Atom Driver - Is Anything Alright

Chronique CD album (14:14)

chronique Atom Driver - Is Anything Alright

Aujourd’hui, je découvre Atom Driver, un quartette formé en 2016 du côté du New Jersey, qui revient, après Slackjaw, un EP sorti en 2017 et après Here They Come, the Hornets, un EP sorti en 2019, avec Is Anything Alright, un autre...EP. Décidément, les EP ont la côte en ce moment. 14 minutes, 6 pistes, je devine que ça va être direct, "straight to the point". Une pochette jaune, des tripes versions planches atomiques surmontées d’un champignon, une typo typée, pas trop subversif, un peu chelou, ok, j’imagine déjà du rock un peu crado, noisy mais propre sur lui malgré tout, "radio friendly". Et bam! C’est que je ne suis vraiment pas tombé bien loin. Ouf! Pour une fois, j’ai pas l’air con, dommage que personne n’ait pu le voir.

 

Au menu, du bien beau riffing en veux-tu en voilà, avec ce côté simple et efficace à la première écoute, diablement bien fichu à la deuxième, foutrement appréciable à la troisième et aux suivantes. Le groupe se revendique dans la lignée de Motorhead, Fugazi, Idles et Drive Like Jehu. On me semble un peu loin des deux premiers côté style, et je ne connais pas les deux autres. Par contre, on n’est pas loin de Red Fang avec ce côté simple et efficace, en plus rock en moins sludgy/fuzzy, pas loin non plus de Clutch en plus bagarreur en moins bluesy. L’écriture est pop, accessible, entraînante, catchy, pas loin d’un Lurk non plus donc car tout est bien arrangé et on ne s’ennuie pas.

Le groupe fait même quelques écarts très réussis dans les sphères complexes du mathrock avec des structures surprenantes et savoureuses. "I’ve Turned Into A Monster" et son riff qui semble mélanger 12/8 et 10/8, miam miam, son solo avec des gros sweeps en mode yolo en guise d’outro.

 

Par contre, un peu déçu par les deux derniers morceaux "Seven" et "Porch Light" qui sont tous deux très sympas mais qui sont aussi absolument branlés pareil avec ces dialogues voix/guitares retenus puis entrecoupés de pont de guitares/refrain plus énervés. Le fait que les deux morceaux soient juxtaposés dans la track-list est vraiment dommage, même si en 2021, il paraît que l’on n’écoute plus des albums mais des morceaux. Aussi, les morceaux sont trop rapides, trop courts. On aimerait que le groupe prenne un peu son temps car certains passages sont très intéressants mais le groupe ne s’y attarde que trop peu, manque de les développer. Bref, pour les punks: oui, pour les progueux: non!

La section rythmique fait le job plus qu’honorablement mais n’arrivent pas à nous saisir la tronche la faute à un mixage un peu mollasson de ce côté, j’y reviendrai plus tard.

Côté vocal, je suis partagé. D’un côté, Chris “Crispy” Corvino (Deadguy, Second Arrows) assure dans son interprétation, dans son placement rythmique, dans l’énergie avec laquelle il porte le propos du groupe mais j’ai parfois un peu de mal avec ses choix harmoniques, son placement musical, il n’est jamais faux mais des fois, ça grattouille l’oreille, des fois je me suis dit: “tiens, j’aurais pas vu ça comme ça”. La prestation étant objectivement de qualité, je mettrai de côté cette considération sûrement trop subjective.

 

Le mixage est propre, agréable, un peu générique avec ce petit côté vintage softy vinyle design mais avec plus de largeur stéréo que ces fameux objets qui fondent plus vite au soleil que le Livret A de ceux qui les collectionnent. J’aurais aimé une batterie un peu moins mate, de même pour la basse qui est un peu trop basse justement, manque parfois de ce mordant qui électrise un morceau, qui nous ferait décoller. Le son est parfois même un peu sec ("Happy"). D’un autre côté, le grain des guitares est superbe et le traitement de la voix est très agréable aussi.

 

Is Anything Alright est un EP très sympathique, vraiment accessible, quasi tout public avec sa vibe pop mêlée de choses moins mainstream. Un EP qui fait la girouette entre des choses originales et d’autres plus ordinaires, qui passe globalement bien, très vite et se réécoute sans déplaisir. Vu l'année d'excellentes surprises que je viens de vivre 2021, difficile d'ébouriffer ma mise en pli au mois de novembre, Is Anything Alright m'aura malgré tout légèrement décoiffé. On attend une suite avec plus de matières, plus de mordant, plus de...Atom Driver car si le groupe n’a pas encore une patte reconnaissable, il se pourrait bien qu’il y en ait une en dormance, vivement qu’elle se réveille et prenne le dessus.

 

 

On aime bien: un EP accessible, sympa mais qui surprend agréablement...

On aime moins: ...mais parfois seulement, une track list un peu maladroite, un mixage qui manque de mordant

photo de 8oris
le 02/12/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements