A Snake Of June - Le Bucle

A Snake Of June - "Le Bucle"
chronique A Snake Of June - Le Bucle

Armé de deux basses et d'une batterie ("la guitare c'est pour les branleurs"), A Snake Of June a choisit de nous livrer un premier album de rock lourd, occulte et rural, très typé 70's, sans pour autant verser dans cette vague revival omniprésente. Le groupe est bien ancré dans le (son) présent, en ne rechignant pas à employer des bruitages électroniques et du chant saturé. Doté, du fait de son choix ne line-up, d'un son sec et aride, ce dernier peut sembler manquer de profondeur. Ce côté rugueux fait penser aux Américains de Vit.

 

Sans concessions, les six titres de Le Bucle plongent profondément leurs racines dans le terroir ancestral du Périgord pour présenter une musique inspirée des fondateurs Black Sabbath, mais aussi de l'école doom finlandaise. On touche parfois au funeral quand le groupe se lance dans des incantations ("La Cuvée") ou à la noise des 90's, Melvins, Quicksand et compagnie ("Norrin Radd").

 

L'utilisation de deux basses sans recourir à la guitare colle bien aux riffs gras comme les foies d'oies de toute une ferme de gavage, les tempos sont lourds comme les fondations du château de Castenaud et le sens mélodique quasi inexistant. Justement, l'absence complète de mélodies installe à mesure des écoutes une linéarité imputable aux limitations des instruments dans ce domaine. Le groupe a heureusement recours à des bidouillages sonores qui viennent casser cette sensation.

 

 

 

PS: j'ai mis mes meilleurs agents sur le coup, mais je n'ai pas réussi à soir ce qu'est le bucle. Avis aux érudits...

photo de Xuaterc
le 11/12/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Metallica + Lou Reed - Lulu
1=0 - Sec
Chronique

1=0 - Sec

Le 04/11/2010