Hongo + Ancient Emblem - Split

Chronique Vinyle 12"

chronique Hongo + Ancient Emblem - Split

Voilà les Espagnols d'Ancient Emblem déjà de retour après leur premier album chroniqué en ces pages il y a peu par bibi. Cette fois-ci, le combo s’acoquine avec ses compatriotes de Hongo.

 

La horde de Txusan commence les hostilités avec deux titres laissant des cicatrices. Deux morceaux de Black Metal joué comme du Crust ou vice versa. La première plage prend son temps, n'hésitant pas à bourrer de nombreux breaks pour beurrer la tartine d'une méchante couche de gras. La rapidité prédomine appuyée par la frappe mammouthesque du batteur.

Ensuite, ne sentez-vous pas comme une odeur nauséabonde s'élever du second morceaux, "Sisters", mes frères ? Non ce n'est pas la faute à votre hygiène intime fortement suspecte mais bel et bien à une lenteur morbide et scandinave créant un contraste avec son cousin d'ouverture. On s'éloigne ainsi de l'ambiance squat pour pénétrer réellement dans celle du cimetière où toutes les pierres tombales seraient renversées par des petits farceurs boutonneux.

 

Je connais très peu Hongo. Je ne vais donc pas m'étaler sur les problèmes de cœur des membres du combo. Cependant, cet organe doit être servi cru chez eux, à n'en pas douter. Du doom je n'en écoute pas (le genre pas le groupe), c'est chiant. Mais couplé à un chant caverneux issu du plus vile rade stenchcore," Requiem" et ses plus de quinze minutes (foutrediable !) crée son petit effet. Le break basse/batterie presque progressif à un poil moins de la cinquième minute interpelle et raccroche à l'écoute. On a réellement l'impression de changer de dimension pour toucher du groin une montée en puissance toute en nuance comme sait si bien le faire un groupe comme Primordial, en débouchant sur un solo inspiré. Retombant, les pieds dans le nez, sur ses pattes, le morceau se déstructure ensuite quelque peu pour finir en acoustique, histoire de sortir les mouchoirs en pensant à tous ses maîtres abandonnés par leurs clebs, attachés à un pilonne.

 

L'alliance des feelings des deux groupes débouche ainsi sur un split inspiré, à déconseiller aux bipolaires toutefois.

photo de Crom-Cruach
le 30/09/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019