Demented - Across The Nature's Stillness

Demented - "Across The Nature's Stillness"
chronique Demented - Across The Nature's Stillness

OMFG !! En voilà du Death qui te retourne le coquillard comme on aimerait en avoir tous les matins ! En plus, c’est de français dont il s’agit, de Bordeaux pour être précis. Avec ce deuxième album, les girondins nous envoient une poutre d’un Death metal compacte, organique et d’une savoureuse brutalité, que je n’aurais pas hésité à qualifier de polonaise si cette chro était un blind-test.

Across the Nature’s Stillness n’est qu’un deuxième jet et on tape déjà très haut ! Même si on a déjà des poids lourds dans l’hexagone, Demented se démarque très bien des Gorod, Benighted ou autre Kronos, couvrant chacun des terrains différents. Notre quintet du jour a clairement les crampons plantés à l’Est, d’autant plus sur ce second opus. Si le premier avait été enregistré et mixé chez Mathieu Pascal (Gorod) au BUD Records, seules les prises de son ont été faites dans ce même studio pour Across the Nature’s Stillness. Après quoi le combo les a envoyées dans les mains d’experts en artilleries lourdes : le Hertz Studio, en Pologne, pour le mixage et le mastering.

 

Je peux vous garantir qu’on reconnait très vite la marque de fabrique polonaise : un son millimétrique, gonflé à bloc mais jamais baveux. Demented a fait un très bon choix en allant toquer à cette porte, c’est là le son qui leur correspond. Je n’ai pas peur de comparer nos bordelais aux masters Behemoth et Lost Soul, qui se rejoignent sur plusieurs point.

Tout d’abord, je l’évoquais plus haut, la technique et la vitesse d’exécution avec laquelle on se prend la tartine ! On n’a aucun mal à reconnaitre cette double-pédale-sulfateuse qui t’électrise le thorax dès la première seconde de « Shaman ». On ne rétrograde jamais, on est dans un assaut permanent… On n’atteint peut-être pas la richesse musicale d’un Behemoth mais on s’en rapproche tout de même sacrément bien. En tous cas, on ressent très bien cette même volonté d’allé chercher de nouveaux horizons, être éclectique sans perdre en brutalité. Et de ce point de vue-là, on pourrait ajouter une pincée de Nile à la tambouille des girondins.

 

Sans que l’on ait, ici, d’instruments exotiques, on ne peut passer à côté d’une dimension ésotérique/mystique avec des morceaux comme « Shaman », « Spirits », « Innefable Mysticism » (morceau acoustique : voix féminine/piano, écrite par Déhà de Defiant Messiah, chantée par Jenni de Noein)… C’est d’ailleurs une ambiance générale dans laquelle nous plonge le combo. A la manière des groupes précités, Demented nous emmène dans son univers grâce à un super boulot de composition au niveau des harmonies de guitares, les couches s’accumulent et on pourrait presque parler d’orchestration pour les riffs ! On ne se fait pas chier une seconde, les gratteux enchainent entre les plans bruts de décoffrage, d’autres plus légers et avec une ambiance toujours hypnotique et envoutante (« Breathing Forest » en tête de liste) !

On envoie le chant par-dessus tout ça et notre gâteau tient sa cerise. Une voix crue et gutturale, doublée où il faut, quand il faut, souvent sur les fins de phrases, une fois de plus on reconnait la méthode Hertz Studio, et on pense notamment à la douce voix d’un certain Nergal. Le groupe s’est permit d’invité Julien Truchant de Benighted, il faut dire qu’il aime bien les featuring, sur « Listen To The Silence »

 

Je ne vais pas conclure cette chronique sans dire un mot sur l’artwork que je trouve juste génial, réalisé par Yenceladd/Amélie Innocente, une illustratrice bordelaise. Elle s’est également chargée du livret et de l’habillage intérieur, un très beau boulot ! On ne pouvait mieux illustrer la musique de Demented que par cette pochette à la fois sombre, futuriste/mecanique et ésotérique.

Amateurs de Death polonais, de brutalité enveloppante, d’arrangements mystico-hypnotique : Across The Nature’s Stillness est pour vous.

photo de Domain-of-death
le 14/05/2013

5 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/05/2013 à 18:42:27

Une chro qui fait MIAM MIAM !

Cobra Commander

Cobra Commander le 15/05/2013 à 09:38:38

M et Mme Tatine ont une fille...

Sarah...

Comme ce groupe!

cglaume

cglaume le 15/05/2013 à 09:56:08

Cobra, rend cet almanach Vermot tout de suite !!!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/05/2013 à 12:32:12

Moi je l'aime bien: Ja Copyright ?

cglaume

cglaume le 15/05/2013 à 13:21:37

Juste sur le style...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Melechesh - The Epigenesis
Daughters - Daughters