Unleashed - No Sign For Life

Chronique CD album

chronique Unleashed - No Sign For Life

« Ayyaaaargreuh.

- Ayyaaaargreuh aussi messieurs car ça fait vraiment plaisir de pouvoir interviewer des légendes comme vous pour la sortie de votre quatorzième skeud.

- Ayyaaaargreuh.

- Ne soyez pas modestes. Vous restez pour beaucoup le symbole d’un ancien temps. Et puis pondre de nos jours une pochette avec Mjöllnir dessus, le marteau de Thor, me donne raison. Hugin et Munin volant au dessus de tout ça, sûrement que ça va faire triper certains, en plus.

- Ayyaaaargreuh !

- Oui mais à part deux ou trois teubés gavés de série télé, qui ça intéresse les vikings de nos jours ? Lol quoi. Vraiment chapeau, donc, pour votre persévérance.

- Ayyaaaargreuh ?

- Je confirme. Vous restez toujours une valeur sure du Death Oldschool. Et là No Sign For Life se place directement dans la continuité musicale et thématique de votre précédent album, The Hunt For White Christ. Parlez-nous d’ailleurs des thèmes récurrents qui traversent vos œuvres depuis Odalheim.

- Ayyaaaargreuh.

- Je vois, c’est assez logique. Pourquoi vouloir garder cet aspect plutôt narratif finalement ?

- Ayyaaaargreuh !

- En effet une saga, ça fait viking et, en plus, tout renifle la bagarre sur votre album. Et c’est ça qu’est bien. Le côté thrash demeure ainsi vivifiant, presque juvénile, oserai-je.

- Ayyaaaargreuh.

- Oui ça dynamise certaines compos et puis la surenchère dans la brutalité, c’est pour les djeuns. Ah ah ah !

- Ayyaaaargreuh.

- Exact, vous n’avez plus rien à prouver. Avant d’examiner certains compos, revenons sur la prod du bouzin. Elle n’est pas un peu proprette ?

- Ayyaaaargreuh.

- Ok on entend bien la basse mais les six cordes ne sonnent pas vraiment comme des coups de tonnerre. Plutôt comme des pets de nonnes. J’exagère un poil mais l’impact du morceau d’ouverture, à la première écoute, m’avait franchement peu emballé. Pour un peu, on dirait du Arch Enemy récent. Lol quoi.

- Ayyaaaargreuh !!!

- Je déééééééconne, ça va. Le Folkare et le Olsson tapent dans le mélodeath alors c’est raccord. "Midgard Warriors For Life" en témoignera. Et puis pour rattraper le coup d’un premier titre moyen, "The Shepherd Has Left His Flock" groove son viking sur le pont du drakkar, avec son rythme élevé.

- Ayyaaaargreuh.

- Deux minutes, j’allais causer aussi de cet aspect death’n’roll présent sur "Did You Struggle With God" ? D’ailleurs je vous pause la question...

- Ayyaaaargreuh ?

- Non rien. Et puis à la fin de tant de bravoure guerrière étalée complaisamment, "Here At The End Of The World" alourdit le propos en se terminant sur une touche plus expérimentale, à l’intérêt trèèèèès relatif.

- Ayyaaaargreuh ??

- Nan pas de souci, No Sign For Life reste un album solide. Original comme un paquet de nouilles mais qui calle bien mieux qu’un mou de la tige comme Dawn Of The Nine. Alors pour conclure : Ayyaaaargreuh  messieurs.

- A toi aussi !

photo de Crom-Cruach
le 21/01/2022

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 21/01/2022 à 11:41:37

Ayyaaaargreuh !!!!

Mon petit cœur trouve qu’il mérite un bon 8/10 ce dernier Unleashed, que même qu’il est achement sympa quand même !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/01/2022 à 17:56:10

Le précédent est meilleur selon moi. Celui-ci recycle les mêmes (bonnes) astuces, d'où l'écart de note.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements