Devourment - Conceived In Sewage

Devourment - "Conceived In Sewage "
chronique Devourment - Conceived In Sewage

La première vie de Devourment s'est achevée il y a 10 ans... Une vie courte – trop courte – qui a permis à ce groupe de pondre un unique album d'anthologie qui résumait presqu'à lui tout seul l'esprit qui animait la scène Underground US de la fin du XX° siècle. Ensuite? Devourment est mort... sa tombe toujours fleurie par de vieux fans qui ont vu le cimetière fréquenté par de plus en plus de monde jusqu'au jour où Devourment a bondi hors de son cercueil pour nous faire le coup de la reformation. Une reformation plus ou moins heureuse qui a donné naissance à des albums plus ou moins inspirés (souvent moins que plus). Aujourd'hui, le groupe leader du TXDM va au-delà de la résurrection et nous dévoile sa renaissance...

 

Grâce à l'obtention du statut de groupe "culte", Devourment déchaîne les passions dès qu'il bouge un doigt de pied...Bref, pour son quatrième album la bande à Majewski s'est offert un lifting complet mais semble avoir un peu forcé sur le botox. Lors des premières écoutes de Conceived In Sewage on a du mal à croire qu'il s'agit du Devourment que l'on a connu. Si jadis le groupe était synonyme de gros Brutal Death Metal ultra morbide, poissard et craspec désormais il évolue dans un monde nettement plus... "convenu"... On gomme les aspérités, on rabote l'ambiance suffocante et malsaine pour se tartiner d'un Death Metal classique voire banale ou anodin.

 

Devourment a mis de l'eau dans son vin... beaucoup d'eau. La personnalité inimitable (mais qui a été imitée 50.000 fois par tous les groupes de "Brooootol") a été passée à la machine avec un grosse dose assouplissant Cajoline Cannibal Corpse. L'ensemble de ces neuf titres est très lisse, poli à la limite du prévisible. On oublie le style Devourment pour se retrouver face à un album de Death Metal fort bien ficelé mais sans identité qui oscille entre Cannibal Corpse, Prostitute Disfigurement et Vomitory. Ca pète comme il faut, le son est parfait, mais Devourment à perdu ce supplément d'âme qui en faisait un groupe "à part"...

 

Plus les écoutes passent, plus on s'enfonce dans une torpeur léthargique, les titres avancent comme le paysage d'un parcours en RER... c'est sympathique, c'est distrayant mais l'ennui pointe vite son nez. De temps à autres on remarque quelques touches de couleurs qui égayent la grisaille: ici un riff d'inspiration Immolation, là-bas une intro repompée sur Incantation... Dans cet étang d'anecdotique on esquisse un sourire nostalgique qui nous caresse la mélancolie lorsque l'on est effleuré par le spectre de l'Ancien Devourment. Tout l'album est hanté par le souvenir de la grandeur d'antan... Des voix d'outre-tombe, des mosh parts pachydermiques et de rares spasmes de frénésie... Mais rien de super excitant; d'autant plus que les grosses mosh parts typiques de Devourment qui se parfument de l'odeur nauséabonde d'un Death Core à casquette de Super U tombent à plat, comme un cheveu dans la soupe... *

 

Bref, ça vole bas...

 

Conceived In Sewage est un album qui ne fait ni chaud ni froid, un album de Death Metal de fort bonne facture agrémenté de quelques touffes brutales sans grande envergure... un album décevant.

 

Devourment était un titan, un ogre redoutable et effrayant, aujourd'hui, c'est Shrek.

photo de Cobra Commander
le 31/05/2013

4 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 31/05/2013 à 10:07:53

Excellente la conclusion ! Je suis jaloux de ne pas l'avoir trouvée tout seul celle-là tiens ! :)

Cobra Commander

Cobra Commander le 31/05/2013 à 10:32:20

Shrek fait toujours plaisir aux enfants! :o)

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/05/2013 à 19:16:09

Respect le(s) gar(s) pour pondre une grosse page sur un truc moisi. Sérieux en tant que noub, j'peux pas. question de religion (hein ?)
Style El Gep et les Queens of Machin...

Mais le jour où les Loups sortiront un truc qui pue (pas possible ceci-dit), je pense aussi que je poserais 3500 insultes ou calembours.

Cobra Commander

Cobra Commander le 01/06/2013 à 00:08:15

C'est pas moisi... c'est juste raplapla!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019

HASARDandCO

Master - Vindictive Miscreant
The Kvb - Minus one