Finntroll - Vredesvavd

Chronique CD album

chronique Finntroll - Vredesvavd

Les Humains sont faibles. Ils meurent d’un gros rhume par milliers.

Alors nous, les Trolls, on en rit. Et on fait de la musique aussi.

 

Nous ne sommes pas de l’espèce des créatures pitoyables des histoires abâtardies par vos croyants, mais de la race des jötnar, les géants du Nord. De ceux qui pratiquent l’Art Noir qui plus est. Et nous allons vous le prouver une fois encore.

 

Cela fait déjà sept ans que nous ne sommes pas sorti de nos grottes. Le chiffre 7, chez les Païens, est sacré. Il est temps à nouveau de faire souffler le vent de la peur dans le cœur de ceux qui se prosternent : les adorateurs du Dieu menteur qui tentent d’éradiquer les anciennes légendes. Car telle est notre mission réelle : enchanter les rêveurs et terroriser les bigots.

Alors dès "Väktaren", nous nous rappelons à leur monde en lui faisant sentir notre fureur. "Forsen", notre premier réveil, avait prévenu, les Impies font de nouveaux faire sentir leur odeur. Et elle est loin d’être sainte.

 

Trollhorn, notre maître et seigneur entonne toujours ses orchestrations épiques ou grandiloquentes (écoutez cet intro). Lui est respecté, sa parole n’est pas contestée comme dans vos « écoles ». Ces lieux symboliques de votre civilisation, dont vous vous moquez au point que certains en perdent la tête.

Nous ne finassons plus.

Nous ne prenons pas de chemin de traverse et restons imperturbablement concentrés sur notre but. Ainsi, depuis qu’il a rejoint nos rangs, Vreth, au chant, n’a jamais dévié de sa route. Mais, sur notre dernier tour de chants, il est simplement terrifiant.

 

La contrepartie à notre méchanceté est le manque d’audace comme nous avons pu témoigner sur "En Mäktig Här" ou "Mordminnen" pour accoucher d’un "Mask" qui cache peu d’étincelles. Pourtant de belles flambées, comme la mélodie inquiétante du sinistre "Ylaren" ou la guitare séduisante de "Grenar Väg", parsèment notre razzia.

Notre feu dévore encore même s’il aurait pu être encore un plus terrible brasier.

Oui nous vainquons, sans réels périls.

Car les autres créatures, celles soufflant du bignou et grognant au fond des bois, ont disparu ou sont tombées en léthargie.

Nous ne sommes pas Le Clan de la Forêt originaires de nos contrées, ou bien les Porte Épée. Nous avons plus à voir avec la horde de la Lune Chagrine, les grands prédateurs du Jötunheim.

 

Et nous ne levons pas nos culs vers le ciel, sur un tapis de prière.

 

Les Humains sont stupides.

Ils croient en un dieu invisible.

Ils se plaignent de la tenue de leurs femelles et parfois les couvrent de la tête au pied.

Ils se tuent entre eux pour des dessins.

 

Et ils sont encore persuadés que nous faisons de la musique pour rigoler.

photo de Crom-Cruach
le 24/11/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

DISTURB - août 2004
Dragonforce - Inhuman rampage