Big Scenic Nowhere - Vision Beyond Horizon

Chronique CD album (44:05)

chronique Big Scenic Nowhere - Vision Beyond Horizon

Premier album pour le projet protéiforme de Bob Balch (Fu Manchu) et Gary Arce (Yawning Man) après l'EP, Dying on the Mountain. Les deux guitaristes se sont entourés d'une pléthore d'invités provenant de groupes relativement connus de stoner, on va citer Nick Oliveri (Kuyss, Queens of the stone age, Mondo Generator et tant d'autres) ou Tony Reed (Mos Generator), ce dernier étant le chanteur principal du groupe (il joue aussi de la batterie et des claviers ici).

 

« The Glim » lance l'album, lent et à la fois lourd et aérien, le chant est ici assuré par Alain Johannes ... On change carrément d'univers avec le coup de poing foufou et speedé de «  The Paranoid » et sa 1min35s, je n'ai pas les crédits au moment de la rédaction de cette chronique mais je parie que le morceau a été écrit par Nick Oliveri (je suppose qu'il y tient aussi la basse), c'est Tony qui le chante. «  Then I Was Gone » est mid tempo gras chanté (a priori) par Isa Alley et Ian Graham (The Well) doté de passages plus aériens, d'autres plus spatiaux. Nouveau changement d'atmosphère avec le lent, lourd et mécanique « Mirror Image » avec, à nouveau, Tony Reed derrière le micro et « Hidden Wall » nous emmène ailleurs avec son début lent et aérien et le chant très doux de Tony, un gros riff n'arrive qu'après 3min, on note également le solo avec son son psychédélique. « Shadows From The Altar » marque le retour de Lisa Alley et Ian Graham aux micros, le morceau, assez rapide est doté d'un riff boogie ! « En Las Sombras » plane du côté de chez Pink Floyd avec Tony (Tonio ? vu le titre?) au chant, qu'il ne quittera plus jusqu'à la fin du disque. « Tragic Motion Lines » mêle le très aérien avec un gros riff heavy, notamment son gros refrain. On termine par une jolie ballade aérienne très typé 70's en partie acoustique avec un côté psychédélique, « War Years ».

 

Vision Beyond Horizon est une réussite très variée, qui explore de multiples facettes du stoner. Bob et Gary se sont entourés de pointures du genre pour un super album, qui ne sera pas une expérience unique mais que l'on retrouvera à plusieurs reprises, le groupe travaillant déjà sur un nouvel album avant même la sortie de celui-ci... je lance la formule : All star, all style, all cult, all good !

 

Vision Beyond Horizon est disponible en CD digipack et en vinyle (noir, violet, bleu avec splatter et test-press).

 

NB chronique réalisée avant l'interview avec Bob Balch et donc avec certaines erreurs que j'assume.

photo de Papy Cyril
le 30/01/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements