Crackmind - Call Mind 1-1

Chronique CD album (32:08)

chronique Crackmind - Call Mind 1-1

C’est un peu tard que je découvre ce groupe de Lille prénommé Crackmind, précédemment remarqué lors de leur 1ère sortie d’album en 2005 « Shakearth ». 2007 ils remettent le couvert après quelques mouvement de line-up, avec ce Call Mind – 1 -1 à l’artwork en corrélation avec le titre. Musicalement, ce que fait Crackmind s’apparente à du Rock/Metal, les 1eres notes font sentir tout de suite une influence heavy old school indéniable au niveau des instruments, pas forcément désagréable d’ailleurs, mais très marquée tout au long de l’album, et celle-ci se mélangeant à des ambiances rocks plus actuelles. Pendant les 8 titres les riffs se font variés et rythmés, agrémentés en plus d’effets de part et d’autre, qui permettent à l’auditeur de rester attentif à tout cela. Ce qui pourra le rebuter, s’il y a une chose, c’est la voix…

 

Personnellement j’ai beaucoup de mal avec le timbre, gras très rock français cliché, avec lequel j’ai toujours eu du mal à accrocher, mais ça c’est personnel dirons-nous. Là où il commence à y avoir des faits objectifs d’incohérence c’est au niveau des paroles. Car Crackmind, du moins Normann, le chanteur s’est lancé dans l’exercice délicat de chanter en 3 langues qui sont l’anglais en majorité, le français et l’espagnol. Encore l’espagnol, bon déjà même si c’est pas banal, ça s’écoute, même si les R sont exagérément roulés parfois. Mais là où je ne peux plus ce sont les 2 titres en français, notamment le titre « Suspension » aux paroles des plus caricaturales ! J’ai eu beau essayer de l’écouter, je n’y trouve aucun sens, et on y retrouve des bribes de paroles très très clichés… une chanson d’amour sans trop se creuser la tête quoi..

 

Donc voilà autant chez Crackmind on peut trouver de très bons titres assez énergiques et compacts, qui auraient leur place à la radio presque, autant d’un titre à l’autre on tombe dans un méandre de clichés qui font que notre attention s’égare vite ailleurs. La chronique est très subjective c’est certain, mais oui c’est exactement le genre de voix et de chant que je supporte difficilement. Le groupe a un potentiel c’est certain, mais peut-être faudrait-il se cantonner au chant anglais pour éviter quelques accidents de parcours. A noter pour les fans, une reprise de NiN ("Hurt") sauce Crackmind qui vaut le détour !

photo de Biflam
le 06/09/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021