KHOMA - The second wave

KHOMA - "The second wave"
chronique KHOMA - The second wave
Trio venu du froid et comptant en son sein la tête pensante des très en vue CULT OF LUNA, KHOMA n'est en aucun cas un side-project de Johanes, mais bel et bien un groupe à part entière, avec son identité propre. Trio sur sa base - noyau dur composé d'un chanteur, un guitariste et un autre guitariste/piano - et sur sa base seulement puisque, un peu à la manière des teutons de THE OCEAN, c'est un roulement perpétuel de musiciens qui accompagne KHOMA sur scène (une quinzaine apparemment). Plus un collectif qu'un simple groupe donc, et très engagé en plus de cela, car le groupe revendique son côté activiste de gauche (une tradition suèdoise depuis les regrettés REFUSED??), féministe et défenseur des droits des animaux. Quelques raisons de plus de s'intéresser à ce nouvel album des KHOMA donc, pour ne pas y sombrer (comprendra qui pourra)...


Autant le dire d'emblée: le son de la guitare vous rappellera à n'en pas douter le 2e groupe de Johannes, c'est certain (le riff d'intro de 'Stop Making Speeches' entre autres). Passé cela, la comparaison paraît légèrement inutile tant le style est éloigné de COL; on a plus à faire ici à du rock aérien - bien que possédant des guitares au son assez rude - avec une voix constamment chantée et propre, tout ça sur un tempo plus rapide. Les mélodies vous collent facilement au crâne et tout est réuni dans chaque titre pour en faire un tube en puissance: nappes doucereuses soutenant une voix implorante qui s'envole dans les cieux, et des guitares nous crachant des riffs somme toute simples mais diablement efficaces. Mais tout ça reste bien rock, en témoignent l'accent mis sur une section rythmique très présente: la basse sonne très virile, quant à la batterie elle reste sobre mais bien énergique. Toutefois, sur certains titres comme 'Hyenas', le groupe joue la carte plus postrock et intimiste, ce qui n'est pas pour nous déplaire, surtout quand on y ajoute un solo de gratte avec un delay (pour occuper l'espace) qui nous transporte littéralement... Pour ce qui est du reste de l'album, KHOMA fait partie de cette vague de groupes qui savent si bien allier une base rock avec un son plus rude (notamment les guitares), pour nous cracher des mélodies sublimes avec énergie; comme le pratiquent si bien les OCEANSIZE ou DREDG. Seul point faible - et encore, puisque ça reste personnel - la tendance ponctuelle du groupe à la répétition de l'éternel duo couplet/refrain dans certains de ses titre, avec le pont qui va bien. Heureusement, tout cela reste anecdotique tant la qualité des compos et des musiciens outrepassent ces quelques écarts; « The Second Wave » est un bon album de rock à la fois pêchu, émotionnellement riche, assez varié, un bon album quoi.


Toute ressemblance avec un fameux octuor suèdois est donc fortuite, puisque la présence de Johanes dans les deux formations demeure le seul et unique point commun entre elles. Les KHOMA se feront certainement leur place au soleil dans la vague rock « couillue » car ils le méritent; un foutu bon moment à passer à l'écoute de ce « The Second Wave » en tout cas, à prescrire absolument à tout amateur de rock; de RADIOHEAD à DEFTONES...
photo de Mat(taw)
le 23/07/2006

1 COMMENTAIRE

Sam

Sam le 27/09/2008 à 18:53:39

Hey Mat, c'était ta première chro? ;) pour ma part, au début j'avais du mal, je trouvais le chant assez "mielleux", mais après quelques écoutes j'ai été conquis. Je m'écoute encore cet album assez fréquement, et je le trouve assez terrible! Nan franchement, il est vraiment très bon ce disque!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019