August Burns Red - Messengers

August Burns Red - "Messengers"
chronique August Burns Red - Messengers

August Burns Red, voici un autre groupe qui tente de s’aventurer dans ce milieu musical très saturé depuis plusieurs mois. C'est-à-dire un mélange de metal (plus ou moins extrême : Death, Thrash…) et de hardcore. Cette combinaison est donc assez redondante, trop même…

 

C’est dommage que ce groupe tente sa chance aujourd’hui (où les oreilles de beaucoup commencent à être lassées) car dans le fond leur musique n’est pas réellement mauvaise. Comme une multitude de formations américaines actuelles c’est puissant, le jeu de l’ensemble des membres est vraiment bon, c’est carré…La prod’ nous offre ce que l’on attend d’un combo américain de metalcore : propre, claire et… lisse. En effet c’est bon mais nos oreilles glisse dessus, on va dire que ça manque cruellement de personnalité ! Je trouve vraiment dommage que tant de groupes continus de nous offrir une musique sans âme comme celle-ci, c’est du Unearth tout craché (pas de mal entendu j’aime beaucoup ce que fait Unearth) !

C’est d’ailleurs assez gênant de donné un avis négatif à une musique qui est loin d’être mauvaise. Cependant les irréductibles du genre y trouveront largement leurs compte avec quelques blastbeats, des riffs mélodiques, des passages lourds et explosifs. Par dessus le tout une alternance entre des voix criardes, rauques, hurlées façon Hardcore et même des voix claires chantées.

 

Espérons que August Burns Red apporte quelque chose de neuf et ayant un soupçon d’intérêt pour leur troisième album! Car pour l'instant leur parcours se rapproche un peu trop de celui de Caliban (qui a depuis longtemps fini en caricature de lui même...).

photo de Domain-of-death
le 26/12/2008

2 COMMENTAIRES

k...

k... le 26/12/2008 à 20:18:29

Le précédent était bien mieux.
Mais tout est dit: un groupe qui 'arrive' apres la bataille ( oui du moins qui devient connu quand le style est mourrant ).
Dommage!

Ezkh

Ezkh le 27/12/2008 à 14:33:50

T'arrives après la bataille, August Burns Red ça date pas d'hier, et leur renommée est assise dans le milieu.
Avec un Thrill Seeker qui a tout tué (9.5/10 pour moi), disque de folie, et des titres énormissimes comme Barbarian ou Speech Impediment.
Là où j'ferai la part des choses, c'est pour Messengers. Parce qu'il est vrai que sorti de la prod et du nouveau chanteur, ya pas tellement de neuf dans ce disque. Ils avaient placé la barre haute avec T.S., et je leur fais confiance pour être à la hauteur lors de leur prochain essai.
Unearth tout craché? Là j'avoue, j'ai ri. Pareil pour la comparaison avec Caliban.

Dans ta Chro, t'as amplement éludé les lyrics. Si tu t'y étais attardé, je pense que t'aurais mis deux points de plus.
Un dernier mot, mets un pied dans un concert d'A.B.R., parce que ça vaut vraiment le coup, tant dans l'aspect scénique que dans la fosse.

On parle d'arriver après la bataille, j'pense surtout que la chro est faite avec un an de retard.
Jmets 10/10, même si j'pense à un 8, pour remonter la moyenne. ;)
Joyeuses fêtes à C&C

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019