Alkuharmonian Kantaja - Shadowy Peripherals

Chronique CD album (41:30)

chronique Alkuharmonian Kantaja - Shadowy Peripherals

Avec un nom de groupe aussi improbable que Alkuharmonian Kantaja (celui qui porte l’harmonie originelle), il est normal de s’attendre à une musique absconse. Avec ce premier album du trio finlandais, l’auditeur n’est pas déçu. Les trois musiciens ont tous acquis une certaine expérience musicale dans des styles différents, en restant dans le domaine du Metal extrême, avant de se réunir afin de rendre hommage à des groupes tels que Fleurety ou Ved Buens Ende, initiative que je ne peux que saluer. En revanche, j’ai un peu plus de mal avec la qualification d’avant-garde avancée par la fiche promo de I, Voidhanger Records car employer des ficelles connues depuis les années 90 n’est pas très avant-gardiste. Je parlerais plus de Black Metal expérimental et aventureux. Cette petite mise au point sémantique ne doit pas faire passer à côté des nombreuses qualités du disque.

 

Les amateurs (comme moi) de bizarreries norvégiennes peuvent se réjouir, Shadowy Peripherals est à même de combler leurs exigeantes attentes. Il est bon, après un grand nombre de chroniques de BM plus ou moins classique, de revenir à mon domaine de prédilection, d'autant plus qu'Alkuharmonian Kantaja constitue une vraie surprise, la sortie de son premier album m’a cueilli au dépourvu.

 

Au menu?

Le chef J. Usurper vous propose en entrée des rythmiques syncopées, à la Taarenes Vaar / Manimalism.

Comme plat de résistance, des riffs tordus dans la veine de ceux de Czral, accompagnés de leurs vocaux de crapaud à jabot à la sauce décadente.

En dessert, vous prendrez bien un léger coulis de synthé atmosphérique.

Le tout est servi avec un grand cru arcturien, cuvée 1997.

Shadowy Peripherals est roboratif et le groupe ne se départit pas tout au long des sept titres de l’album de sa volonté de proposer une musique ampoulée et dissonante, tout en restant sombre.

 

Comme souvent avec ce genre de disque, il faut maintenir son attention jusqu’au bout sous peine d'être condamné au malaise auditif. Avec Shadowy Peripherals Alkuharmonian Kantaja parvient, chose suffisamment rare pour être soulignée (on peut penser à la manière dont Dreams of the Drowned le fait également), à ne pas simplement singer ses modèles mais à comprendre et à parfaitement digérer l'esprit aventureux qui les anime.

photo de Xuaterc
le 07/01/2022

8 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/01/2022 à 10:13:54

Je fais un commentaire car il parait qu'il y en a peu sur les chros de BM.

pidji

pidji le 07/01/2022 à 11:22:52

En même temps, avec des noms aussi imprononçables, comment veux-tu !

Seisachtheion

Seisachtheion le 07/01/2022 à 11:40:50

Allez... Et de trois ! ✊

Pingouins

Pingouins le 07/01/2022 à 16:16:12

Et bien moi je ne ferai pas de commentaire, voilà. 

Xuaterc

Xuaterc le 07/01/2022 à 17:37:49

C'est cadeau pour ton émission radio, chef!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/01/2022 à 18:50:02

@Pingouins; je trouve ton non-commentaire assez frivole. 

Pingouins

Pingouins le 07/01/2022 à 19:51:28

Il ne peut pas être frivole vu qu'il n'existe pas.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/01/2022 à 10:50:00

Toi aussi tu es fan d'ALIEN THEORY ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements