Godless truth - Arrogance of supreme power

Chronique CD album (28:25)

chronique Godless truth - Arrogance of supreme power

Bon.....ce groupe de République Tchèque, en plus d'être devenu de très bons potes au fil des années, bah c'est un peu une histoire d'amour (non, je ne suis pas un gros fagz à mesh cap ! lol), donc je vais essayer d'être un minimum sérieux à l'écriture de cette chronique, ehehe ! Donc, ils viennent de fêter leur dix ans d'existence, ce qui n'est pas rien pour un groupe Tchèque de ce style ! Quel style me direz-vous ?! Et bien, attention mode ultra wiggaz ON...Godless Truth, c'est du méchant hyper moshing technical neck-snapping groove Brutal Death Metal Heaviness, et si vous voulez des références, allez plutôt chercher du côté des dieux ricain : Dehumanized, Mortal Decay, Internal Bleeding, Gorgasm, Pyrexia, Vomit Remnants (leurs brothaz Nippons) pour les plus récents, et aussi les bons vieux Disincarnate, Oppressor & Broken Hope ! Voilà, la couleur est annoncée je pense, ça ne peut être que du bon, du gras, du GROOVE MOSH technique à 300 % !

 

Beaucoup d'entre nous les savait déjà très en forme après leur "Self Realization" d'anthologie, mais là ils nous ont pondu une superbe suite je trouve. Tout d'abord, c'est la première fois qu'ils ont un bassiste stable dans le groupe, et donc ils ont voulu faire énormément ressortir la basse sur ce quatrième album, d'où le son de basse mis très en avant.....ça peut surprendre certains, moi je trouve ça monstrueux, ça sonne très technique et syncopé, et ça va vous dégoutter si je vous dis depuis combien de temps le bassiste Tom sait jouer de l'instrument !!! Sérieux, je trouve que toutes ces petites parties basses sont extrêmement bien trouvées, ça rajoute réellement un plus à l'ensemble !

Le son est volontairement moins gros et clair que sur "Self Realization", ils l'ont voulu plus sombre et heavy-groove, ce qui colle parfaitement avec les nouvelles compos, très recherchées et encore plus complexes que par le passé !

 

Au niveau des titres, j'avoue avoir un petit faible pour "Mission: fuck ya", qu'ils avaient déjà joué à notre Zombified Deathfest en 2001 avec Malignancy au Mat'sa Café (qui s'appelait encore Le Myl's à l'époque d'ailleurs), et son riff final dancefloor mosh massacre à 2"25, ahahahaha !!! Le reste est tout aussi mortel, mais j'ai vraiment un faible pour celui-là, allez savoir.

 

Ce nouveau full length est sorti sur le propre label de Zdenek, le chanteur, et il va être réédité en Février prochain sur le label Japonais Amputated Vein Records agrémenté d'un bonus track "Artificial predication" et d'un booklet un peu modifié, la pochette ayant été réalisée par Joel du groupe Hollandais Pyaemia, leur logo par Keisuke de Vomit Remnants, et il y a aussi un gars du groupe Split Bearing qui vient faire quelques petits solos de grattes sur 2 titres.....vraiment la claque ce cd, un de mes faves en brutal death pour l'année 2004 c'est sûr !

 

Ils sont aussi prévu à l'affiche du Tokyo Deathfest qui aura lieu fin avril, avec entre autres les Californiens de Disgorge, Eternal Ruin, Mucopus de New York, Insidious Decrepancy, Woundeep, Disconformity, Vomit Remnants, etc....et je serais de la partie, ahahahha.....ça va mosher grave chez les Pikachuz, Beatdown GT Fashion xPICHONx Mosh forever !

photo de xPICHONx
le 20/01/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Cop Problem - Buried Beneath White Noise
Stemm - 5
Chronique

Stemm - 5

Le 17/06/2005