Juggernaut - demo 2007

Juggernaut - "demo 2007"
chronique Juggernaut - demo 2007
Bon, commençons par le commencement. On découvre la pochette de la nouvelle démo de Jüggernaut (définitivement pas mon truc d'ailleurs l'oeil en flamme) et on se dit qu'avec un visuel comme ça, ça va pas forcément ressembler à une compilation de comptines pour enfants... On sort le cd, on le met sur la platine, on appuie sur [play] et là... et bien... On retrouve un Jüggernaut toujours aussi méchant et violent. Le genre de truc qu'on écoute en headbangant avec une grimace démente sur le visage. Dès le premier riff, on comprend, ça joue vilain et ça sacrifie des petits bébés en short et casquette. Mais au bout de quelques mesures de ce premier riff terrassant on est surpris par une petite nouveauté chez nos amis bordelais : ils se sont mis à pondre des breaks de trois kilomètres bourrés de faux départs et fausses pistes. On pourrait croire que du coup l'efficacité et la relative transparence de la musique de Jüggernaut allait en prendre un coup mais que nenni! Tout ça décuple la furie des explosions d 'autant plus que ces charmants garçons ont toujours pas mal de de riffs biens calibrés sous le bras, le tout livré avec les enchaînements qui vont avec... Bref, impossible de louper une mosh. Donc, on peut dire qu'il y a encore plus de riffs qu'avant, avec des tonnes de mises en places, de changements de tempo, et de breaks gigognes.

Bon de là imputer ces nouveautés à l'arrivée d'un nouveau batteur au sein du groupe, il y a un pas que je franchirais volontiers. La présence de la batterie est bien plus affirmée auparavant, et pour le coup elle est bien plus efficace et impressionnante que par le passé. Juste le son du trig' grosse caisse me gène... trop aigu (ça gâche un peu les gros tapis de double). Idem pour les guitares puisqu'il y a de ce coté aussi un petit nouveau qui m'a pas franchement donné l'impression de s'être mis à la gratte l'année dernière. Sans nier la technicité du groupe par le passé, il faut reconnaître qu'il y a pas mal de nouvelles structures asymétriques dans l'agencement des deux guitares ainsi que quelques plans assez impressionnants et qui peuvent même parfois donner une touche un peu plus ambiante aux morceaux (les solos bizarres sur « our cynism is all we have left »). Pour le reste on reste néanmoins en terrain connu; celui d'un très gros metalcore flirtant avec le death voire le grind: ça blaste, ça moshe, ça pousse des cris de putois, ça colle des choeurs bien punk/hxc, etc. Je le répète une fois de plus, y a de quoi faire et il est difficile de s'ennuyer en écoutant la démo pour peu que la simple évocation du style du groupe bordelais ne nous ai pas déjà endormi... Après entre les derniers Caliban et ça, y pas photo comme on dit... Une excellente démo pour un groupe qui mérite de sortir son épingle du merdier calibré qu'est le metalcore.
photo de Swarm
le 23/07/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019