Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Haken - "The Mountain"

Haken - "The Mountain"
chronique Haken - The Mountain
10/10 0

écouter "Atlas Stone"

Acheter Haken The Mountain sur Amazon

CD album CD album (62:05)

 

Style musical : 

metal rock prog

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1. The Path
2. Atlas Stone
3. Cockroach King
4. In Memoriam
5. Because It's There
6. Falling Back To Earth
7. As Death Embraces
8. Pareidolia
9. Somebody

 

Label : 

InsideOut Music

 

Lieu d'enregistrement : 

Fascination Street Studios
Dans le même style :
Stereotypical Working Class - Every cloud has silver lining

Découvrir un morceau, et donc accessoirement un groupe, via internet pas accident, ça a parfois du bon (c'est pas souvent) et avec Hacken valait mieux ainsi, parce que l'on peut pas dire qu'ils ont, en apparence, des arguments en leur faveur. Du moins en ce qui concerne mes goûts à moi...

 

J'ai donc découvert ce groupe avec le titre "Atlas Stone", et je fus quasiment tombé direct sous le charme. Disons surtout que ça m'avait suffisamment chatouillé l'oreille pour que j'eusse envie de me le remettre un coup... juste comme ça... juste pour être sur. Et là ce fut le début de la fin, l'album tourne depuis quasi quotidiennement chez moi. Pourtant, comme je le disais plus haut, c'était pas gagné d'avance: voix maniérées, solos de guitare (oui, je chronique un disque avec des solos de guitare dedans!), clavier kitshouille, passages jazzy-funny, basse qui slapp, intro-guimauve, rien qu'en me lisant je me donne pas du tout envie!

 

En fait, même si Haken exploite plusieurs facettes, c'est bien majoritairement de Rock et Metal progressif qu'il est question ici. Non, pas le truc à la Jethro Tull. Ha bah si en fait, y aurait presque un peu de ça. Non, en fait il y a un petit quelque chose qui me ramène à un groupe qui m'est cher, c'est Oceansize: j'y trouve la même intensité, la même force, la même capacité à rendre leur musique passionnante. Certes, Haken varie un peu d'avantage son registre, explore d'autres horizons, mais la base est là. On reste dans un univers très british, on ressent d'ailleurs un peu d'Anathema (le piano probablement), Dream Theater, voir même un peu de Bohemian Rhapsody de qui vous savez sur "Cockroach King", et apparemment ils ne s'en cachent pas.

Alors c'est sur il faudra pas être hermétique au côté grandguignolesque qui parsème le disque (au même titre que les solos d'ailleurs) sans quoi la pilule ne passera probablement pas. Et pour une raison que j'ignore, j'arrive à passer par dessus tout ça (alors que d'habitude j'en ai absolument horreur). Et même s'il y a un esprit foutraque, on est loin des fresques à la Mr.Bungle, ne serait-ce peut-être que la voix, ou plutôt les voix, parfois sensées être insupportables, mais j'en fait aucunement cas. Je me reconnais plus. Fichtre.

 

Non, c'est simplement que Hacken a réussi un petit tour de magie que bien peu peuvent se venter: faire à peu près tout passer grâce à une narration et une qualité d'écriture indiscutable. Si "Cockroach King" vous insupporte, passer donc à la suivante, "In Memoriam", et vous comprendrez à quel point leur musique est efficace et implacable. Ils savent parfaitement gérer le timing, balancer entre énergie et moment d'apesanteur.

En parlant d'apesanteur, difficile de ne pas évoquer "Somebody", véritable pépite aux arrangements délicats et au final digne d'un Hans Zimmer. L'album ne pouvait pas conclure sur une meilleure note.

 

À Noter une version limitée, dans les 2 sens du terme: en bonus "The Path Unbeaten" qui reprend l'intro en version instrumentale ainsi que "Nobody" qui se trouve être une version revisité de "Somebody" unplugged, mais sans le final épique. Donc intérêt limited.

 

Je ne vais pas essayer de vous convaincre à tout prix de vous acharner à aimer cet album, je suis le premier surpris de me le mettre parfois en boucle. Néanmoins je pense qu'ils méritent qu'on se penche attentivement sur leur musique. Dans tout les cas, les Hacken ont bâtit là un colosse, un album fait pour durer, riche et élégant, faut-il juste encore que les auditeurs s'en rendent compte...

…mais je vous fait entièrement confiance!

photo de Sam
le 28/10/2013

Commentaires

cglaume

cglaume le 28/10/2013 à 09:54:31

Ah ouais, très bon le morceau en écoute !!

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 28/10/2013 à 10:28:32

Zappa meets Oceansize. Improbable

toukene

toukene le 12/12/2016 à 18:37:11

T'aimes Opeth, t'aimes Oceansize, t'aimes tous les trucs un peu prog' ?
Bah t'aimeras pas obligatoirement Haken comme on me laisse le penser à chaque fois. Après quelques années à me pousser à écouter j'y suis allé avec un sale pressentiment ce qui équilibrait pas mal avec la façon dont on me survendait les anglais.

Et non putain, j'peux pas.

D'excellents musiciens, y'a pas de doutes. Techniquement certes, mais pour construire des morceaux : c'est bien foutu, y'a pas à chier. MAIS (et c'est un gros "MAIS") sans leur clavier kitschouille, j'aurais pu, MAIS là, non, je n'entends que ça. Et ça m'fait chier parce que le groupe passe près de chez moi, que je n'ai aucun doute qu'ils ont tout pour me faire passer une bonne soirée...si seulement il n'y avait pas l'autre con avec son synthé.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Interceptor Fest 2017 : 2 pass à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Cyanic - Litanies of Lust Unholy

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017SATYRICON + SUICIDAL ANGELS + FIGHT THE FIGHT à La Barakason à Rezé le 1er octobre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017