Combat Shock - Everything Goes Wrong

Chronique Vinyle 12"

chronique Combat Shock - Everything Goes Wrong

Alors que certains se sont pâmés des papilles, en 2023, sur le coulis sanglant des Américains de Enforced (moi) ou sur les confiseries des Canadiens de Terrifier et des Anglais de Pest Control (Lapin), un autre (encore moi) trouve que les Combat Shock ne chinoisent pas non plus dans la cuisine.

 

Alors on va remonter encore la visière de la casquette, attacher son tablier et voir les ingrédients de la recette.

 

Déjà vous prenez du russe.

Oui, ce n'est pas un ingrédient très à la mode en ce moment, c’est vrai.

Mais justement, c’est pour ça qu’il faut soutenir les bons produits d’où qu’ils viennent.

Et donc pour le trio là, c’est un peu chaud pour sa toque rapport à la deuxième ligne de la recette : « Saupoudrez d’une bonne dose de textes punks engagés ».

Un fond (de veau) pas en faveur de la cuisine de Vladimir vous vous doutez.

Depuis les intoxications à répétition dans les restaurants de ce dernier (voire les empoisonnements, me souffle-t-on), il n’est plus au guide Michelin, de toute façon.

 

La suite du processus est à l’avenant.

Vous ferez blanchir tout d’abord une ambiance bien trépidante et insurrectionnelle.

Et vous chiqueterez une pâte épaisse faite de protéines empruntées pour beaucoup à Power Trip.

Un bouquet garni fort en Slayer aidera aussi à donner du goût à des morceaux comme "Power Abuse" ou encore "Digital Warfare".

Il faut que la sauce monte bien mais sans déborder pour autant.

Les fins gourmets amateur de vieilles tambouilles pourront trouver aussi un fumet des premiers Suicidal Tendencies dans le riffing bien syncopés et roboratifs.

Everything Goes Wrong est donc particulièrement nourrissant.

Les Russes n’hésitent pas aussi à mettre également le batteur à fond pour barder leurs titres de vélocité à l’instar de "Crusade (Against The World)".

Pas le temps de mariner ou de macérer dans un fade bouillon : les marmitons ne se brident pas et nous escalopent les feuille de chou direct.

 

Voilà, le plat a été concocté en 2022 mais est servi chaud bouillant en vinyle chez Katabombs Records cette année.

A table !

photo de Crom-Cruach
le 05/12/2023

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 05/12/2023 à 09:31:10

Pour un peu ça donnerait envie de manger du Bortsch 😁

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 05/12/2023 à 12:08:37

Ou plutôt un flan aux pruneaux de gros calibre !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Bongzilla + Tortuga + Godsleep à Paris, Glazart le 14 mai 2024
  • Seisach' metal night #5 et les 20 ans de COREandCO !

HASARDandCO

Pombagira - Baron Citadel
Ne Obliviscaris - Exul