Cold World - How The Gods Chill

Chronique CD album

chronique Cold World - How The Gods Chill

Parfois c'est la hchouma. Comprenez la honte quoi.

En effet, je découvre Cold World avec How The Gods Chill.

Je sais qu'on ne peut pas tout connaître. Et comme l'opinion est quelque chose d’intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance, selon un gars vaguement connu nommé Platon, je vais donner mon opinion sur le dernier album de Cold World.

 

Les gars de Cold World ne sont absolument pas hellènes mais viennent des USA et plus précisément du nord de la Pennsylvanie. A vrai dire, je m'attendais à torcher une chro rapide, avec comme base, un vocabulaire limité au HxC tendance Niwaï. Hors l'affaire s'est révélée plus complexe, rapidement.

Okay, on ne met pas un orteil dans le post-machin. Même si Cold World aime à souffler plusieurs avis de tempête sur la même galette. A première vue, ça sent le HxC classique : du riff de bûcheron mais très prévisibles et une rythmique lourde mais pas assez appuyée pour moi.

 

Pourtant Cold World arrive à surprendre en pondant carrément un titre stoner : "Never Knows best". Je ne sais pas si c'est dans les habitudes du combo mais ça désarçonne un peu... Juste après ça sent le Biohazard à toc de tatouages pour un "Cracks Of Head" au phrasé saccadé et au break carrément rap. L'artifice est connu mais toujours efficace. "Hell's Direction ", placé en queue de peloton, tabasse aussi dans le genre.

Après ça repart bille en tête, pour un gros morceau de barbaque avec un refrain chanté plutôt mal. Dommage, l'effort était louable alors que ces vocaux plutôt mélodiques (qui a dit plaintifs ?) tiennent bien plus la route sur "Never".

 

En réalité, Cold World nous ballotte entre la rocaille de racaille white trash et des envies de metal moyennement digérées à l’intérieur d'un même morceau. Cold World ne veut pas ratisser large car la démarche est assez casse gueule. Je pense que les Américains font juste ce qui leur plaît et en ont fait leur marque de fabrique. Pour ma part, je reste assez dubitatif car l'ensemble manque de puissance surtout dans sa production très lisse et convenue.

 

La connaissance parle mais la sagesse écoute (Jimi Hendrix). Alors soyez sage et écoutez Cold World, au moins par curiosité. Pour le HxC qui poutre, vous repasserez.

photo de Crom-Cruach
le 15/10/2014

4 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 15/10/2014 à 11:44:48

Deathwish est de moins en moins inspirant...

Crom

Crom le 15/10/2014 à 12:29:43

Ne vendons pas le bébé avec la pierre qui roule : Punch, Victims, YAITW, Oathbreaker Pulling Teeth,... c'est pas du pipi de chat !

daminoux

daminoux le 28/10/2014 à 13:12:45

c'est vraiment excitant. les riffs ont deja était usé a la corde. il parte dans le stoner, grunge le hip hop mais c'est pas formidable. le groupe se perd ne sais pas trop aller un peu comme les confrére de label code orange.

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 13/11/2014 à 10:24:24

Léger ... dans le fond du courtraisis #H8000 y'a encore plein de moins jeunes qui font plus de bruit ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021