Bombardement - Le Futur Est Là

Chronique Vinyle 12" (19:38)

chronique Bombardement - Le Futur Est Là

J’avoue avoir boudé le premier album de Bombardement en 2020 pour cause, probablement, d’une actualité chargée à ce moment. Malgré les sollicitations du groupe…Ou était-ce un combo belge ?

M’en rappelle plus pourquoi.

En vrai on s’en fout car seul compte le présent.

 

Et le présent des Bordelais coïncide avec un changement de frontwoman,

Oriane remplaçant Emilie au mic.

 

Quelle bonne idée de conserver un chant féminin dans le monde de brutes du Crustpunk français. Comme de garder également un visuel coloré, désormais immédiatement reconnaissable au premier coup d’œil.

Le D-Crust de Bombardement n’a pas fondamentalement changé. Il se fait toujours nourri au Motörhead pour le côté rock et au Discharge pour toute le reste. Pourtant dès les premières notes, on sent que la machine fume et a envie d’en découdre en mode UK.

Oui car selon le vent, on ne sent pas le même parfum dans la scène. Seuls ceux qui ont le nez fin repéreront ainsi toutes les couleurs de ce magnifique arc-en-ciel que constitue le Crust.

 

Comment ça le noir et le blanc ne sont pas des couleurs ?

 

Le chant d’Oriane fait monter le tensiomètre plus sûrement qu’une émission de CNews. Le peu de texte qu’on pige en langue de Ravachol est suffisamment dénonciateur pour qu’on pige bien qu’on est pas dans le monde du Z. Les paroles martelées ainsi rapprochent encore une fois le combo des darons anglais susnommés.

Mais ce qui hisse le skeud à la note, que certains trouveront excessive, se trouve ailleurs.

Il va falloir monter le son bien à fond pour se rendre ainsi compte que les lignes de basse se sortent un peu les doigts pour cavaler de façon malicieuse au-dessus du pilonnage D-Beat. Il y en a d’autres aussi qui se font plais’, ce sont Boubi et Stéphane aux guitares. En effet, les gaziers truffent leur jeu de nombreux leads et même de courts soli, à fond de balle évidemment.

 

Depuis déjà de nombreux mois, les cadors suédois sont en sourdine (Bon, okay, Parasit est toujours sur le pont). Alors en attendant le dernier EP de Wolfbrigade, prenez-vous un tapis de bombes bien de chez nous.

photo de Crom-Cruach
le 26/05/2022

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements