe à jouer fût Ultra Vomit. Et heureusement parce qu'après 29/09, il fallait quelque chose de joyeux, pour bien finir, pour ne pas rentrer déprimé.
Entrée en matière amusante, ça va bien commencer.
Avec Ultra Vomit, le sens du mot Hommage prend tout son sens à savoir que quasiment à chaque chanson on avait droit à un "Le mec d'ifern" et, à noter dès le début, une magnifique imitation de Guillaume lorsqu'il donne ses fameux conseils aux clients. C'était excellent.
Le set en lui-même était largement composé de morceaux du dernier album « Objectif : thunes ». Du coup, ça en devient presque dommage parce qu'il y a vraiment pas mal de titres qui ont manqué au set.
Mais celui-ci reste dans la même veine que les autres : des vannes à tout va, des parties de rigolades, des parodies. Bon, par contre, le petit nouveau, il est resté un peu à l'écart des délires, c'est un peu dommage.

La soirée se termine par un mini discours du Mec d'Ifern pour les remerciements.

Aux dernières nouvelles, nous étions quand même environ 200 à nous être déplacés pour cette soirée d'adieu. C'est tout de même assez énorme quand on sait que le concert était un mercredi, que ça a fini à 1h et que certains devaient se lever le lendemain matin...

Bilan : c'était une très bonne soirée, un bel hommage. Je regrette sincèrement la fermeture de cette boutique, mais bon ça va continuer sur le net, c'est déjà ça !
photo de Betty
le 02/10/2008

1 COMMENTAIRE

Pidji

Pidji le 02/10/2008 à 11:52:22

J'aurais bien aimé être là pour ce concert d'adieu en tout cas... Longue vie à Ifern sur le net !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019