Hyborian - Volume II

Chronique CD album (40:10)

chronique Hyborian - Volume II

Le premier commentaire que j'ai reçu sur ma chronique du Vol 1 venait de notre viking favori, Crom-Cruach. (logique pour un groupe qui emprunte son nom à l'univers de Conan). Il nous disait « Pas mal ton High On Fire bien rasé. » (notez un compliment de Crom est une chose rare donc chère!)

 

Plus tard le même Cromy déclarait sur un réseau social à propos de « Planet Destructor » de ce Volume II : « Très High On Fire donc très bien ! »

Ce à quoi je répondais : « Je le trouve très Metallica perso! le chant en particulier... »

Crom-Cruach : « Du gros riff qui tache, une ambiance stoner graisseuse, le blase du groupe... du High On Fire un poil plus léger, mais j'ai écouté que deux titres. » 

 

Crom-Cruach rebondissant sur mes dires avec le clip de « Driven by Hunger » (qui lance ce Volume II) «  Papy, écoute cette intro et ose me dire que ça ne fait sonne pas comme la bande à Pike ! Vas-y, ose !! »

Papy Cyril (pris par une grande frayeur d'avoir mis le viking chauve en rogne) : « Je n'ai pas dit que tu avais tort, j'ai dit que moi ça me faisait penser à Metallica... (connais pas assez High On Fire...) »

Crom-Cruach : « QUOI ???? Mais il faut de ce pas corriger le tir. Commençons par une des meilleures intro ever de Metal Alpha High On Fire - « Snakes for the divine » »

Papy Cyril : « Effectivement il y a quelque chose! mais tu trouves pas le chant à la Hetfield sur ce vol II ? »

Crom-Cruach : « Qui ? (ah ah). J'ai pas trouvé l'album entier pour juger sur la longueur. Et Metallica me casse les gonades après And Justice For All... ».

 

Bon avec tout ça et la relecture de ma chronique du Vol. 1 vous avez déjà une bonne idée de la chose, un mélange de stoner, gras et de thrash, un chant avec de fortes intonations à la James Hetfield mais avec des passages clairement plus énervés... Et encore une fois ce côté monolithique, qui fait que l'on ne sait pas vraiment quand on change de morceaux. C'est particulièrement vrai pour les 4 premiers titres, jusqu'à la fin de « Planet Destructor » qui fait grandement penser à « The Thing that should not be » de Metallica... Le groupe varie entre rapide et mid tempo... On notera un « Portal » un peu bordélique et « In the Hall of the Travellers » plus long qui referme le disque avec son gros riff à la Metallica et sa fin plus lente d'abord avec de la guitare acoustique en restant heavy puis bruitiste avec sa voix à l'envers et des effets pour terminer comme sur le Vol 1 avec un effet morse...

 

En gros tu aimes High On Fire et/ou Metallica, ce Volume II d'Hyborian devrait de te plaire... je trouve qu'il est un poil trop long et toujours peut-être un peu trop monolithique (sans douter que c'est l'ambition du groupe)... J'y reviens sans déplaisir mais j'ai un peu l'impression de le préférer par petits bouts qu'en une seule fois d'affilée...

 

Volume II est disponible en CD digipak, cassette et vinyle (orange marbré ou noir) ainsi qu'en livre.

 

Cette chronique contient des vrais morceaux de Crom-Cruach, toutefois aucun Crom-Cruach n'a été soumis à de mauvais traitements durant la rédaction de ce papier.

photo de Papy Cyril
le 24/06/2020

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 24/06/2020 à 13:49:56

Haha ! Je contacte de ce pas la Société Protectrice des Cromy :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 25/06/2020 à 12:21:37

Je valide mes propos et il me faut me pencher plus attentivement sur ce combo. Sinon ma SARL se nomme : la DTC (DivisionTerritoriale Cromesque)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements