Big Scenic Nowhere - The Long Morrow

Chronique CD album (36:56)

chronique Big Scenic Nowhere - The Long Morrow

Je pense qu'il ne faut plus présenter Big Scenic Nowhere comme un projet ou un super groupe, certes les 4 membres jouent également dans d'autres groupes, Yawning Man, Mos Generator et Fu-Manchu pour citer les principaux , mais la disco commence à s'étoffer et on peut parier que sans pandémie le groupe se serait déjà produit sur scène.

 

Ce deuxième album est composé de 5 titres mais c'est bel et bien un album puisque le morceau qui donne son nom à ce disque dure plus de 19 minutes... La dimension prog' me semble de plus en plus prononcée avec The Long Morrow même si on a toujours affaire à stoner. Rythmiques bizarres, mellotron et synthé d'un autre âge, chansons à tiroir... et disque qui prend son temps pour se découvrir pleinement. On joue ici un prog comme dans les 70's mais sans oublier les passages psyché/planants/aériens ou d'autres plus rugueux (on pense au court « LeDü »). On pense bien sûr par moments à l'un ou l'autre des groupes des différents membres... Tony tenant, entre autres, le micro dans Mos Generator mais aussi certains passages planants qui font fortement penser à Yawning Man comme par exemple le début de « Lavender Bleu ». Comme à son habitude Big Scenic Nowhere a convié quelques invités, on retrouve donc une nouvelle fois (c'est un habitué) Per Wiberg aux synthés ainsi que Reeves Gabrels (The Cure, David Bowie) à la guitare sur la logue suite « The Long Morrow » variée même si plutôt aérienne et surtout dotée de moult superbes solos.

 

Comme leur EP précédent, Lavander blues, The Long Morrow nécessite plusieurs écoutes attentives pour l'apprécier pleinement mais se montre vraiment excellent et captivant, on espère sincèrement que ce supergroupe va poursuivre ses aventures, le contraire serait vraiment dommage !

 

The Long Morrow est disponible en CD digipak et LP (noir, face A/B vert/jaune/violet, cornetto vert/transparent et test press).

photo de Papy Cyril
le 13/01/2022

2 COMMENTAIRES

Moland

Moland le 14/01/2022 à 16:59:27

J'avais adeuré le 1e LP et la chanson "Lavender blues" figure dans ma Love'n'sex Playlist. 

fedaykyn

fedaykyn le 18/01/2022 à 10:54:48

Superbe album (comme les 3 autres d'ailleurs); Tout comme king buffalo, c'est le genre de son et de groupe qui me donne envie de réécouter du "stoner".

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Soirée FRANKENHOOKER (DEAFHEAVEN + CELESTE + WHISPERING SONS + SLOW CRUSH) le 30 septembre à l'Elysée-Montmartre
  • Seisach' Metal Night #3