Märvel - Graces Came With Malice

Chronique CD album (35:44)

chronique Märvel - Graces Came With Malice

On n'a pas tous les jours vingttttt annnns... voilà ce que Märvel aurait pu reprendre mais au lieu de ça le trio masqué a préféré proposer une nouvelle version de Five Smell City, son premier album, et d'en sortir un nouveau, ce Graces Came With Malice... sans être restés inactifs le moins du monde, le dernier album en date du groupe At the Sunshine Factory date de 2017, entre-temps le groupe a sorti son excellent disque de reprises, Guilty Pleasures (2019) et un EP, Märvellous en 2020 (censément le réengistrement d'un tout premier EP mort-né).

 

«  Slasher With a Broken Heart » fait penser au Kiss des années 90 (paradoxal pour un groupe masqué de s'inspirer de la période démaquillé du big bisou mais c'est ainsi), «  The Disaster », loin d'en être un, est un hard mélodique avec un refrain radiophonique mais qui marche bien et doté de passages plus urgents. «  Sound of Life Slipping Away » est un mid tempo rentre-crâne avec un guitare acoustique qui montre ses cordes tout du long et plus notamment sur la fin. L'assez rapide « Great Man » retourne vers les premières amours du groupe avec de l'action rock. Assez étonnamment «  Graces Came With Malice » qui donne son nom à l'album est une ballade en partie acoustique qui fonctionne bien. Pour se remettre le groupe rappuie sur l'accélérateur avec le rapide « One Common Enemy ». « Sorry State of Affairs » est mid tempo mélodique qui lance une dernière partie d'album dans l'ensemble bien plus sucrée avec le hard FM/AOR qui marche bien « Lizard’s Tongue » et le joyeux et moins intéressant «  Queen for a Day » qui referme l'album... au milieu de ça on a le hard boogie, «  Hot Nite in Dallas » avec son solo à la Ace Frehley.

 

Si dans l'ensemble je préfère le Märvel énergique à celui plus sirupeux, presque pas de faute de goût ici mise à part la chanson de fin d'album.

 

Graces Came With Malice est disponible en CD digipak et LP (rouge ou blanc)

photo de Papy Cyril
le 29/04/2022

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements