Shebrew - Provenance

Chronique Maxi-cd / EP (25:08)

chronique Shebrew - Provenance

Avant que l'été ne s'éclipse complètement et que nos processions ne retournent vouer le culte des solstices d'hiver, Samhain et autres impiétés, c'est Shebrew qui aura pour moi proposé le tube de l'été, quelque chose de frais à apprécier avec un bon cocktail au rhum, oui un mojito pourquoi pas.

 

...Bon c'est dommage elle était bien cette introduction, mais le temps que cette chronique soit publiée on n'y est déjà, à la saint Glin glin.

 

Shebrew c'est Anglais, c'est pas vieux, et surtout ça vient de Birmingham... Et alors ? Ils n'ont aucun lien de parenté avec la bande à Ozzy que je sache. Et si leur musique s'appuie rarement sur quelques riffs sabbathien, ils me font penser à des groupes de grunge, Soundgarden et Alice in chains en tête. Grunge, grunge... Oui bien sûr ça n'englobe pas tout le style, déjà rien de punk dans Shebrew, rien de bizarroide comme dans les Melvins, mais plutôt ce côté pop avec des vocaux sucrés qui passent tout seul dans les cages à miel sans que l'on s'en rende compte.

 

D'un autre côté, on voit aussi le côté stoner, façon Queens of the stone age, Kyuss, mais plus précisément je pensais à Goblin cock et surtout Snail, qui avait une intention de jeu similaire. Le cocktail est donc festif, la voix avec son effet tremolo donne une couleur franchement Orange à l'ensemble, et à ce niveau là, c'est la cohérence du groupe que je salue. Les riffs, tout aussi agréables et musicaux qu'ils sont ne sont pourtant pas de première évidence et soulèvent quelques nouveautés dans mon oreille, ou plutôt une descendance de l'idée qu'Alice in Chains lorsqu'ils aiment à composer dans leurs plus doux moments. Pas forcément égal au groupe talentueux que je viens de citer, mais ne serait-ce que dans l'idée.

 

Peut être est-ce le morceau Mercian qui fait dire chez tous les chroniqueurs que le ton est au Doom Stoner, car il est vrai que le riff principal en a tout le potentiel. Shebrew propose là un premier effort rondement mené, et la sagacité de ses musiciens n'y est pas pour rien (Kroh, The Sickening, Tumor, et même le groupe de black death Locust mendes rien que pour le chanteur). Il ne manque plus qu'à présent que le prochain enregistrement, avec une véritable batterie cette fois, et je pense qu'on tient là quelque chose de remarquable.

 

 

Achat ou pas achat ? Achat.

photo de Carcinos
le 16/11/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Death Side - Wasted Dream
Baht - In My Veins