Dismember - Death Metal

Chronique CD album (40:14)

chronique Dismember - Death Metal

A tort ou à raison, il n'est pas vraiment bon pour un groupe aujourd'hui de débuter dans le style dit du death suédois, sous peine de se voir taxer de plagieurs éhontés.

Pourtant le death suédois continue de faire des émules. Non, Dismember n'est pas la dernière pale copie d'un At the Gates ou d'un old Dark Tranquillity, mais il constitue une légende du death suédois né en 1988 c'est à dire avant l'apparition de ces groupes . Une légende plutôt méconnue ou méprisée, c'est selon, qu'il faut réhabiliter.

 

Après le virage un peu plus mainstream adopté par le groupe pour l'album Massive Killing Capacity du fait des pressions de son label de l'époque Nuclear Blast, Dismember revient à un death suédois bien calibré, pas de fioritures pour cet album intitulé sobrement Death Metal. Le death metal de Dismember allie la puissance d'un Bolt Thrower (riffs linéaires et plutôt lents) à des passages typiquement suédois (écoutez pour vous en convaincre le morceau "Misanthopic" et son riff très typique, rappelant le Slaughter of the soul d'ATG). Le chant est fidèle à la tradition suédois loin des growls et plus proche d'un chant typé hardCore

 

Un autre point qui confère un statut un peu particulier au groupe est la production de ses albums. Le son est en effet très particulier, car bien que puissant il ne repose pas sur les basses. Certains parlent de manque de relief et il est vrai que cela confère à l'album une certaine linéarité (voire lourdeur dans l'intro du dernier morceau de l'album, "Mistweaver")

 

Pour moi, le meilleur album du groupe légendaire qu'est Dismember, une oeuvre indispensable à tout amateur de death metal qui se respecte et se doit de ne pas ignorer l'importance de l'influence de ce groupe issu de la première scène suédoise avec Entombed, Unleashed et Grave

 

Ultime, tout comme la devise du groupe, un brin prétentieuse: "As long as Dismember live, Death Metal will reign!"

le 26/12/2004

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 17/09/2017 à 12:11:41

De la bouboule de baballe

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021