Caldera - Mist through your consciousness

Chronique CD album (46 minutes)

chronique Caldera - Mist through your consciousness
Mist through your consciousness de Caldera.
Un album qu'on semble avoir déjà entendu cent fois.
Un genre : du post doom instrumental.
Des influences : Pelican (Période : The fire in our throats will beckon the thaw / Capricorns / Red Sparowes / Shora (Période Malval).

Et pourtant...
Pourtant une écoute de quelques titres myspace laissaient apparaitre un groupe sympathique, qui n'a rien inventé mais qui fait du bon boulot.
Une première écoute complète d'un album qu'on qualifiera au début d'honnête de la part des nancéens...
Une seconde écoute qui va soulever des questions, susciter de l'intérêt.
Une troisième qui va vous faire tomber dedans pour de bon.

Mist through your consciousness est finalement très bon. Album moderne, alternant passages sombres, envoutants, atmosphériques, lourds.
Le tout est mené par une basse ronde et par deux guitares qui chantent aussi bien qu'un homme l'aurait fait...
Le groupe bénéficie d'une production parfaite qui s'avère être un somptueux cadeau pour nos oreilles.
Parfois enchantant, troublant, frustrant, Mist through your consciousness est fin, subtil, touchant et riche.

Marqué par des titres qui ont une tonalité solennelle (chaque coup sec du batteur sur "Wollemia" contrastant avec des guitares alternant lourdeur et mélancolie), après un premier morceau "Coast Redwood" qui annonçait de bonnes choses, cet album est à prendre dans son ensemble.
Caldera sait aller à l'essentiel avec "F.I.R" (3min48, un "refrain" simple et efficace) mais sait aussi emprunter des chemins alambiqués.

La clôture sur un morceau nommé "Dawn Redwood" boucle la boucle.
Plus de 46 minutes se sont passées, avec une facilité déconcertante. Avec une remarquable fluidité, des transitions effectuées avec finesse ("White Pine" comme symbole d'une parfaite progression), Caldera prend l'auditeur le temps de son œuvre pour le rendre un peu différent à chaque écoute.

Pas mal pour un album qu'on pense avoir déjà entendu cent fois...
photo de Tookie
le 23/04/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements