Khoma - All erodes

Chronique CD album (43:00)

chronique Khoma - All erodes

Face à l'efficacité suédoise.
Face à sa réactivité.
Face à sa beauté.
Face à son réalisme.
Face à sa classe, sa finesse, sa politesse.
Face à son sens du détail.

 

Je vous propose une putain de chronique bien française.
Un texte qui a trois ans de retard.
Un texte on ne peut plus bateau.
Un texte qui contient des vulgarités
Un texte qui contient des fotes d'orthaugrafes.
Un texte qui ne va pas au fond des choses.

 

Lorsqu'on aime, on ne compte pas...surtout pas le retard qui est le nôtre.
"All erodes" sorti en 2012 n'est chroniqué qu'aujourd'hui pour un webzine qui avait pourtant suivi le groupe dès ses débuts. L'amateurisme français à l'état pur.

Ce disque est une compilation d'inédits, de face B restées secrètes si vous préférez.
Preuve supplémentaire qu'en terme de recyclage et d'optimisation des déchets, les suédois ont aussi un temps d'avance. Sauf qu'en Suède, leurs déchets ont aussi la classe.
Cette petite compilation, ne manque de rien...ou très peu...enfin...quand même.

 

Fidèle à sa personnalité, Khoma possède un son extrêmement propre pour une prestation qui sert la mélancolie à coup de grosses guitares.
Certes, les instruments mouillent les yeux, mais le chant y fait beaucoup...parfois même trop.
Telle est la personnalité Jan Jämte, qui franchit la limite du bon goût du spleen pour se rendre vers le larmoyant. On le comprend dès la première seconde lorsqu'un piano s'ajoute à cette voix haut perchée.

La suite laissera passer de très bons morceaux, qui mettent en vedette la mélodie et cet univers chargé que Khoma a enrichi en plus de 10 ans de carrière.


Cette compilation d'inédits a malgré tout un sale goût : celui d'être extrêmement fade.

Il est évident qu'on ne peut pas toucher au talent des membres de Khoma, excellents musiciens qui créent un rock très "massif", une sorte de post-pop-rock-complexe (qui touche même à l'électro-rock sur le remix de "All like serpents"), mais je ne peux m'empêcher de regarder ma montre à l'écoute de cet album.
Si la corde sensible du chant peut lasser, c'est aussi le rythme de cette compilation qui ne convient pas aux oreilles actives.
Aucun titre ne se démarque, l'avancée, tout en mollesse, aurait pu être fantastique, mais rien ne porte cette compilation.
Individuellement, les titres ne sont pas désagréables, mais sur la longueur...tout s'érode.
Comme quoi, la perfection suédoise a ses failles.

photo de Tookie
le 30/04/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019