Absurdeity - THE NOT SO GENTLE ART OF SEVERING LIMBS

Chronique CD album (32:58)

chronique Absurdeity - THE NOT SO GENTLE ART OF SEVERING LIMBS

Sans déconner les mecs on s’en balek de vot’ CV quand on connaît pas les groupes.

(Kadaverkult non mais non quoi. Ah si Torture Division, je connais moi...).

 

Et donc, avec le one-man band à deux Absurdeity, faut pas trop attendre, avant de se faire claquer la tronche d’entrée.

A peine un demi beuaargh de passé et on a le droit à une sorte de Canniboule qui aurait manger un Suédois.

 

Les plus câlins d’entre vous iront donc voir ailleurs si le Death est plus vert.

 

Car ici, tout est bas du front sans ralentissement et pan directement Papa dans Maman.

Cherchez pas trop les passages Doom un peu chiants, au plus lent vous aurez droit à du D-Beat X 15 en mode total féroce.

Le premier nom cité par le chroniqueur fainéant sera Vomitory. Un Vomitory vraiment énervé et pas cool, c’est dire.

 

L’approche ultra bourrine du Death Metal sera donc bien là. Mais pas un Death technico pas sympa à la Vitriol.

Au hasard, dans les trucs méchants récents.

Naaaaan.

Ici on cause Oldskull proche du Grind souvent.

Il n’y a donc pas excessivement de notes dans la recette mais par contre qu’est-ce qu’elles sont jouées vite ! Du Napalm Death sera ainsi discernable, oui je vous assure.

 

On domine d’une grosse tête la concurrence avec une basse de maboule qui tabasse sans cesse et avec le chant sauvage du copain qu’on a invité en studio.

A vrai dire, au début, on est dubitatif sur le machin.

Mais quand on se rend compte qu’ici les seules divinités adoubés sont Rogga Johansson et sa clique, on sourit comme un benêt.

"Necrosexualmighty" posera tout de même sa montée de jus presque ambiancée avec ses leads de psycho et sa fin de serial killa affamé. "Murder Fanatic" fermera le bal à criblant vos oreilles de cartouches keuponnes qui accéléreront encore, en mode déraisonnable sur les breaks.

 

La première galette d’Absurdeity s’appréciera juste pour ce qu’elle est : une déclaration d’amour à la musique de timbré.

photo de Crom-Cruach
le 29/03/2024

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements