Born From Pain - Dance With The Devil

Chronique CD album

chronique Born From Pain - Dance With The Devil

Dans les rôles d'outsiders avec la casaque noire et les tatouages sur la gorge, voilà revenir les Hollandais de Born From Pain. Outsiders car toujours considérés, par beaucoup, comme faisant partie de la seconde division du HxC Metal européen. Sûrement sous prétexte qu'un album de Born From Pain c'est toujours pareil, limite les mêmes trucs, genre auto plagiat, du réchauffé quoi. Un peu comme un album de HxC donc.

 

Comparés régulièrement à Hatebreed de ce côté de l'Atlantique, les Hollandais doivent en avoir un peu plein les fouilles avec leur 17 ans de carrière derrière eux. Ou s'en foutrent carrément, ce qui est plus probable à la vue de leurs furibardes prestations live.

La pochette de Dance With The Devil annonce la couleur : il n'y en aura pas. Moi qui pensais contempler un mignon petit poney rose avec un nœud les cheveux. Fichtre, j'ai dû me rabattre sur le contenu de la galette, par dépit chevalin.

L'instru "As Above, So Below" attaque l'enclume à grands coups de masse. Ça double pédale mais pas dans la semoule, ça riff mais pas du côté de la corne de l'Afrique (vous venez de lire ce qu'on appelle un « à peu près »). Et ça enchaîne avec un "Cause And Effect" en guise de véritable premier matraquage. L'avantage de ce type de morceaux est que vous pouvez prendre vos aises concernant le pas de danse. Gorilla stomp, wind-mill ou floorpunch, rien ne dénotera pourvu que le Diable soit avec vous. Au rayon des franches réussites de la galette, on peut aussi compter sur le très groovy "Chokehold" et le titre éponyme de l'album, bête et catchy à mettre des rafales de coup de boule dans les murs (voir l'inverse).

Bon, les Hollandais en rajoutent un max sur l'aspect Metal mais peu importe car les morceaux défilent rondement sans aucune faute de goût. Le chant est guerrier comme il est de bon ton de l'être, en toute circonstance. On imagine alors aisément le brailleur chez sa boulangère préférée :

 

« JE VEUX UN PAIN AU CHOCOLAAAAAAT !! VIIIIIITE !! SINON JE BOUSILLE TA BAARAAAQUE !!! »

 

Bon, Born From Pain ne cause pas de viennoiseries dans ses morceaux. Où alors les bourrins semblent diablement traumatisés par un vol de goûter en classe de CP. Le genre de plaie qui jamais ne se referme et qui laisse des traces même après trente ans de psychothérapie.

Et puis il y a aussi les ptits featurings de rigueur avec Matthi de Nasty, Scott de Terror et d'autres mignons sociopathes que je ne connais pas.

 

Malgré mon ton goguenard, Dance With The Devil ne prête pas à la gaudriole. A moins que vous prendre un quintal de gouda sur la tronche vous fasse marrer.

photo de Crom-Cruach
le 14/01/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Blurr Thrower - Les avatars du vide
Bossk - 3
Chronique

Bossk - 3

Le 08/07/2009