Feral - Spiritual void

Chronique CD album (31:57)

chronique Feral - Spiritual void

Le crust, ça n'est vraiment pas mon style de prédilection. Je connais mes classiques bien évidemment mais de loin et je n'y reviens que très rarement. Je maîtrise donc mal cette scène et encore moins sa déclinaison française. Du coup, quand la possibilité de chroniquer le nouvel album de Feral (et non pas Feral et encore moins Feral ) a pointé le bout de son nez, j'ai sauté sur l'occasion pour (re)découvrir ce style. Et la découverte fut plus qu'heureuse.

 

Au menu de ce deuxième album des montpelliérains, 12 armes de destruction massive sans aucune concession mais alors vraiment aucune. Rarement plus de 3 minutes au compteur, et quand on prend son temps ("Eyes painted on the cross"), c'est pour rajouter un peu plus de brutal dans la brutalité.

Côté string, on fait pas dans la dentelle, du riff crusty munchy avec des pointes très légères de death, même de black (si si, certains riffs de "Watch Dog"), un genre d'Entombed plus moderne, d'Obituary sous cocaine ou de Napalm Death plus piquant mais pas que, beaucoup de noms viennent en tête, même Converge pour l'énergie quasi hardcore de l'ensemble. Les guitares sonne bien skwik skwik mais hyper larges, disons que j'ai l'impression d'avoir toujours écouté du crust en 720p et que là, je passe direct à de la 2k. Côté poum-poum, ca D-Beat du lourd qui roulôche de temps à autres et envoie de la grosse bastos dans les toms pour bien faire comprendre qui est le patron du la rythmique. Un maître au norme du fût donc et qui en plus sonne à la fois bien fat et bien mat.

La basse tartine dans le lourd aussi, c'est subtile au mix mais crustnom didiou, la prestation a du être une sacrée boucherie digitale.

Pour finir, côté gosier, bah, pour ma part, ce sera un total respect. La puissance vocale, hallucinante, est patinée d'une espèce d'essoufflement très fin et agréable en ceci qu'il dynamise l'ensemble. Une impression difficile à rendre avec des mots. Retenez la puissance monumentale, gérée par un coffre vocal hallucinant. Associé à flow parfait, jamais fatiguant et moins linéaires que le crust auquel je suis habitué et une tessiture parfaitement fondue dans le mixage.

Car oui, le mixage est exceptionnel (toujours par rapport à mes piètres et peut être vieillissantes références). Clair et aéré, il rend l'écoute très agréable d'un style à l'essence originelle très raw. Le cas typique d'un album qui profite de l'adéquation entre des morceaux efficaces et un mixage qui les auraient parfaitement compris.

 

Quelques morceaux m'ont parus un poil plus poussifs sur la fin de l'abum ("The Great Reset"), ils ne manquent pas de gnac mais les riffs m'ont tapé dans les oreilles sans atteindre le cerveau, question de goûts, voilà tout. Pareil pour l'artwork qui ne rend pas vraiment compte du contenu. Avec une telle pochette, on s'attend à un black metal plein de clichés ou un doom très classique qui sent un peu trop l'église abandonné. J'aurais plutôt vu quelque chose de plus conceptuel, plus massif, plus...percutant.

 

Mais peu importe, car servi par des morceaux puissants, détonants d'énergie et de puissance et interprétés à la perfection, Spiritual Void est un superbe deuxième album qui donne complètement envie de se plonger dans les débuts du groupe autant que de suivre leur évolution. Aussi, cet album, et ce n'est pas rien, m'aura même donné envie de me replonger dans leurs influences, car Spiritual Void  me semble aussi un excellent moyen de rentrer dans le crust quand on vient d'autres mondes électriques. Il y a sûrement des "classiques" plus recommandés mais celui-ci pourrait vite devenir hautement recommandable.

 

On aime bien: du crust mais pas que, la puissance du bouzin, le mixage, un album raw mais moderne

On aime moins: la pochette, quand le chroniqueur donne trop son avis

photo de 8oris
le 09/06/2022

4 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/06/2022 à 11:06:03

Brutal Crust ? Tu connais des groupes de "crust calin" ?

8oris

8oris le 09/06/2022 à 11:22:59

L'idée était d'insister sur cet aspect. 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/06/2022 à 12:30:31

En tout cas, du crust avec du son écoutable, c'est plaisant. Je ne supporte plus les grésillements de hamsters passés au chalumeau.

8oris

8oris le 09/06/2022 à 13:08:01

Je confirme! ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Soirée FRANKENHOOKER (DEAFHEAVEN + CELESTE + WHISPERING SONS + SLOW CRUSH) le 30 septembre à l'Elysée-Montmartre
  • Seisach' Metal Night #3

HASARDandCO

Blóð  - Serpent
Chronique

Blóð - Serpent

Le 19/05/2021

Memoriam - Requiem For Mankind