Bukowski - Hazardous creatures

Chronique CD album (40:00)

chronique Bukowski - Hazardous creatures

Un tigre blanc piqué à Siegried et Roy balancé dans une pistache pour faire une pochette Nevermind-like (la stouquette du mioche en moins).
Un journaleux hyper-inspiré des Inrocks qui a dû dire que le groupe "sortait les griffes".
Voilà ce qu'inspirent les premiers contacts, principalement visuels avec Hazardous creatures. Le reste c'est de la musique et un dvd live au Hellfest 2012.
Bukowski est revenu en 2013, chargé, prêt comme un puceau les couilles pleines à Pigalle. Il y a d'ailleurs une 4e paire qui est venue se greffer : un ex-Watcha pour une 2e guitare.
Et...on sent tout de suite la différence. Surtout lorsqu'on apprend que ce dernier est derrière le son.

3. Allez, 4 secondes. Il ne faut pas plus pour comprendre que la purée crachée par Bukowski n'est pas la même que sur les deux albums précédents.
Un son à l'américaine. Le genre de truc que Stone Sour n'aurait pas refusé. Il y a d'ailleurs quelques lignes de chant de ce type, quelques aspects dans le riffing qui rappelle le super-groupe qui truste le billboard US.

Mais la comparaison va s'arrêter là...Enfin presque.
La même lourdeur, quelques rares réminiscences de leur passé stoner, des refrains faciles à reprendre, beaucoup de chant clair. C'est la recette miracle du rock/métal à grosses "cojonès" US.

Évidemment, quelques soli histoire d'agrémenter ça.
Évidemment des titres un peu plus lents, un peu plus peinards (le triolet "Hazardous creatures", "Fever" "The maze" plus accessible). Et là, c'est le drame : j'ai pensé à Nickelback. J'ai aussi pensé aux Gun's n'roses sur "Payback" et "Troublemaker" (pour la guitare) avec un son néo. Un peu troublant au départ...(et troublant à écrire).

Sympathiques, et blindés de bonnes intentions, les parisiens sont dans une veine rock/métal déjà trop entendue outre-Atlantique. Pas trop mon truc, mais rares sont les français qui font le boulot aussi proprement et efficacement et ça, c'est tout de même à saluer.

photo de Tookie
le 25/07/2013

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/07/2013 à 22:13:23

La pochette est issue d'une idée parfaitement débile d'un zoo de San Francisco, donne pas envie d'écouter donc.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

I - Between Two Worlds
Mono - Nowhere now here